Bannière Salon Beige

Partager cet article

Médias : Désinformation

Tests PCR : quand Le Monde contredit Le Monde

Tests PCR : quand Le Monde contredit Le Monde

Un article de juillet 2020 les jugeait sans risque. Un nouvel article du 8 avril 2021 estime qu’ils ne sont pas sans risque. Moralité : ne pas croire ce qu’écrit Le Monde.

Voici le communiqué de l’Académie nationale de médecine :

Le prélèvement nasopharyngé suivi de la détection du génome viral par RT-PCR est devenu la méthode de référence pour le diagnostic de l’infection par le SARS-CoV-2. L’écouvillonnage nasal est également nécessaire pour la réalisation d’un test antigénique. Devant la multiplication et la répétition des prélèvements, parfois effectués dans des conditions inadaptées, il importe de rappeler les précautions à observer et les risques encourus. Si certaines complications peuvent être considérées comme bénignes (désagrément, douleur ou saignement), de graves complications commencent à être décrites dans la littérature médicale depuis quelques semaines, notamment des brèches de l’étage antérieur de la base du crâne associées à un risque de méningite [1-3].

Afin de ne pas négliger le risque lésionnel induit par la banalisation des prélèvements nasopharyngés effectués massivement dans le contexte de la Covid-19, l’Académie nationale de médecine rappelle les bonnes pratiques à respecter :

  • s’enquérir, avant tout prélèvement, d’éventuels antécédents accidentels ou chirurgicaux de la sphère ORL pouvant modifier l’anatomie des cavités nasales et sinusales, notamment les interventions concernant la cloison, le cornet nasal inférieur et les sinus de la face [4] ;
  • ne pas placer la tête du patient en hyperextension lors du prélèvement, mais la maintenir en position naturelle, le menton parallèle au sol ;
  • introduire l’écouvillon en suivant horizontalement le plancher de la cavité nasale et ne le dévier en aucun cas vers le haut, en direction de la base du crâne.

De plus, l’Académie nationale de médecine recommande :

  • de réserver la pratique des prélèvements nasopharyngés aux professionnels de santé formés pour la réalisation de ce geste dans des conditions techniques rigoureuses ;

  • chez les enfants, de privilégier les prélèvements salivaires pour leur sécurité et leur acceptabilité ;

  • de mettre en garde les utilisateurs d’auto-tests, l’auto-prélèvement pouvant exposer à de faux négatifs lorsque l’écouvillonnage est trop timide et superficiel, mais pouvant aussi devenir dangereux lorsque l’écouvillonnage est trop profond et dirigé dans la mauvaise direction.

Partager cet article

34 commentaires

  1. Donc, Français, arrêtez de vous faire tester et la maladie s’arrêtera, car elle devient plus psychologique que physiologique actuellement.
    L’Homme a été, est et sera toujours malade de quelque chose.
    Catholiques, n’ayez pas peur, car la seule certitude est la mort donc il faut bien se préparer car souvent elle ne prévient pas (un voleur).
    Le plus important est d’être en état de grâce (toujours prêt!). Après advienne que pourra!

  2. Connaissant notre gouvernement, je m’interroge :
    Cette publication de l’Académie Nationale de Médecine ne tombe-t-elle pas à point nommé pour justifier la politique concernant les auto-tests PCR ?

  3. Avec un minimum de formation et de connaissances anatomiques le danger est nul. Le danger existe quand l’écouvillon est introduit avec l’angulation que vous montrez sur votre photo (Parallèle à l’arrête nasale). Il faut introduire l’écouvillon à l’horizontale et passer au ras du plancher de la fosse nasale pour arriver dans le rhinopharynx. Effectivement, une orientation vers le haut risque d’atteindre la lame criblée de l’ethmoïde qui est relativement fragile et peut ne pas résister à un écouvillonnage énergique. Compte tenu du nombre extrêmement important de tests, malgré la simplicité du geste, comme toujours, en médecine ou dans d’autres activités il y a des ratés… il peut y avoir des perfusions mal posées, des erreurs de côté lors d’une intervention chirurgicale. Des précautions sont prises pour éviter ces erreurs mais sur un nombre important de gestes on n’a jamais 100 % de gestes réalisés à la perfection. Cela me semble inhérent à la nature humaine (Errare…).

    • Comme vous le dites vous même en vous contredisant le danger n’est pas nul !
      La propagande et la désinformation c’est un métier !

      D’abord il est impossible que de nombreux professionnels ne commettent pas de fautes ensuite il est certain que, ces prélèvements étant réalisés en majorité par des personnes non qualifiées, les fautes sont innombrables.
      Enfin un prélèvement réalisé dans les meilleures conditions présente un risque pour les gens ayant des malformations ou des déviations de la cloison etc.

      Un seul accident ne justifierait pas un tel risque !!! A fortiori pour réaliser un test bidon !

    • Si encore ce test avait une utilité !

    • Les test PCR sont les PIRES

      Comme les vaccins : ils sont inutiles et dangereux !

      Si vous ne savez pas encore, en avril 2021, qu’ils sont dangereux, mettez vous à jour ! Des peronnes “testées” qui ont des effets graves, il y en des tonnes !

      • Je suis médecin ORL, c’est ma spécialité, ne racontez pas n’importe quoi.

        • Il ne dit pas n’importe quoi il dit la Vérité !
          C’est l’objet de cet article les graves complications chez un nombre croissant de personnes.

        • Ce “Philippe de Geoffroy” doit être un mauvais médecin comme il y en a tant et tant. La communauté médicale a été minable dans cette affaire : soit ils ont passé leur temps à raconter n’importe quoi (genre : “tout le monde est malade” donc hop : tout le monde porte le masque (alors que porter un masque est MAUVAIS : inconvénients superieurs aux avantages). C’est bien pourquoi il ne fallait pas applaudir les médecins puisqu’ils n’ont pas été à la hauteur. Ils ses sont presque tous couchés devant l’argent et devant l’idéologie, tels des lâches.
          Ce Philippe de Geoffroy m’accusent de “dire n’importe quoi” SANS ARGUMENTER. Ça n’a aucune valeur. On le SAIT que ces tests sont dangereux, pas à chaque test bien entendu mais il y a beaucoup de cas graves. On le SAIT car cela a ete prouvé. Pourquoi aurais-je tort alors que des médecins avaient mis en garde contre ces tests il y a un an , que de grands noms de la médecine ont fait cette mise au point depuis…. et à présent l’académie de medecine ? Ce que l’on pressentait avec bon sens a été confirmé.

          Vous etes médecin ORL et alors ? Vous croyez que c’est un gage de Vérité alors que tant de médecins ont été lamentables ? Il n’y a que le Bon Dieu qui ne se trompe pas.

          On juge un arbre à ces fruits : et quand on voit que les tests PCR ont donné tant de cas graves, alors c’est bien que l’arbre est mauvais

          Les test PCR sont donc dangereux, comme cela est régulièrement confirmé

          Inutile et dangereux. Inutile car cela participe à l’idéologie paniquarde… à la destruction de la société avec toutes les catastrophes qui en sont la conséquence (chomage, suicides, violence, pauvreté, dette abyssale, explosion des familles etc). Inutile car 99,9% des testés n’ont strictement rien… ou ne risquent rien…POUR UNE SIMPLE GRIPPE !!!!

          Ne vous en déplaise

          Ici vous êtes sur un site de réinformation, si vous préférez rester dans votre désinformation, allez voir ailleurs, là où est l’erreur….

  4. Votre petit ‘raisonnement’ pour mettre à mal Le Monde est tout à fait fallacieux. Il est essentialiste. Vous semblez croire qu’il y a la science qui sait tout et qu’on est toujours en possession de toute la science. Vous devriez écouter les chercheurs, d’Alexandra H-C à Didier R, ils vous diront que l’étendue de la non-science est le plus grand domaine, et que nous y pénétrons progressivement, laborieusement, avec des faux espoirs parfois, des tâtonnements…

    Le Pr Raoult explique qu’il y a des sujets tellement complexes, qu’il est obligé de faire des ‘clichés’ des ‘raccourcis’ qui ne sont pas tout à fait exacts aux étudiant en Médecine qui commencent, pendant les 2 premières années. Car c’est peu à peu que le savoir s’acquiert. Il a dit plusieurs fois à des journalistes ‘vous ne pouvez pas comprendre ce que je vais tenter de vous réexpliquer pour la nième fois !’ Aristote ne disait pas autre chose.

    La vraie question, ici, pour moi, est : pourquoi continuer à chercher une vérité dans cette presse ? Elle ne vous présentera que des faits maquillés par la communication de moment, en vous manipulant. Elle est aux ordres de commanditaires qui nous socialisent peu à peu… Faites votre deuil de la vérité dans la presse mainstream, vous irez beaucoup mieux !

    Vous attendez trop de cette presse, et vous faites le relai de la propagande gouvernementale ! J’y viens :

    Je crois qu’il y a plusieurs semaines déjà le Pr H-C a expliqué que l’écouvillon atteignait une ‘plaque’ qu’elle a nommé, mais dont je n’ai pas gardé le nom dans ma petite tête, et elle a expliqué que ce n’était pas bon du tout d’aller gratter par là. Que l’écouvillon pouvait servir à y déposer quelque chose. Vous devriez vous pencher sur cette question que, moi, je suis bien incapable de vous expliquer. Sans doute, vous n’avez pas eu cette info, mais probablement, en relayant cette instruction de l’Académie de M vous faites un très mauvais travail. Ils nous expliquent comment bien écouvilloner.

    Mais tout le problème est qu’il faut arrêter de nous écouvilloner ! Ce serait du vrai journalisme de nous l’établir !

    Stop à la propagande ! Oui, ça serait embêtant d’avoir de faux négatifs, hein !!! Vous vous rendez compte ! Tout le monde est dangereux, n’est-ce pas ???

    PS je rajoute que le vrai problème est bien là ; n’entretenez pas la peur en France sur cette grippe. Regardez que partout autour de nous l’étau se desserre. Il n’y a que la Merkel qui continue à être de plus en plus liberticide ! Laissez les médecins prescrire et arrêtez de faire de la Santé une responsabilité d’Etat, vous êtes en voie de socialisation qui nous détruit l’hôpital et le monde des soignants !!!

    • Ça fait longtemps que l’on ne cherche plus la vérité dans cette presse… Il n’empêche que nombre de nos compatriotes y croient encore.

    • Dénoncer la désinformation criminelle du Monde est salutaire !

      Évidemment qu’il ne faut écouvillonner personne mais ils continuent à le faire tous les jours.

      Les gens sont assez stupides pour porter un masque et dans le même temps trouver normal qu’on aille jusque dans votre anus ou dans l’arrière nez pour tenter de déceler le virus…

      • Un virus qu’il est NORMAL de porter en soi puisque le destin d’un virus de ce type est de conquérir 100% de l’humanité. Et il y arrivera bien évidemment à terme

        Humanité qui donc simmunisera par son contact

        Comme elle l’a toujours fait avec des virus de ce type… ou avec d’autres

  5. Des médecins ont prévenus de cela depuis le début de ces tests !
    Le communiqué de l’Académie nationale de médecine ne fait que confirmer une évidence, la zone est très fragile et n’est pas prévue pour être touchée.
    Ceux qui ont des séquelles importantes peuvent toujours porter plainte contre les criminels du Monde qui au niveau mensonges et désinformation n’en sont pas à leur coup d’essai, loin de là !

    Au vu des “recommandations” qui est assez cinglé pour laisser le premier venu, même professionnel, venir lui charcuter cette zone ?
    Avec un écouvillon qui ne doit en AUCUN CAS être dévié vers le haut…
    Qui est mesure de contrôler cette déviation ?

    Si l’Académie nationale de médecine était une authentique Académie, elle pointerait du doigt qu’il est paradoxal de venir prétendre à une contagiosité des virus et “en même temps(…)” de faire de la gymnastique acrobatique pour aller en chercher la trace !
    Cela me rappelle l’histoire de la dame qui porte plainte contre son voisin exhibitionniste.
    La police viens chez elle et ne voit rien…
    “Comme ça non, mais montez donc sur le wc et penchez vous par la fenêtre au dessus”

    • La zone fragile s’appelle la criblée de l’ethmoïde, elle est située très à distance du cavum ou rhinopharynx au niveau duquel doit avoir lieu l’écouvillonnage (vous trouverez des coupes de crâne facilement sur Internet). Il faut quand même être particulièrement maladroit ou mal formé pour faire une telle erreur d’orientation de l’écouvillon. Les infirmières avec lesquelles je travaille ont été formées. Et même en cas de mauvaise direction, à la criblée et protégée par les cornets moyens et supérieurs. Il faudrait forcer comme une brute pour arriver jusqu’à la lame criblée de l’ethmoïde qui est effectivement fragile. Tout est possible mais c’est certainement très rare. Dans ma pratique de médecin O.R.L. je n’ai jamais vu ce genre de complications. La technique n’est d’ailleurs pas nouvelle. Le prélèvement nasal pour PCR existe dans d’autres maladies mais probablement pas de façon “industrielle” comme pour le COVID.
      Concernant le problème de l’amplification pouvant entraîner des faux positifs. Encore une théorie qui ne se retrouve pas dans la pratique. Depuis le début de l’épidémie j’ai fait pratiquer 300 à 400 tests PCR COVID préopératoires à la demande de l’établissement dans lequel je travaille. Ils ne peuvent pas rentrer au bloc opératoire sans un test négatif. J’ai eu seulement deux tests positifs. Je n’ai pas mené d’enquête pour savoir si c’était des malades ou des faux positifs mais, dans le pire des cas, si c’était des faux positifs cela fait entre 1 et 1,5 /100 de faux positifs ce qui est quand même assez peu. La série est suffisamment grande pour que cela soit significatif.
      Pour ce qui est du danger de contagion, les professionnels qui font les prélèvements sont archi protégés et cela se passe en général en plein air. Le risque est faible.
      Je ne prends pas parti sur la politique générale des prélèvements et leur utilité. Je n’ai pas assez de recul personnel pour cela. Je me prononce seulement sur ce que je vois de mes propres yeux.
      Les gens de gauche sont souvent des idéologues qui pensent que quand la réalité est différente de leur théorie c’est la réalité qui se trompe. Ne tombons pas dans le même travers.

      • Des maladroits et des mal formés ce n’est pas ce qui manque, sans compter les fatigués, les mal réveillés, les pressés, les énervés, les distraits etc.

        Peut être que vous avez un laboratoire qui fait sa PCR en respectant le nombre maximum d’amplifications afin d’éviter de dépister n’importe quoi ce qui n’est pas le cas général loin s’en faut.

        Enfin je ne parle pas de la contagion mais du paradoxe de faire de la gymnastique acrobatique pour aller chercher la trace d’un virus profondément alors qu’on le prétend contagieux….
        Soit vous ne savez pas lire soit vous le faites exprès.

        • “Enfin je ne parle pas de la contagion mais du paradoxe de faire de la gymnastique acrobatique pour aller chercher la trace d’un virus profondément alors qu’on le prétend contagieux….” dites-vous !
          Le virus est recherché à l’endroit où sa concentration est maximale. Le détecter et l’attraper par contagion c’est différent, c’est pour ça que je n’avais pas compris.

          • C’est très exactement comme si pour réaliser une inspection sanitaire dans un restaurant on allait prélever dans les filtres de la VMC…

            Croyez moi que si c’est de l’ebola il n’y a pas besoin de faire un tel cirque !
            Un peu de salive suffit.

  6. Ajoutons que ces prélèvement sont réalisés dans le but de faire des tests, sans respect des protocoles, ni dans le cadre d’un diagnostic et donc 100% bidons !

    • Bien sûr qu’ils sont bidons puisque les amplifications sont bien trop nombreuses, de plus aucun testé (et le testé est ignare voire stupide (faut être stupide pour se faire tester sans aucune raison !) ne va demander comment son test est analysé….
      Et même souvent les techniciens de laboratoire qu’on a embauché par tonne n’y connaissent rien. Aucune formation

      Tests bidons ! Opacité TOTALE !

  7. En 2020, certains spécialistes ORL alertaient les réseaux sociaux sur les graves dangers de l’écouvillon dans l’arrière cavité nasale, naturellement tout de suite démentis avec condescendance par l’armée des grands spécialistes et les medias aux ordres (dont l’inévitable Cymes) qui les ont traités de complotistes. Les voici une fois de plus ridiculisés par le réalité.

  8. Je pense également qu’il faut tout simplement arrêter de »servir la soupe »au système,et arrêter de faire ces tests inutiles.Les taux d’amplification ne sont pas standardisés(un résultat peut-être positif ou négatif selon le taux utilisé…),les sondes chargées d’analyser un prélèvement,doivent évoluer dans un environnement dont la température est bien précise(60 degrés environ),sinon,elles vont certes déceler la présence d’un Coronavirus si tel est le cas,mais elle vont être incapables de préciser lequel ! Or,il existe plusieurs Coronavirus,dont la grippe saisonnière et le rhume.L’inventeur du test PCR reconnaît lui-même que son invention n’est pas adaptée à la détection du Covid(!) Nous voyons bien,avec un minimum d’objectivité,qu’il y a une disproportion,organisée bien sûr,entre la réalité des chiffres du Covid et les dialectique et narratif employés,ainsi qu’avec mesures prises pour lutter contre cette pseudo-pendémie :Cas contacts,variants de Pétaouchnock,personnes isolées et qui ne sont pas malades… Bref,comme le laissent entendre nombre de commentaires laissés plus haut,réapproprions-nous l’idée de nôtre destinée,reprenons notre libre arbitre,et notre liberté.Cette crise est une crise de civilisation,sociale,sociétale,philosophique,et politique.Ayons seulement l’envie de vouloir du bien à nos prochains.

  9. Je vais tenter d’établir une liste (non exhaustive) des mots et expressions débiles “inventés” à l’occasion de cette imposture sanitaire :
    – cluster
    – variants
    – cas contact
    – faux positifs
    – faux négatifs
    – jauge
    – gestes barrières
    – distanciation sociale

    Il y en a surement d’autres venant de leur cerveaux crétins……

    • Ces expressions ne sont pas inventées pour l’occasion. Les médecins les utilisent depuis longtemps. Vous ne vous y intéressez que depuis peu. N’allez pas chercher midi à quatorze heures.

      • N’allez pas me faire croire que les termes jauge, distantiel, distanciation sociale, présentiel, sont des termes médicaux……

        Et cluster remplaçant notre terme français (FOYER DE CONTAGION), on pourrait en parler ! Bien sûr autant polluer la langue française. …

        Quant à parler de cas contact et autre faux machin truc, c’est grotesque : combien de baratin DEPUIS DES MOIS dans les medias et ces stupides dirigeants politiques à partir de faits medicaux globalement anecdotiques et qui ne jouent pas sur le déroulement d’une épidémie (ou si peu et VOUS LE SAVEZ TRES BIEN) ? C’est bien pour cete raison que je parle “d’invention” : Mettre l’accent sur le marginal au détriment de l’essentiel est la marque de notre époque malade.

    • présentiel !
      distancier…

  10. Quand je dis “inventer” je parle bien sûr en sens large.

    C’est vous qui cherchez midi à 14h….

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]