Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Idéologie du genre

Toute la littérature LGBT se trouve décrédibilisée

Toute la littérature LGBT se trouve décrédibilisée

Des chercheurs viennent donc de montrer que les études sur le gender, le queer, etc. sont des documents idéologiques avant d’être scientifiques. Les 3 auteurs, qui sont pourtant favorables aux revendications LGBT, écrivent :

“Le savoir basé de moins en moins sur le fait de trouver la vérité et de plus en plus sur le fait de s’occuper de certaines ‘complaintes’ est devenu établi, presque totalement dominant, au sein de [certains champs des sciences sociales]”, et les chercheurs brutalisent de plus en plus les étudiants, les administrateurs et les autres départements qui n’adhèrent pas à leur vision du monde“.

Ces universitaires ont établi une liste des disciplines les plus touchées : il s’agit des matières communément regroupées dans l’enseignement supérieur américain sous le terme de “cultural studies” ou “identity studies“, “enracinées dans la branche ‘postmoderne’ de la théorie qui a émergé à la fin des années soixante“. On y trouve donc les fameuses “gender studies“, les “queer studies” mais également la “critical race theory“, les “fat studies” ou des pans entiers de la sociologie critique. Elles produisent des travaux très souvent “corrompus” par l’idéologie, qui renoncent à toute honnêteté intellectuelle dès lors qu’il s’agit de dénoncer les oppressions de toutes sortes : sexistes, raciales, post-coloniales, homophobes, transphobes, grossophobes…

Le tableau final est implacable pour tout un pan du monde universitaire anglo-saxon :

“Il y a un problème de production du savoir au sein de champs qui ont été corrompus par les ‘grievance studies’ nées du socio-constructivisme et du scepticisme radical. Parmi les problèmes, il y a la manière dont des sujets comme la race, le genre, la sexualité, la société et la culture sont traités par la recherche”.

C’est un nouvel obscurantisme que les chercheurs décrivent.

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services