Archives par étiquette : personne

Macron, l’arroseur arrosé, ne veut recevoir de leçon de personne!

Lire la suite de l'article

Toute personne faisant partie de la franc-maçonnerie ne pourra pas entrer au gouvernement

En Italie :

Unknown-34"Quelque 30 points développés dans un document de 58 pages. Voilà ce que contient le « contrat de gouvernement pour le changement » de Matteo Salvini et Luigi Di Maio.  Le texte a été plébiscité, à plus de 90 %, par les militants des deux partis consultés ce week-end. Et, d'après un sondage publié samedi, 60 % des Italiens souhaiteraient donner leur chance à ce programme. Dans le texte final, la remise en cause de l'euro ou encore la demande à la BCE d'annuler 250 milliards d'euros de dette italienne, critiquées avec virulence, ont disparu. Demeurent les mesures phares sur lesquelles  les deux forces antisystème ont bâti leur succès électoral. Si leur financement reste très vague, leur coût est estimé entre 100 et 170 milliards d'euros, creusant encore les déficits sans se soucier de réduire l'énorme dette publique, chiffrée à plus de 2.300 milliards d'euros soit 132 % du PIB. […]

« Payez moins mais payez tous. » C'est l'un des slogans de la Ligue pendant la campagne électorale au cours de laquelle elle promettait d'introduire un impôt sur le revenu à taux unique de 15 %. Cette mesure dans l'un des pays européens où la pression fiscale est la plus élevée permettrait, selon Matteo Salvini, la relance de la consommation et la réduction de l'évasion fiscale, elle aussi record. Pour les simples contribuables comme pour les entreprises, ce sont finalement deux taux de 15 % et 20 % qui seront institués. […]

Un centre pour augmenter les expulsions de migrants sera ouvert dans chaque région. Le nombre de places de

Lire la suite de l'article

Le Paraguay et son président respectent la personne humaine

Lu ici :

"Le nouveau président élu du Paraguay, Mario Abdo Benitez, a honoré l’une de ses promesses de campagne en signant un engagement politique en faveur de la protection de la vie, le 4 avril 2018.

Dans cette profession de foi, le nouveau chef de l’exécutif s’oblige à « respecter, protéger, défendre et promouvoir » la vie du moment de la conception à la mort naturelle, ainsi que la famille « composée d’un père, d’une mère et d’enfants », comme étant le socle naturel de la société.

Mario Abdo Benitez s’engage également à protéger les droits fondamentaux des familles, notamment celui d’offrir une éducation morale et religieuse aux enfants, conformément à la foi et aux valeurs des parents. Et cela à un moment où d’autres pays d’Amérique latine imposent la théorie du genre dans l’éducation des enfants.

La Constitution du Paraguay – un pays catholique à 90% – reconnaît explicitement le droit à la vie depuis la conception, et le mariage comme l'union d'un homme et d'une femme."

Lire la suite de l'article

L’Ecole du Service à la Personne, à La Garenne-Colombes, ouvre ses portes les 9 et 27 juin

L'Ecole du Service à la Personne, lycée professionnel privé hors contrat, ouvre ses portes le Samedi 9 juin de 10h à 16h et le mercredi 27 juin de 14h à 19h.

L'ESP prépare au Bac ASSP (Accompagnement, soins, services à la personne).

Petits effectifs – Aumônerie confiée à un prêtre de l'Opus dei.

17, avenue Rhin et Danube 92250 La Garenne-Colombes

01 71 01 88 58

Ecole du Service à la Personne – Final-HD from ADDB on Vimeo.

Lire la suite de l'article

L’exclusion de Charles Maurras des commémorations a eu pour effet de remettre sa personne au cœur de l’actualité

Vendredi 27 avril à Saint-Etienne, 4 militants de l’Action Française ont été mis en examen pour « attroupement armé » après avoir été pris à partie par un groupe anti fasciste qui tentait d’empêcher la tenue d’un cercle d’étude sur Charles Maurras. François Bel-Ker, secrétaire général de l’Action française revient au micro de Boulevard Voltaire sur cet événement. Il se réjouit que l’exclusion de Charles Maurras des commémorations ait eu pour effet de remettre sa personne au cœur de l’actualité et dénonce le regain de violence dont sont victimes les membres de l’Action Française.

Lire la suite de l'article

Personne ne se demande donc pourquoi cette supposée attaque chimique arrive maintenant ?

Comme dans l'affaire de l’empoisonnement de l'ex-agent double russe, personne ne doute donc des versions officielles ni se demande à qui profite le crime ? A la veille de probables frappes contre la Syrie, voici des extraits de la tribune de Caroline Galactéros pour le Figaro :

La messe semble dite et une atmosphère de veillée d'armes plane sur Paris, tandis que le jeune prince d'Arabie Saoudite quitte la capitale et que notre président est en étroit dialogue avec son homologue américain. La France pourrait, en coordination avec Washington, frapper de manière imminente les forces du régime syrien en représailles d'une nouvelle attaque chimique imputée de manière «très probable» mais en amont de toute enquête, aux forces de l'abominable tyran Assad soutenu par les non moins affreux régimes russe et iranien (…) Pendant ce temps, la guerre silencieuse du Yémen continue. Ces civils-là n'existent pas, ne comptent pas (…)

Mais agir contre qui ? Qui faut-il punir ? Le régime de «l'animal Assad», comme l'a appelé Trump? L'Iran? La Russie? Vraiment? Et si ce trio noir que l'on désigne exclusivement depuis des mois à la vindicte populaire internationale n'était qu'un leurre, proposé à notre indignation sélective pour ne pas réfléchir à nos propres incohérences?

Personne ne se demande pourquoi cette nouvelle attaque chimique arrive maintenant, au moment même où la Ghouta orientale repasse sous contrôle gouvernemental syrien et parachève sa reconquête territoriale, face à des groupuscules rebelles rivaux globalement en déroute et plus que jamais prêts à se

Lire la suite de l'article

Valérie Boyer : “Les catholiques ne posent pas de bombes et n’égorgent personne”

Lire la suite de l'article

Dès sa conception, l’embryon mérite le respect dû à toute personne humaine

Dans son discours d'ouverture de l'Assemblée plénière des évêques de France, Mgr Pontier a évoqué la bioéthique :

DYt6m6xXcAAl1ii"Dans notre pays se déroulent durant cette année une grande réflexion sur le monde que nous voulons, sur la vie que nous souhaitons et cela en relation avec les progrès de la science et les possibilités qu’elle offre. Sans hésiter nous disons que nous voulons un monde fraternel, un monde d’espérance, un monde où personne n’est laissé seul, un monde où les solidarités font cesser les pensées de mort, de découragement, d’abandon. Nous nous réjouissons des progrès scientifiques qui permettent à la médecine d’être toujours plus performante dans l’exercice du soin, dans le soulagement de la douleur, dans l’accompagnement des uns et des autres. C’est là sa grandeur. Elle est au service de la vie dans le respect des plus fragiles.

Dès sa conception, l’embryon mérite le respect dû à toute personne humaine. Il ne peut être considéré comme un matériau disponible pour des recherches ou des expériences qui ne respecteraient pas sa dignité profonde. A aucun moment de sa vie l’être humain ne peut être considéré indépendamment du caractère profond de sa dignité. Ne pas respecter cette dignité serait risquer d’aller vers une société où l’eugénisme deviendrait légitime, où la personne ayant le moindre handicap se sentirait de trop, où l’on déciderait pour elle qu’elle n’a pas sa place dans la société, où l’on ne saurait plus reconnaître ce que nous apportent ceux et celles qui sont fragiles, âgés, dépendants.

Lire la suite de l'article

La PMA n’est pas conforme à la dignité de la personne humaine

Le le 22 février 1987, en la Fête de la Chaire de Saint Pierre Apôtre, le cardinal Joseph Ratzinger, Préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi, publiait l'instruction Donum Vitae, sur le respect de la vie humaine naissante et la dignité de la procréation. Dans ce texte est expliqué pourquoi toute procréation médicalement assistée est immorale (et pas seulement la "PMA sans père" qui n'est que la conséquence de cette dérive) :

S395"1. Pourquoi la procréation humaine doit-elle avoir lieu dans le mariage?

Tout être humain doit être accueilli comme un don et une bénédiction de Dieu. Cependant, du point de vue moral, une procréation vraiment responsable à l’égard de l’enfant à naître doit être le fruit du mariage.

La procréation humaine possède en effet des caractéristiques spécifiques en vertu de la dignité personnelle des parents et des enfants: la procréation d'une personne nouvelle, par laquelle l'homme et la femme collaborent avec la puissance du Créateur, devra être le fruit et le signe de la donation mutuelle et personnelle des époux, de leur amour et de leur fidélité. La fidélité des époux, dans l'unité du mariage, comporte le respect réciproque de leur droit à devenir père et mère seulement l'un par l'autre.

L'enfant a droit d'être conçu, porté, mis au monde et éduqué dans le mariage: c'est par la référence assurée et reconnue à ses parents qu'il peut découvrir son identité et mûrir sa propre formation humaine.

Les parents trouvent dans l'enfant une confirmation et un

Lire la suite de l'article

Automobilistes : « Tout le monde a envie de se révolter mais personne n’ose»

Extrait d'un entretien avec un « tagueur de radars », qui revendique sa liberté et part en guerre contre l'Etat-taxeur :

Unknown-26« J’ai tagué dix radars à la peinture orange entre octobre et décembre 2017. Ceux situés dans les environs de Dole et en direction de Champagnole, ainsi que celui de Fraisans. Et j’ai tout fait pour me faire prendre. Je l’ai fait en plein jour et j’ai été vu. Je m’en suis vanté auprès de personnes qui ne m’aimaient pas afin qu’elles me dénoncent et j’en ai même signé un de mes initiales. Il leur aura quand même fallu trois mois pour me retrouver. Mais quand ils ont perquisitionné mon domicile, ils ont trouvé les bombes de peinture que j’avais intentionnellement conservées. »

Pourquoi taguer ces radars ?

« J’en avais marre de me faire flasher pour de petits excès de vitesse de quelques kilomètres par heure, de perdre 90 € à chaque fois et de perdre des points. » […] « Je l’ai fait aussi pour l’ensemble des automobilistes qui paient un million d’euros par an à l’État et ont besoin de leur voiture pour aller au boulot. Moi, encore, je peux y aller à vélo mais ce n’est pas le cas de tout le monde. C’est pour cela aussi que j’ai tout fait pour me faire prendre, sinon je restais dans l’anonymat et je n’avais pas d’action politique possible. Je ne cherche pas à me faire une petite pub locale mais à ce que ce soit repris au niveau national. »

Quand vous nous avez téléphoné,

Lire la suite de l'article

Veille des Sentinelles le 18 janvier, pour défendre la dignité de la personne humaine depuis la conception

Communiqué des Sentinelles :

Sentinelles_20180118"Des états-généraux de la bioéthique se tiendront en 2018 en France. Les lobbys progressistes veulent en faire une tribune pour réclamer encore plus de transgressions, pour quémander encore plus d’assouvissements consuméristes de leurs désirs, fût-ce au prix de la dignité humaine dont ils se soucient peu. Ils usent dans leur communication de pathos à outrance pour maquiller le sordide des situations, ils organisent avec la complicité des médias et du pouvoir en place une propagande éhontée pour promouvoir leurs idéologies. La logique est simple : une société libérale-libertaire ouvre des marchés là où une société responsable promeut l’indisponibilité du corps humain. Ceux qui veulent assouvir leurs désirs sans restrictions et ceux qui y trouvent profit s’entendent comme larrons en foire.

Responsables, les Sentinelles veulent l’être dans la cité. A titre individuel, nombreuses sont celles qui apporteront leurs concours au débat citoyen. Avec pédagogie, en souhaitant convaincre du bien-fondé de cette défiance envers un progrès sans conscience. Avec lucidité, en n’écartant pas a priori l’hypothèse que les dés seraient pipés. Avec détermination, parce que ne rien lâcher est dans leur ADN. Et avec patience, et elle savent ce que c’est. Mais au jour de la conférence de presse inaugurale, les Sentinelles veulent veiller en grand dans leur pré carré de la place Vendôme.

Alors si le cœur vous en dit, vous pouvez venir veiller avec elles le jeudi 18 janvier à partir de 20h00, et consacrer à votre veille le temps que vous jugerez utile. Si vous

Lire la suite de l'article