Travail dominical : une loi antisociale, antifamiliale et antifrançaise

Extraits d'un communiqué de Carl Lang, député au Parlement européen :

L "Il s'agit d'une loi antisociale car, contrairement à ce que prétend l'UMP, les salariés ne pourront pas refuser de travailler le dimanche si leur employeur le leur demande, surtout en période de chômage […]. Par ailleurs, l'ouverture des commerces le dimanche n'augmentant pas le pouvoir d'achat des Français, le chiffre d'affaires général des commerçants n'augmentera pas.

Une loi antifamiliale car le dimanche est désormais le seul jour où toute la famille peut se retrouver.

Une loi antifrançaise car, héritage de notre civilisation chrétienne, de même que Noël, la Pentecôte, Pâques et la Toussaint sont des journées fériées, dimanche est le jour de repos hebdomadaire des Français. La volonté de supprimer le repos dominical constitue une étape supplémentaire dans la négation de l'identité française."

MJ

6 réflexions au sujet de « Travail dominical : une loi antisociale, antifamiliale et antifrançaise »

  1. solange

    Bravo Carl Lang ! Comme cela fait chaud au coeur d’entendre – enfin ! – un dirigeant de la droite nationale prendre la parole pour défendre nos idées. J’encourage Carl Lang à aller de l’avant et l’assure du soutien des nationaux […]
    [Le sujet, ici, c’est le travail du dimanche. Merci. MJ]

  2. jano

    L’objectif des gouverneurs actuels est limpide: supprimer toutes les attaches avec notre société et principalement couper tous les rapports avec le Christianisme.Les personnes qui pensent que plusieurs décennies seront nécessaires pour “liquider” La France se trompent; avant dix ans, tout sera bouleversé…

  3. Pascal G.

    Excellent exposé des motifs du refus du travail le dimanche.
    Finalement, si le référendum d’initiative populaire existait en France sur les sujets de société, ainsi que l’avait promis Sarkozy (mais que n’a t il pas promis ?), une majorité regrouperait une partie de la droite qui s’en réservée le monopole de la représentation nationale et la droite nationale interdite de Parlement, laissant à gauche l’UMP sarkoziste : pays réel, pays légal.

Laisser un commentaire