Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Tout le monde pourra-t-il adopter un enfant en France ?

Aujourd'hui, il faut être marié, ou célibataire, pour
adopter. Mais les couples non mariés pourraient bientôt être autorisés à
le faire
, selon l’entourage de la ministre de la Famille, Dominique
Bertinotti :

« C’est à l’étude […], c’est une question qui a été soulevée au cours des auditions » « cela ne veut pas dire que cela sera dans le projet de loi ».

Cette
demande a été formulée par
l’Association des parents et futurs parents gays et lesbiens (APGL), qui
réclame aussi « une transcription de la présomption de paternité (l’époux est le père de l’enfant) en présomption de parenté ».

Quant
à l’idée d’ouvrir l’assistance médicale à la procréation pour les homosexuels, elle n’est pas enterrée, selon Dominique Bertinotti :

« Le
projet n’est ni clos, ni définitivement rédigé. Sinon ce ne serait pas
la peine de procéder à des auditions, où la question de l’AMP revient
constamment. »

La France compte près de 10 000 demandes d’adoption chaque année. Et elle ne compte chaque année qu'un peu plus de 2000 enfants ayant le statut de pupille de l’Etat.
Les pupilles de l’Etat sont des enfants, adoptables, ayant été remis au service de l’Aide sociale à l’enfance (ASE) à la charge de l’Etat.
Cependant seul le tiers des pupilles sont en voie d’adoption : ce sont souvent des nourrissons de moins d’un an. Pour les deux tiers restants aucun projet d’adoption n’est entrepris (liens familiaux existants, fratrie, handicap, âge élevé, refus de l’enfant). L'adption internationale ne pallie pas au manque : en 2009, le nombre des adoptions internationales réalisées en France s’est élevé à 3 017. Avec la dénaturation du mariage, ce chiffre devrait baisser, car de nombreux pays souhaitent  confier leurs enfants à un père et une mère.

Partager cet article

3 commentaires

  1. Transcription de la présomption de paternité (!) qui irait à l’encontre de la maxime Mater semper certa est qui veut que la mère soit toujours certaines.

  2. j’hallucine! « Le projet n’est ni clos, ni définitivement rédigé. Sinon ce ne serait pas la peine de procéder à des auditions, où la question de l’AMP revient constamment. »
    Ils ne doutent de rien ces socialistes…
    C’est vraiment un totalitarisme qui n’a sans doute pas beaucoup de précédents.
    Il faut que madame bertinotti soit saturée de lettres:
    Ministère des Affaires sociales et de la santé
    14, avenue Duquesne
    75350 PARIS 07 SP
    Standard : 01 40 56 60 00
    et si quelqu’un a l’adresse internet, on peut aussi saturer la boite

  3. ce que tt le monde oublie c’est que l’adoption ce n’est pas l’état qui la décide. Ceux qui sont aux manettes ce sont les associations et les pays. Allez dire aux chinois qu’ils vont confier leurs filles à des sodomites (mes deux ainés sont chinois, je peux en parler). Ils me font bien rire les gays français, en plus il n’est pas sûr du tout qu’ils veuillent s’encombrer d’enfants. Seul les intéresse le symbole.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services