Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Travail du dimanche : condamnations

La FNAC, Boulanger et Décathlon font partie des 18 enseignes condamnées hier à plus de 200 000 € d’amendes et de dommages et intérêts pour avoir fait travailler des salariés, le dimanche. Parties civiles, les syndicats FO et CFTC qui insistent sur le repos dominical "pierre angulaire de notre socéité", ont obtenu 45 000€ de dommages et intérêts.

Voici ce qu’a écrit récemment Monseigneur d’Ornellas, archévêque de Rennes, Dol et Saint Malo :

Depuis longtemps, l’humanité a découvert qu’il y avait un rythme dans le temps qui passe. Oui, le temps a une âme et elle s’appelle l’amour ! Le peuple d’Israël a compris ce rythme en ponctuant le temps autour du 7ème jour, le sabbat, au cours duquel, dans le repos et la paix, l’homme retrouve le sens ultime de sa vie : l’Alliance avec Dieu et l’appartenance au Peuple de Dieu, qui l’invite à aimer son prochain.

Les chrétiens ont reçu ce rythme accompli par Jésus-Christ, ressuscité d’entre les morts, et le vivent le 1er jour de la semaine, tous les sept jours. Ce jour, consacré à Dieu, est nécessaire pour que chaque homme puisse vivre avec les autres les relations les plus essentielles, celles de la foi, bien sûr, et celles de l’amour pour autrui, en particulier dans la famille. C’est pourquoi ce jour a une dimension sociale fondamentale. Il est nécessaire pour que la société prenne corps. Il est un repère et un point d’équilibre.

Dans le temps qui passe de façon ordinaire, il est comme un rendez-vous où l’extraordinaire de la rencontre gratuite peut se vivre avec bonheur. La perte de ce jour commun à tous, loin d’être un gain pour l’économie, serait une perte de cohésion et de sens pour une société qui serait alors un peu plus livrée aux tyrannies destructrices d’un individualisme égoïste. Si l’homme est fait pour rencontrer l’autre et l’aider fraternellement, alors il a besoin de ce jour de repos dominical.

Michel Janva

Partager cet article

2 commentaires

  1. Juste une question: Les 45.000 euros touchés par les syndicats FO et CFDT seront-ils en partie reversé aux employés exploités?
    Juste une précision, Boulanger et décathlon font partie du groupe Auchan dont le patron Gérard Mulliez est prétendument catholique.
    Encore une catholicité à géométrie variable !

  2. Gérard Mulliez n’est sans doute pas un saint, mais il a passé la main depuis quelques temps déjà. A un petit neveu je crois.
    Cela dit, c’est vrai que tout n’est pas rose dans le groupe Auchan : quand il faut travailler un jour férié, les chefs établissent le tableau des volontaires pour travailler ce jour-là. On fait pression ensuite sur les “volontaires” qui refusent de venir. En plus, cela ne leur permet pas de gagner plus, ils sont payés comme un jour normal, avec des récup’ à prendre. Et les jours de récup, on remplace les salariés par des intérimaires. Grâce à cela, l’entreprise fait son beurre.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services