Bannière Salon Beige

Partager cet article

Valeurs chrétiennes : Education

Top 100 des établissements supérieurs : résultat médiocre pour la France

Le magazine britannique Times higher education publie son palmarès international 2014 basé sur la réputation des établissements d’enseignement supérieur auprès de la communauté académique.

Les résultats sont médiocres pour la France. Après une année 2013 qui voyait 4 établissements entrer dans le top 100 -l’école Polytechnique, l’université Paris-I Pantheon-Sorbonne, l’université Pierre-et-Marie Curie et l’université Paris-Sud-, on ne compte plus cette année que 2 établissement classés : Paris-Sorbonne (71e) et Pierre-et-Marie-Curie (91e).

Partager cet article

8 commentaires

  1. C’est sur que lorsque l’on voit les “élites” qui dirigent la France cela ne doit pas donner envie d’aller dans les établissements qui les ont formés…

  2. c’est pour elever le niveau qu’on crée des temps scolaires et qu’on deconstruit les enfants ?

  3. Ces classements sont à prendre avec des pincettes, leurs critères sont bien souvent taillés pour favoriser certains pays plutôt que d’autres. Par ailleurs, le fonctionnement de l’enseignement supérieur français est radicalement différent de celui de la plupart des pays étrangers (grandes écoles et universités, cette distinction est à peu près unique au monde) et l’organisation de notre recherche (la distinction cnrs, cea, université, etc. est également sans équivalent). Sur ces bases, les comparatifs sont forcément limités, voire dénué de sens. Comment comparer Paris I à l’X ? Et comment mettre Paris I devant l’X ? Ce seul fait montre l’inanité de ces critères.

  4. Le changement c’est maintenant…

  5. Les commentaires de Marc sont intéressants. Néanmoins il est normal que dans un contexte de baisse générale, ces établissements voient aussi leur niveau baisser.
    En 6ème les étudiants ne savaient pas encore lire et écrire correctement. Même s’ils ont rattrapé quelque peu, ils sont partis sur de mauvaises bases. Ne soyons donc pas surpris des résultats.

  6. Ces classements anglo-saxons sont de la poudre aux yeux pour vanter les mérites de leurs universités. Il faudrait analyser en profondeurs leurs critères de notation.
    Ils ne prennent pas du tout en compte par exemple le système des grandes écoles.
    Mettre la Sorbonne en tête de tout l’enseignement supérieur en France pouvait avoir un certain sens en mai 68. Aujourd’hui, je me permets d’avoir des doutes.
    Les enseignements de la Sorbonne peuvent être trouvés sur ce lien:
    http://www.univ-paris1.fr/ufr/ufr08/debouches-professionnels/
    Sur 28 unités d’enseignement, vous en trouverez une seule de scientifique, celle de Mathématique et d’Informatique et dans ce domaine, la Sorbonne est loin d’être championne de France.
    La Sorbonne a aussi un unité de sport? Produit-elle beaucoup de champions olympiques, j’avoue ne pas savoir car je n’y connais rien en sport.

  7. Cette chute libre ne m’étonne pas, hélas, et les querelles picrocholines entre les “petites” Grandes Ecoles Françaises pour éviter de créer de grands pôles d’excellence, et l’absence d’exigences dans nos Universités, laissent le champ libre au système éducatif anglo-saxon.

  8. Je suis tout à fait d’accord avec Marc et Joël.Ce classement n’a pas de sens pour la France. Il ne reflète en rien le niveau des élèves.

Publier une réponse