Travail dominical : le gouvernement recule mais ne se rend pas

P Les chefs de l'UMP ont tendance à vouloir freiner des quatre fers sur le sujet du travail dominical, en raison des fortes réserves au sein de la majorité, en particulier du côté des députés ruraux.
Le gouvernement ne veut donc pas généraliser le travail le dimanche mais simplement réserver cette possibilité à certaines zones, notamment touristiques. François Fillon souligne que cet assouplissement "est un sujet très controversé", y compris au sein de sa famille politique :

"Notre idée consiste à réserver les autorisations de travail le dimanche à quelques secteurs, où les gens travaillent déjà le dimanche. Ce ne sera pas une généralisation du travail le dimanche mais son maintien sur des secteurs très précis: le coeur de Paris, quelques grandes zones touristiques. Cela permettrait une expérimentation en vue de répondre à des besoins nouveaux".

Xavier Bertrand a déclaré de son côté que 3,5 millions de Français travaillaient déjà tous les dimanches et que 7 millions le faisaient occasionnellement :

"Ça ne voudra pas dire que tout le monde travaillera tous les dimanches bien évidemment, mais qu'il y a des zones touristiques, où il faut mieux définir les choses, et des grandes zones d'attractivité commerciale, je pense à l'Ile-de-France, aux Bouches-du-Rhône avec Plan-de-Campagne".

Selon lui, l'assouplissement se ferait suivant deux principes: le volontariat et une rémunération doublée là où le travail le dimanche n'est pas déjà en vigueur.

Michel Janva

4 réflexions au sujet de « Travail dominical : le gouvernement recule mais ne se rend pas »

  1. tonio

    Les syndicats n’en veulent pas, le peuple n’en veut pas, mais les copains patrons/maçons qui financent ses vacances en veulent : Sarkozy fera sauter le dimanche.
    C’est marrant, il est moins déterminé sur d’autres sujets autrement plus importants que ce gadget.

  2. HB

    “le volontariat et une rémunération doublée là où le travail le dimanche n’est pas déjà en vigueur.”
    Deux remarques :
    1- Le volontariat est une utopie! Pour avoir travaillé dans la Grande Distribution, je peux vous certifier que la majorité des gens sont désignés volontaires!
    Seuls sont volontaires les esclaves, c’est à dire les gens à temps partiels et les smicards! Ils le sont par obligation. c’est le sous prolétariat généré par des patrons voyous!
    2- Le travail payé double uniquement là ou le travail le dimanche n’est pas déjà en vigueur est proprement scandaleux, injuste et totalement anti-républicain!
    Ces capitalistes sauvages ont-ils entendu parler d’égalité ?
    Ce qui serait amusant, si les enjeux de société n’était pas aussi tragiques, c’est que ces lois iniques, inhumaines, injustes, et pour tout dire intolérables sont faites par des gens qui ne travaillent pas le dimanche, n’ont aucun problème d’argent, vivent très grassement en parasites sur les impôts populaires.
    Ces braves gens qui sont de plus francs-maçons, ont de magnifiques discours sur la dignité humaine, sur la liberté, l’égalité, la fraternité.
    Ils oublient juste de dire que cette égalité, cette liberté, cette fraternité n’est valable qu’entre francs-maçon du même monde.
    Pour le peuple, c’est à dire la majorité des gens qui sont pauvres, ils n’ont que le plus grand mépris, le plus grand dégoût, la plus grande aversion !
    Alors oui, pour cette fange de l’humanité, que certains socialistes n’hésitent pas à traiter de sous-hommes, le travail le dimanche, c’est bien !

Laisser un commentaire