Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

Tous les fruits gâtés de mai 1968 s’accumulent en pourritures

Editorial d'Hilaire de Crémiers dans Politique Magazine à propos de la manifestation parisienne du 1er mai :

PolMag169-1-300x420"Il n’est pas douteux que la Préfecture de police et le ministère de l’Intérieur ont donné des ordres pour éviter au mieux ce qu’il est convenu d’appeler « les dommages collatéraux ». C’est-à-dire des passants, autrement dit des manifestants « honnêtes » (!) ou des « curieux » se hasardant sur les lieux, qui pourraient être bousculés ou blessés à l’occasion de charges policières ou de heurts frontaux. Ce qui provoquerait aussitôt des hurlements d’indignation, l’indignation ne fonctionnant comme toujours qu’à sens unique ! La grande voix de Libération, entre autres, ne manquerait pas de se faire redoutable : le bourgeois anarchiste et gauchard adore le désordre, tant, bien sûr, que les coups ne l’atteignent pas.

Donc, les cortèges se rassemblent librement. Il est connu d’avance par les réseaux sociaux et par les renseignements que l’ultra-gauche sera de la partie et mènera la danse. Le petit monde cagoulé du black bloc est au rendez-vous sans problème. Pas question de procéder à des arrestations préventives, contrairement à tous les usages de naguère. Et voitures de brûler, devantures d’exploser, magasins et établissements d’être saccagés, pillés, détruits. Et policiers et gendarmes d’être blessés : s’ils pouvaient être massacrés, ils le seraient.

Le bon vieux défilé syndical, où le service d’ordre de la manifestation faisait lui-même la police, n’existe plus. C’est la raison pour laquelle, en dehors de la CGT et de Sud, il ne se pratique presque plus. Les risques de débordements sont trop importants. L’heure est à l’affrontement brutal. Des minorités s’essayent de plus en plus à créer soit des zones de non-droit, soit des journées insurrectionnelles. Jeux plus ou moins infantiles, plan concerté, excitation de l’imagination, désir d’un « jusqu’auboutisme » qu’on croit libérateur ; mélange de tout cela, sans doute. Jeunesse désœuvrée et livrée à toutes les propagandes ; société éclatée, privée d’autorités naturelles, toutes systématiquement détruites par la loi elle-même ; « communautarismes » flagrants qui s’étendent sur des villes entières et qui refusent la nation, qui récusent la France et tout ce qu’elle représente, et où l’islamisme règne en maître ; enseignement et médias qui ne cessent d’inspirer le mépris de l’histoire, de l’ordre, de la vraie famille, de la société traditionnelle…

Facultés, bientôt lycées, quartiers, villes – même avec leur maire et leur député de gauche, d’archi-gauche qui ont l’inconscient culot de s’en étonner ! –, maintenant zones entières de départements et de régions en sécession pratique où aucune police et aucun service d’Etat ne peut pénétrer. La aucun service d’État ne peut pénétrer. La situation est tenue en main, dit-on dans les hautes sphères pour se rassurer. Voire ! La fameuse convergence des luttes souhaitées par le bourgeois Mélenchon qui se fait plaisir à jouer le tribun de gauche, se feront tout autrement que ce que des imaginations politiciennes croient inventer. Qui, dans les banlieues, croit encore dans la République bourgeoise ?

Pour le moment, Macron, en rappelant à l’ordre, pense ramasser une fois de plus la mise à son profit. C’est le calcul républicain. Mais chacun devine que tout peut échapper. A force de glorifier la révolution comme principe même de gouvernement, tous, de droite comme de gauche, ne font que rendre la France complice de sa propre destruction. Jusqu’où ?"

Partager cet article

8 commentaires

  1. Le Bien commun, la décence commune et…les Blagues blocs.

  2. Toutes les techniques gauchistes aboutissent à la confusion des esprits, amenant finalement à l’inversion des valeurs : le beau est laid et le mal est bien. Dans un tel chaos psychique, tout est possible aux manipulateurs de tous poils. Des peuples sans âme, sans identité, sans traditions accepteront plus facilement un gouvernement mondial, ou un califat. (cochez la case de votre choix !)
    voir https://amourtolerancepaix.wordpress.com/islam/le-jihad/convergence-islamo-gauchiste/

  3. Il est “surréaliste ” que pour “coffrer “un Black Bloc il faut relever la trace de son ADN …………sur le pavé !!!
    On croit rêver !!!
    Le seul fait d’être :
    -Habillé de noir des pieds à la tête
    -De porter un casque
    -de porter des lunettes de protection
    -De porter une cagoule ou un foulard
    -De se “balader ” avec une “barre à mine”
    -Voire un masque à gaz ,et pourquoi pas un “appareil respiratoire isolant ” avec batterie d’air de bouteilles de rechange !!!
    Devrait être suffisant pour vous envoyer aux galères.
    Nous ne sommes pas respectés pour la simple raison que nous ne sommes pas respectables.
    Par contre le pouvoir n’a jamais hésité “à gazer “les papys,mammies et enfants lors de LMPT.
    Durs avec les faibles,faibles avec les durs.
    Comment arrivent-ils donc, nos dirigeants , à trouver le sommeil le soir et s’endormir le coeur léger???
    https://www.youtube.com/watch?v=zfkuxTVCOC0
    https://www.youtube.com/watch?v=nHRbfYQPPEQ

  4. Bien d’accord avec vous Alpin ! Et puis comment voulez vous qu’ils s’endorment avec le coeur léger, étant donné qu’ils n’ont pas de coeur ?

  5. Où il est démontré qu’il est plus facile de gazer les poussettes que de venir à bout de quelques zadistes crasseux et de casseurs encagoulés.
    Tous ces voyous sont bien conscients du laxisme, voire de la complicité, de nos gouvernants et de la justice qui n’ont pas sanctionné comme il se devait leurs”collègues” des manifs précédentes, qui avaient tenté de brûler vifs des policiers dans leur voiture.
    L’absence de sanctions véritables à l’encontre des casseurs qui deviennent des tueurs est un encouragement à aller de plus en plus loin.
    Et qu’on ne nous dise pas que l’on ne peut rien faire tant qu’on n’a pas la preuve absolue de la culpabilité de ces minables. On peut, au moins, leur faire rembourser les dégâts qu’ils ont commis. Et cela vaut aussi pour les”étudiants” qui saccagent leurs universités.
    Évidemment, il est plus aisé de racketter les vieux sans défense que de faire payer les casseurs armés.

  6. Je voulais partager sur Facebook ….impossible
    L’ article et le site du SB ne plaisent pas à FB ….censuré

  7. ” la France , jusqu’ à sa propre destruction ….” comme appartement la Droite n’ est pas prête de se rassembler dans une grande union ,
    la gauche n’ à plus qu’ à nous offrir sa radicalite , son extrême violence … aboutissant au chaos et à la guerre civile
    Interviendront alors les forces de l’ OTAN étasunien qui nous imposeront un type ” messianique” genre monarque ( sans forcément être synonyme de ” grand”) ….

  8. “Le bon vieux défilé syndical, où le service d’ordre de la manifestation faisait lui-même la police, n’existe plus.”
    Tout simplement parce que le fameux service d’ordre était composé de policiers syndicalistes hors service.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Aidez le Salon beige à financer son développement informatique pour agir le plus efficacement possible contre les dérives de la loi prétendument bioéthique.

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique