Archives par étiquette : Moyen

Mgr Tobin : savoir si l’accord de Paris est ou non le meilleur ou le seul moyen est un débat légitime

Mgr Tobin, évêque de Povidence aux Etats-Unis, livre, à la veille des vacances, quelques réflexions rafraîchissantes, traduites par Benoît-et-moi :

  • Unknown-15Deux ans se sont écoulés depuis la publication de Laudato Si', l'encyclique historique du pape François qui nous appelle à un engagement renouvelé pour protéger l'environnement et prendre soin de la terre, notre maison commune. C'est un défi sérieux que nous devrions tous comprendre et relever parce qu'après tout, il ne s'agit pas seulement d'une préférence papale, mais d'un mandat divin, une composante importante de notre foi catholique.
  • Cela dit, les réactions négatives à la décision du président de Trump de se retirer de l'accord sur le climat de Paris ont été exagérées, voire hystérique. Si nous pouvons être d'accord sur la nécessité de contrôler le réchauffement climatique et de protéger l'environnement, savoir si l'accord de Paris est ou non le meilleur ou le seul moyen pour atteindre cet objectif est un débat légitime. Dans son encyclique, le pape François dit: «L'Église sait qu'elle doit encourager un débat honnête entre experts, dans le respect des opinions divergentes».
  • Il me semble aussi que certains des politiciens "libéraux" et des personnalités d'Hollywood qui ont attaqué le président de Trump sur sa décision sur le climat pourraient eux-mêmes faire beaucoup plus pour protéger l'environnement s'ils renonçaient aux fréquents voyages internationaux, aux jets privés, aux yachts splendides, aux résidences de luxe, aux fêtes fastueuses.
  • De tous côtés aujourd'hui, nous continuons à entendre que l'Eglise doit «écouter» davantage – les millenial, la communauté LGBTQ,

Lire la suite de l'article

Le revenu universel, un moyen de briser le monopole de la Sécurité sociale ?

Eric Verhaeghe est interrogé par Samuel Martin dans Présent sur la question du revenu universel. Extrait :

V"[…] Il me semble qu’il existe un malentendu curieux sur le revenu universel tel qu’il est promu par certains « libéraux ». Ceux-ci veulent ajouter une sorte de nouvelle prestation sociale, dont le coût est colossal, et qui bénéficierait à tout le monde. De mon point de vue, c’est une erreur de sens : le revenu universel ne doit pas s’ajouter aux prestations sociales existantes, et en particulier à la sécurité sociale, mais il doit la remplacer. Au lieu d’ajouter 400 milliards aux près de 1 000 milliards de prélèvements publics existants, il vaut mieux transformer les 600 milliards qui financent l’offre sociale (notamment l’offre médicale) en 600 milliards d’allocation universelle qui permettraient aux Français de souscrire aux contrats d’assurance sociale de leur choix. L’utilisation de ces 600 milliards serait exclusivement réservée à la souscription de contrats de protection sociale. On évite ainsi l’effet « paresse ». Le revenu universel ne sera pas versé pour acheter des téléphones portables ou des voitures, mais pour que chacun assure sa propre protection. La mesure est éminemment responsabilisante.

Ce n’est donc pas une incitation à ne plus travailler et à se laisser vivre – objection qu’on entend souvent ?

Eh non, puisque l’argent n’ira pas directement dans la poche des assurés et ne pourra être utilisé pour des babioles. Il sera fléché vers la protection sociale. Simplement, au lieu de subir une sécurité sociale déresponsabilisante comme aujourd’hui (avec cette fameuse phrase qu’on entend dans le métro : « J’ai droit

Lire la suite de l'article

“L’IVG est considérée comme un moyen de contraception alors qu’il laisse des traces sur le plan psychologique et personnel”

Reportage assez objectif sur l’avortement à la Réunion sur le site de la chaîne locale Réunion 1ère :

Le nombre d’avortement est en augmentation à La Réunion. En 2013, 4555 avortements avaient été comptabilisés, soit  206 de plus qu’en 2010. Les femmes qui viennent au planning familial pour demander une interruption volontaire de grossesse sont de plus en plus jeunes. Ce qui laisse penser que l’IVG est considérée comme un moyen de contraception, alors que sur le plan psychologique et personnel l’IVG laisse des traces.”

Le père François Glenac, de la paroisse de Sainte-Marie, estime à une vingtaine le nombre de femmes venant demander en confession, l’absolution de l’avortement chaque année.”


La position de l’Eglise sur l’avortement

Il y a 14 000 naissances par an à la Réunion. Le chiffre annoncé de 4 555 avortements est donc énorme car cela veut dire que plus de 25% des grossesses se terminent par un avortement ! Il est urgent pour les pouvoirs publics de se saisir de ce drame et de faire en sorte que ce nombre diminue.

Lire la suite de l'article

L’hybridation des élites comme moyen de gouvernement

De Thomas Flichy de La Neuville :

Images-20"S’étant fait un très grand nombre d’ennemis au sein même du parti républicain, Donald Trump, qui a mené son coup d’état intérieur avec une poignée d’individus, manque cruellement de cadres. La solution qu’il a trouvée consiste pour l’instant à hybrider ses proches avec des technocrates républicains ralliés. Les premiers ont une vision politique très claire, les seconds connaissent les rouages de la machine et sont prêts à servir n’importe quel régime pourvu que leur place soit assurée au sein de l’appareil d’Etat. Naturellement, l’efficacité de l’hybridation dépendra de la domination intellectuelle des partisans de Trump sur les opportunistes qui leur servent d’auxiliaires. Ce système a un précédent : sous le règne de Claude (41 à 54 ap. J.-C.), les affranchis orientaux qui peuplaient l’entourage de l’Empereur prirent un pouvoir très important. Toutefois, les jalousies qu’ils génèrent au sein de la plèbe et de la classe sénatoriale génèrent une réaction sous le règne de Domitien (81 à 96 ap. J.-C.). Le pouvoir impérial coiffa alors chaque affranchi important, d’un chevalier. Ces couples affranchi-chevalier se généralisent au IIe siècle de notre ère afin de permettre une administration efficace de l’Empire."

Lire la suite de l'article

Conférence sur les âmes du purgatoire et le moyen de leur venir en aide

Au centre Saint-Paul, mardi 8 novembre à 20h30, et dimanche 13 novembre à 16h 

Par l'abbé Billot 12 rue Saint Joseph, 75002 Paris métro Sentier ou Bonne nouvelle (la rue Saint Joseph coupe la rue du sentier et la rue Montmartre).

Lire la suite de l'article

Il n’y a pas moyen de faire de la politique autrement dans le système

Unknown-60Sur Réinformation.tv, Pauline Mille dégonfle la candidature Macron et le lobbying de Sens Commun, désormais rallié à François Fillon, puis écrit :

"Il n’y a pas moyen de faire de la politique autrement dans le système. Celui-ci, avec ses stratagèmes, ses plans B, sa dialectique implacable, y veille. La seule alternative est le changement radical du populisme, voilà pourquoi il se trouve diabolisé par l’étiquette extrême droite. Aussi le vrai danger, on va le voir de plus en plus avec Trump et Marine Le Pen, est-il qu’il soit récupéré par le système, par précaution, au titre du Plan C."

Lire la suite de l'article

Carême : le moyen du jeûne pour la fin

L'humeur de Pasquin dans L'Homme Nouveau :

"« Le but du Carême est de faire mieux son devoir d’état, alors si tu as besoin d’un triple Macdo pour le faire, n’hésite pas… » Évidemment, il n’y a qu’un « curé à jeunes » pour sortir ça, du genre qui confond sa paroisse avec facebook, les fans avec les fidèles et les likes avec les « fiat », qui pense avoir fait un sermon alors qu’il n’a tweeté que deux phrases. Il faut aussi sérieusement manquer de réalisme : on voit mal dans quelle situation il faudrait absolument un triple Macdo pour être en mesure d’exécuter son devoir d’état. Le bon sens chrétien, lui, aurait plutôt prêché l’inverse : « Si pour faire ton devoir d’état tu peux te passer de ton triple Macdo, alors n’hésite pas ! ». On se souvient de certains curés « progres­sistes » des années soixante-dix qui disaient : « Les bourgeois feraient mieux de manger de la viande le vendredi et de donner leur argent ». Ils pensaient choquer ; et de fait, ils dérangeaient, tant ils n’exigeaient pas assez : ils auraient dû dire : « Les bourgeois feraient bien de manger du poisson le vendredi et de donner leur argent ! ». Chaque année, c’est le même cirque : il y a toujours un coupeur d’ailes pour nous expliquer que les efforts sur la nourriture ne sont pas l’essentiel du Carême.

Qu’un artilleur dise que l’important ce n’est pas le canon mais la victoire et le voilà de corvée de pluches

Lire la suite de l'article

” Le meilleur moyen d’éviter la guerre civile, Monsieur le Premier Ministre, c’est de vous excuser d’avoir conduit ce grand pays là où il en est aujourd’hui”

Le coup de gueule de Périco Légasse, rédacteur en chef de la rubrique vin et gastronomie à l'hebdomadaire Marianne :

"Un peu facile de crier au loup pour sauver les meubles et de prédire le pire pour remonter dans les sondages. Faire peur, en appeler à la panique nationale, quitte à mentir un peu et à trahir beaucoup, pour détourner la colère populaire, c'est la base même du fascisme. Quelle est la politique qui peut aujourd'hui conduire à la guerre civile? Qui est au pouvoir depuis 40 ans en général et 4 ans en particulier et nous a conduit à la situation actuelle? Qui s'est essuyé les pieds sur le référendum de 2005 quand 55% des Français avaient voté non à un traité constitutionnel mettant l'Europe sous l'emprise de Goldman Sachs et des marchés financiers dirigés depuis Wall Street? Qui a réduit l'école de la République à une machine à fabriquer des analphabètes? Qui a maintenu la suppression du service national pour que l'on ne mesure pas concrètement le niveau d'ignorance de la jeunesse? Qui a éradiqué la classe paysanne en laissant un syndicat agricole transformer nos campagnes en usines? Qui a installé sur tout le territoire des cités ghettos où l'en entasse l'immigré pour qu'il ne s'émancipe pas et devienne de la main d'oeuvre bon marché pour le patronat? Qui a autorisé les grandes surfaces à coloniser les grandes agglomérations et à s'emparer de 90% du marché de la consommation en étranglant les petits producteurs et les artisans créateurs d'emploi?

Lire la suite de l'article

7 novembre à Briant : la fabrication de la légende noire du moyen âge

Conférence organisée par Terre et Famille le samedi 7 novembre 2015 à 20h30 salle communale de Briant (Saône et Loire) sur

« La fabrication de la légende noire du moyen âge » par Claire Colombi

Retraçant chronologiquement les différentes attaques contre le moyen âge, Claire Colombi démontre comment chaque époque a recouvert de ténèbres la période médiévale, pour faire valoir le "progrès" qu'elle vivait…

Claire Colombi est née en 1987. Après une année de littérature à Paris III, elle s'oriente vers l'histoire sa vraie vocation. Elle est titulaire d'une licence d'histoire et d'un master II d'histoire médiévale. Elle s'est attachée à étudier les comptabilités marchandes et des réseaux de marchands en Anjou au milieu du XVeme siècle (lié au réseau Jacques Coeur). Après la conférence, Terre et Famille vous invite à prolonger la discussion autour d'un buffet…

Lire la suite de l'article