Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Thierry Mariani regrette de ne pas avoir rejoint le RN plus tôt

Thierry Mariani regrette de ne pas avoir rejoint le RN plus tôt

Thierry Mariani, ex-LR et ancien ministre de Sarkozy, s’est exprimé sur sa présence aux côtés de Marine Le Pen, sur les européennes et sur Macron :

Thierry Mariani, ex-LR, nommé en janvier sur la liste du Rassemblement national (RN) pour les élections européennes du mois de mai, ne regrette pas d’avoir changé de parti. « J’ai un regret, c’est celui de ne pas y être allé plus tôt, parce que finalement je m’y sens très bien », a-t-il déclaré, dans la matinale de Public Sénat. L’ancien ministre de Nicolas Sarkozy a ouvertement critiqué l’absence de ligne claire dans son ancien parti. « J’ai quitté les Républicains pour ça. Je pense qu’il n’y a plus de ligne politique. La seule politique aux Républicains aujourd’hui c’est : on reste ensemble. »

Pour lui, le choix du philosophe conservateur François-Xavier Bellamy comme tête de liste LR n’augure rien sur les choix de son ancien parti. François-Xavier « Bellamy est quelqu’un que je trouve plutôt sympathique, mais sans mauvais jeu de mot, j’ai l’impression que c’est un bel alibi. En réalité ça fait oublier la suite de la liste », a-t-il estimé. Et d’ajouter : « Il ne faut pas oublier que c’est une liste et que cette liste a une politique qu’elle défend à Bruxelles […]  Il y a un double discours. On est souverainiste à Paris et on suit aveuglément les Allemands au sein du PPE (…)” [source]

Sur les relations tendues avec l’Italie :

C’est la réponse logique. Quand vous chatouillez un peu trop vos voisins, un jour ils ont envie de vous chatouiller, a réagi (…) Thierry Mariani (…) pour expliquer l’escalade de la tension entre la France et l’Italie. Paris a rappelé jeudi son ambassadeur en Italie après une série de déclarations de responsables italiens jugées “outrancières”. Thierry Mariani rappelle qu’en juin 2018, Emmanuel Macron “dénonçait dans un Conseil des ministres le cynisme et l’irresponsabilité du gouvernement italien. L’ancien ministre souligne ainsi qu’“à de nombreuses reprises, Emmanuel Macron n’a pas mâché ses mots sur le gouvernement italien. C’est la politique de l’arroseur arrosé, affirme Thierry Mariani.

L’ancien député du Vaucluse dénonce aussi la “suffisance” et “l’arrogance” que le président de la République “a sur la scène nationale” ainsi que “sur la scène internationale”. “Quand vous passez votre temps à donner des leçons aux États étrangers, il ne faut pas s’étonner qu’au moment où vous êtes en position de faiblesse ceux-ci vous rendent la monnaie de leur pièce.” [source]

Sur les dérives autoritaires du gouvernement français :

Il « pèse ses mots ». Thierry Mariani n’y est pas allé par quatre chemins pour s’en prendre aux récentes propositions de l’exécutif. « On est quand même dans une dérive que je qualifie de totalitaire », s’est exprimé l’ancien député LR, dans la matinale de Public Sénat (…) (Il) s’est notamment inquiété de certains articles de la proposition de loi dite « anticasseurs », dénonçant la logique d’ « arrestations préventives ». « Se défendre contre les casseurs oui, empêcher la liberté de manifestation ou la restreindre, ça m’inquiète ! »

Les récentes confidences d’Emmanuel Macron à des journalistes en marge d’un déplacement, comme l’idée de créer une instance déontologique de contrôle, ont également interrogé Thierry Mariani. « C’est quand même hallucinant […] Aucun président n’a osé avoir cette idée et l’exprimer. » Et d’ajouter : « Quand on en est à vouloir contrôler la presse, on se rapproche plus de la Pravda »

Pour lui, la situation actuelle ne fait guère pas de doutes : « On est sur une pente totalitaire dans ce pays, où, dans pleins de sujets, on oblige les gens à penser ou on les conditionne à penser. » [source]

 

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

5 commentaires

  1. bien , à part le “ce pays” dont on se serait passé

    NOTRE pays

  2. Bravo M. Mariani ! Il est temps de dire la vérité. Les LR ont trompé une grande partie de leurs électeurs à vouloir ratisser large. Pour arriver à quoi ? à Macron ! C’est-à-dire la dissolution du pays dans un magma informe n’oeuvrant que pour l’argent, oubliant nos valeurs ancestrales.
    J’espère que beaucoup d’autres le suivront. On voit aujourd’hui le résultat du choix qui a été fait au élections de 2017 par peur de la “peste brune”. N’aurait-elle pas été préférable à ce qui ressemble aujourd’hui à une autre peste, bien plus nocive, à voir le résultat sur les Gilets Jaunes qui ne voulaient rien d’autre que manifester.

  3. quand on entends les tergiversations des LR on sent bien que le cul entre deux chaises n’est pas confortable;
    rejoindre macron ou s’allier aux populistes est plus raisonnable.
    bienvenu à cet homme politique qui enfin a choisi ses idées

  4. Merci Mr Mariani de parler avec vos tripes sans langue de bois , ni novlangue et vous appelez un chat , un chat ! Hors RN et royalistes, il aura fallu quand même prés de 15 ans pour que quelques hommes politiques issus de partis ” standards ” républicains ouvrent les yeux et rejoignent les idées du peuple, qui avait identifié les causes de ses malheurs. Hé bé , le ” bonheur ” republicain se fait toujours attendre .

    • LOL, vous oubliez que des personnalités comme Mégret ou Le Gallou venaient de la “droite standard”. Yvan Blot venait du RPR… et plein plein d’autres aussi… Mariani n’est absolument pas le premier à passer de la fausse droite RPR / UMP/ LR au FN / RN, très très loin de là…..

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services
Copied!