Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société / L'Eglise : L'Eglise en France / Religions : L'Islam

Tordre le cou à la conception raciale de la religion

Témoignage d'un ex-musulman dans La Nef :

"En demandant le baptême, obtenu enfin en 1970, mon choix était fait : il n’y a qu’un seul Jésus, l’unique, le vrai, celui qui, revenant dans la gloire jugera les vivants et les morts, y compris Muhammad. En m’efforçant de vivre, comme tout disciple, dans la fidélité à l’Évangile, ce ne fut pas un long fleuve tranquille. […] Car l’accueil chaleureux n’était pas au rendez-vous dans les paroisses et dans les mentalités catholiques. En effet, dans mon exaltation, je n’avais pas réalisé l’évolution qu’avait subie l’Église catholique vers les années 1970. J’appris, par exemple, plus de dix ans plus tard, que le curé qui m’avait baptisé avait défroqué.

Évangéliser était passé de mode ; certains prêtres s’étaient frottés aux œuvres sociales auprès des travailleurs immigrés, dans les bidonvilles à Nanterre comme à Villeurbanne, et l’idée se répandit que la solution était l’enfouissement et le silence de rigueur pour sa foi. Alors que, naïvement, je voyais en chaque catholique un missionnaire en puissance, je dus déchanter et constater à l’aube de la montée islamiste et prosélyte, suscitée par l’Iran de Khomeiny, que les seuls chrétiens osant annoncer l’Évangile, ici comme en Algérie, étaient les protestants.

C’est tout ce parcours de plus de 30 ans, qui m’amena à remarquer l’abandon des «convertis» ex-musulmans ou de ceux qui voulaient les imiter. J’ajoute que les idées, fort répandues, qu’un «Algérien = un musulman», ou «Arabe = musulman», que les Kabyles sont tous des musulmans, me poussèrent à me pencher sur le passé chrétien de l’Afrique du nord. S’il m’apparut nécessaire de tordre le cou à ces équations «raciales» en religion, il était encore plus urgent de créer des structures d’accueil et de soutien aux convertis et aux catéchumènes. Ce fut donc ce que nous entreprîmes, à partir des années 1999-2001."

Il s'agit de l’association Notre-Dame de Kabylie.

Partager cet article

10 commentaires

  1. Merci le salon Beige, pour ce très beau, très émouvant témoignage…qui fait réfléchir tout catholique digne de ce nom.

  2. C’est une excellente idée de se replomger dans l’histoire du Magrheb chrétien, les Tertulien, les Saint Augustin, les Saints Victor, évêque de Rome (saints qu’on devrait plus souvent évoqués pour la conversion de l’Afrique du Nord).
    Les africains du nord oublient qu’ils étaient chrétiens avant l’invasion musulmane.
    Les chefs d’Etat de l’Afrique du Nord oublient qu’avant l’islam il y avait la chrétienté.

  3. Bravo à ce fervent Kabyle!
    Honte aux catholiques (mitrès ou pas) qui ont vanté la “pastorale” de l’enfouissement. Ce n’était qu’un défaitisme lamentable.
    Nous avons une religion du “Tombeau-vide”, et ceux-là voulaient le remplir des pauvres restes dévitalisés de l’Église, c’est-à-dire du Corps du Christ!

  4. ce témoignage est très intéressant, il nous projette à ce que nous vivons en France, où nous sommes confrontés à des querelles de clocher, ce qui est certain l’Évangile est vécu non pas dans ce que nous devons faire pour être de vrais témoins. Ce que je pense c’est qu’il est “impératif” que chaque baptisé se mobilise, pour maintenir sacrement d’ordination des prêtres. Les prêtres ont besoin de nous car nous nous avons besoin d’eux.

  5. “l’accueil chaleureux n’était pas au rendez-vous dans les paroisses et dans les mentalités catholiques”
    L’auteur de cette formule est mieux placé que moi pour savoir ce qu’il dit.
    Pensons néanmoins qu’il y a, en terre d’Islam, à discerner comment exercer la charité chrétienne:
    -accepter le martyre pour soi-même est une chose
    -se précipiter au-devant du martyre peut être de la présomption (mais seul celui qui est concerné, et le Très Haut Juge, peuvent apprécier la situation)
    -engager autrui au martyre est certainement léger.
    Le livre de Joseph Fadelle, remarquable, montre bien la complexité de la situation: l’attitude des chrétiens et du clergé local est vraisemblablement plus prudence (une vertu) que lâcheté.

  6. JE COMPTE FAIRE DE L’EVANGELISATION DES MUSULMANS À MONTPELLIER. Si un rédacteur pouvait me donner les coordonnées de cette personne, ou lui laisser mes coordonnées, je serais extrêmement heureux.
    [Allez sur le site mis en lien à la fin du post. MJ]

  7. J’ai eu il y a peu de temps l’occasion de rencontrer Moh-Christophe Bilek, et de lui faire part de ma conviction que les musulmans se convertiront en masse, et qu’ils viendront nous “convertir”, afin que nous devenions vraiment chrétiens. Il m’a dit partager entièrement cette conviction.
    Ne baissons pas les bras!

  8. @Michelle
    Bonjour, Si vous êtes “Michelle” des forums du Pélerin d’il y a quelques temps, je suis heureux de vous lire.

  9. @Majeur
    Bonsoir
    Hé non, désolée : je ne suis pas la Michelle que vous connaissez !

  10. Bonne journée.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services