Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Euthanasie

Toujours plus d’euthanasies aux Pays Bas

D'après le blog de Jeanne Smits, le nombre d'euthanasies a quasiment doublé entre 2009 et 2013, passant de 2 636 à 4 829 cas en 4 ans, en dépit des lois obligeant à un encadrement "sévère" de l'acte d'euthanasie.

"On se souviendra cependant des assurances néerlandaises selon lesquelles les conditions légales pour la dépénalisation de l’acte d’euthanasie étaient particulièrement sévères et rigoureuses. Cela n’a pas empêché la rapide explosion du recours à cette pratique et le rapport lui-même souligne que l’« acceptabilité » de l’euthanasie va croissant dans la société et, surtout, parmi les médecins qui la mettent en œuvre, dont il est aussi souligné qu’ils connaissent de mieux en mieux la loi. Ils hésitent donc moins à passer à l’acte."[…]

Ce qui est nouveau, c'est l'augmentation des euthanasies de personnes démentes :

"Mais les chiffres les plus significatifs sont les suivants, modestes seulement en apparence : 97 personnes souffrant de démence, commençante ou déclarée, ont été « régulièrement » piquées, ce qui représente une grosse progression par rapport aux quelques dizaines des années précédentes, ainsi que 42 personnes souffrant de maladies mentales, contre 14 en 2012 et 13 l’année précédente." […]
L'euthanasie est devenue si banale que les désagréments liés à la vieillesse ou les troubles dépressifs ou mentaux sont suffisants pour justifier une euthanasie aux yeux des médecins et du public, largement préparés par des campagnes médiatiques.
"Cela fait plusieurs années déjà que les médias néerlandais se sont fait l’écho d’arguments suscités par le lobby de l’euthanasie selon lesquels les « suicides illégaux » des malades mentaux ou des déprimés font désordre, sont gênants et traumatisants : il faudrait donc les médicaliser (comme l’avortement) pour éviter un surcroît de souffrance et de troubles. La propagande a été efficace et aujourd’hui bien des Néerlandais sont persuadés qu’il vaut mieux « aider » ces gens à mourir plutôt que de prendre le risque qu’ils se jettent sous un train. C’est douloureux pour eux, et source d’ennuis pour les voyageurs…"
Tout cela, on l'observe chez nos voisins qui ont déjà légalisé l'euthanasie : dès que la loi est votée dans un pays, le nombre de personnes tuées légalement chaque année augmente, mais cela ne nous servira pas de leçon et malgré nous, la loi a de fortes chances d'être votée en France :
 
"Ils ont l'intelligence obscurcie, ils sont étrangers à la vie de Dieu, à cause de l'ignorance qui est en eux, à cause de l'endurcissement de leur coeur." (Ephésiens 4:18).

Partager cet article

6 commentaires

  1. suicide massif du peuple blanc, anciennement chrétien et auquel on a mensongèrement affirmé qu’il a exploité l’humanité pendant des siècles.

  2. Vivement que la loi soit votée en France. En euthanasiant les malades, on renflouera la sécurité sociale et en euthanasiant les vieux, on résoudra le problème des caisses de retraite. Mais je suggère qu’on ne s’arrête pas en si bon chemin : il faut prévoir aussi l’euthanasie des politiques malhonnêtes, des sectes malfaisantes, des évêques qui auraient dû être excommuniés pour leur appartenance à ces sectes… Et là, il ne restera presque plus personne.

  3. “mais cela ne nous servira pas de leçon et malgré nous, la loi a de fortes chances d’être votée en France” Quand on refuse la loi de Dieu, il ne reste que la loi de l’Enfer.

  4. Verrons-nous bientôt une nouvelle campagne médiatique, du genre :
    “Les mendiants font désordre, sont gênants et traumatisants : pour éviter un surcroît de souffrance et de troubles, il vaut mieux « aider » ces gens à mourir plutôt que de les laisser dépérir, dans l’indignité, de froid et de faim. C’est douloureux pour eux, et source d’ennuis pour les passants…”

  5. “Largement préparé par les campagnes médiatiques” dans tous les pays une seule solution pour rester sain d’esprit jeter sa télévision.

  6. il me semble qu’il y a 60 ans un certain Hitler faisait la même chose, c’est bizarre aujourd’hui ceux qui pratiquent ce genre d’exercice ne sont pas traités de nazi, c’est à n’y rien comprendre!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services