Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement / Europe : politique

Tentative pro-avortement en Irlande

Lu sur Gènéthique :

"Trois Irlandaises poursuivent l’Etat irlandais devant la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) pour "violation de leurs droits humains" : elles l’accusent d’avoir mis en danger leur santé en les obligeant à voyager pour avorter. La loi en vigueur interdit en effet l’avortement mais autorise les ressortissantes irlandaises à recourir à l’avortement à l’étranger si leur santé physique ou mentale est en danger. Les trois femmes, dont l’identité est gardée secrète, sont soutenues par le Planning familial irlandais."

MJ

Partager cet article

3 commentaires

  1. En ce qui me concerne, j’ai dû aller en Irak au péril de ma vie pour acheter un lot de kalachnikovs et des mines antipersonnel. Je pense attaquer la France devant la cour européenne des droits de l’homme.

  2. Spectaculaire illustration du fait que l’interdiction n’est pas une solution au problème de l’avortement.
    Les femmes « riches » peuvent toujours se rendre à l’étranger. Quant aux autres, elles n’ont d’autre possibilité que de s’en remettre à des « Faiseuses d’anges » avec tous les risques que cela comporte.
    C’est aux causes de ce fléau qu’il faut s’attaquer. Et, ce n’est pas simple.
    Nous vivons dans une société où l’enfant, qui devient un luxe, et la famille n’ont plus aucune place. Il faudrait donc d’abord instaurer une vraie politique de la famille.
    Mais, cela n’est pas suffisant.
    Notre société est aussi un monde de concurrence générale exacerbée où chacun ne peut s’épanouir qu’en écrasant ses voisins. Tout le monde contre tout le monde.
    Cet « art de vivre » porte un nom : il s’agit du système capitaliste.
    Tant qu’il régentera le monde, la famille et l’enfant seront toujours un obstacle à la « réussite », l’avortement et la disparition de la famille traditionnelle restant les seules issues possibles dans ce contexte diabolique.

  3. La sociéte c’est chacun de nous qui la faisons.Inutile de rejeter la faute sur notre environnement sociétal.L’Evangile est fait pour les riches comme pour les pauvres.
    Si les premiers chrétient s’étaient attardés à la mentalité de l’époque nous n’aurions pas l’héritage qu’ils nous ont laissé.
    C’est pour ca que l’avortement reste un crime pour un riche comme pour un pauvre.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services