Travail dominical : Laurence Parisot pour l’esclavage

P La patronne du Medef, Laurence Parisot, s'est prononcée ce matin contre le droit de refus des salariés à travailler le dimanche.

Hier, les ministres du Travail et de la Consommation, Xavier Bertrand et Luc Chatel, se sont rendus dans une librairie d'Eragny-sur-Oise (Val-d'Oise) qui ne respecte pas la fermeture dominicale. Des syndicalistes CFTC et FO ont reproché aux ministres de "soutenir une entreprise qui enfreint la loi". Samedi, la CGT a elle dénoncé l'autorisation accordée aux Galeries Lafayette et au Printemps du boulevard Haussmann, à Paris, d'ouvrir un sixième dimanche dans l'année, au lieu des cinq initialement prévus.

De son côté, Serge July décrypte l'absurdité de cette réforme :

D "plus de 80 % des Français sont contre alors même qu'un tiers des actifs travaillent régulièrement ou occasionnellement le dimanche. C'est dire ! Bilan conso : tous les économistes, pour une fois, sont d'accord, avec la contraction de la consommation, ce sera un somme nulle. Ce qu'on n'achètera pas en semaine, on l'achètera le dimanche mais ce qu'on achètera le dimanche, on ne l'aura pas acheté en semaine. Côté emploi, les mêmes seraient enclins à penser qu'il serait plutôt négatif avec la destruction accrue des commerces de proximité en contrepartie de quelques embauches en grande surface. Les partisans du dimanche travaillé citent toujours la Grande-Bretagne en référence, ce qui est assez curieux parce que les Britanniques ont justement limité l'ouverture le dimanche aux magasins de moins de deux cent quatre-vingts mètres carrés. Bref, l'inverse du projet présidentiel."

Michel Janva

7 réflexions au sujet de « Travail dominical : Laurence Parisot pour l’esclavage »

  1. HB

    Ce projet n’a aucun sens économique.
    Comme les 35 heures de l’inénarrable Aubry, c’est une loi purement idéologique.
    Comme les 35 heures cela a été concocté dans le secret des temples francs-maçons, dans le but de détruire ce qui reste de la chrétienté, de la famille, de la morale.
    Ces braves F-M se disent contre l’esclavage des noirs, mais l’imposent au sous-prolétariat blanc!
    Sous prolétariat qu’ils ont fabriqué eux-même!

  2. cosaque

    Les 35 h ne sont pas si ridicules que ça.
    Dans leur application et ds le système éco d’aujourd’hui, c’est sûr.
    Mais notre système éco est démodé depuis 1929 (env).
    Ce qui est rare maintenant, ce n’est plus l’offre, … c’est le travail !
    La loi de l’offre / demande est dépassée depuis que l’offre est devenue largement supérieure à la demande…
    Solution : le crédit social de Louis Even.

  3. Parisot comme d'hab

    Ce n’est guère surprenant,chaque employé qui travaille le dimanche touche plus au taux horaire qu’en semaine…
    En favorisant cette initiative,le système UMP permetterait aux patrons de payer les employés comme la semaine…
    Que Parisot soit pour c’est guère surprenant…
    Dire qu’il y a des gens du FN qui sont au Medef honte à eux…

  4. olivier

    N’oublions pas que la Sainte Vierge nous a transmis à la Salette le message que nous devons nous abstenir de travailler le jour du Seigneur. Tout est fait, specialement dans notre pays qui ne se soumet qu’aux injonctions de l'”autre” pour empécher les gens de glorifier le Seigneur et de tendre à la sainteté.
    Gloire à Dieu Notre père à son fils Jésus Christ et au Saint Esprit qui continuent à demander l’ouverture des coeurs, spécialement le Dimanche.
    Que par la misericorde de Dieu, les âmes de nos frères abusés retrouvent l’Esprit et la Paix du Christ.Amen
    olivier

  5. HB

    à cosaque,
    Pas très sur de vous comprendre!
    Pourriez vous m’expliquer succintement ce qu’est le crédit social et en quoi il pourrait arranger nos problèmes.
    Ne pensez-vous pas que nos politiciens devraient travailler à ramener la demande au niveau de l’offre.
    Ce qui exigerait de leur part une réaction nationale plutot que mondialiste.

  6. cosaque

    @HB
    Ci-dessous un copier-coller ds un de mes anciens posts.
    Pour faire court, notre syst éco actu est basé sur l’usure, condamnée maintes fois par l’Eglise. J’ai pas dit l’intérêt, qui lui se justifie. L’usure consiste tt simplement à acheter son argent auprès de banques centrales. Ainsi dès que l’argent est créé, il est déjà une dette. C’est pourquoi notre pays est en déficit de plus de 1000 milliards de dollars…auprès de qui ? Des banques centrales. Le crédit social dit “tt simplement” (mais y a tellement de fric en jeux ) de redonner à l’Etat son droit régalien le plus important : celui de battre monnaie.
    Video pour, enfin, comprendre comment est “fabriqué” l’argent :
    http://vimeo.com/1711304
    Article d’Eric Dillies sur la création monétaire depuis Aristote jusqu’au banques centrales (paru aux ed du CESHE). Lumineux.
    Vous ne verrez plus l’argent comme avant.
    Avant d’être une DETTE, l’argent est avant tout un MOYEN pour faciliter les échanges…
    http://fragments-diffusion.chez-alice.fr/monnaieetsouverainete.html

Laisser un commentaire