Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Idéologie du genre / France : Société

Système U fait la promotion du gender pour Noël : #NoelSansSystemeU

Les lecteurs du Salon Beige savent désormais où il ne vont pas aller pour acheter les jouets de Noël de leurs enfants et petits-enfants. Système U, a réuni un échantillon très très représentatif de la jeune population française – 14 enfants – pour démontrer, preuves évidentes à l'appui, que les garçons sont des filles et vice versa, puisqu'ils jouent aux mêmes jeux. Le spot publicitaire ci-dessous, qui viendra étayer l'adhésion sans faille de l'enseigne à la théorie absurde du gender, paraîtra à partir du 20 décembre, appuyé sur Twitter par le hashtag #NoelSansPrejuges (on peut d'ailleurs l'utiliser pour dire ce que l'on en pense). Pour nous, ce sera plutôt #NoelSansSystemeU… Il faut ajouter que l'enseigne a fait ses propres choix sociétaux sans en référer aux associés de l' enseigne. Vous avez dit "totalitaire" ?

 

Partager cet article

24 commentaires

  1. Pauvres enfants qui vont recevoir des cadeaux idéologiques !
    Les filles qui vont se retrouver avec des voitures et des perceuses dans leurs souliers je les plains !
    Et j’imagine déjà la tête des garçons qui vont se retrouver avec une poupée…

  2. Il y a un Système U près de chez moi. Je n’y ai, à ce jour, remarqué aucune allusion à l’idéologie du gender.
    Peut-être existe-t-il un fossé entre les concepteurs de la publicité pour la marque et la politique des gérants de magasin ?

  3. Le commerce qui profite à tous ? Oui surtout à LGBT ! J aurai aimé les voir jouer plus longtemps , pour voir si les filles restaient avec des jeux de garçons et vive versa pour les garçons ! Propagande quand tu nous tiens ! Surtout sur des enfants , par définition très maléables ! Honte à ceux qui les oblige à un des premiers pans du ” non serviam” !
    Maintenant il serait intéressant de faire des stats au moment de l achat , voir si les filles ne désirent pas un jouet de filles et idem pour les garçons ! On verrait mieux la réalité au grand dam de lgbt. Chasser le naturel , il revient vite au galop.

  4. @ Duport , à mon avis. Il y aura échange naturel des jouets entre filles et garçons. Et tout simplement , les parents, sauf des enragés, n oseront pas s y hasarder. Ça sera retour à l envoyeur , oú laisser dans un coin , voir échange avec le sexe opposé. Ça fera un flop , il n y a pas trop à s inquiéter .

  5. Et pendant ce temps-là, les djihadistes peuvent courir en paix…! Ils n’ont pas d’autres soucis tous ces idéologues en ce moment franchement? Pauvre France à la dérive!

  6. Ca fait longtemps que je boycotte Système U.
    Leur publicité avec leur acteur fétiche dont j’ai oublié le nom est tellement idiote qu’il ne me vient pas à l’idée de faire mes courses chez eux.
    C’est le temple de la crétinerie.

  7. Bonjour!
    je suis complètement opposée à cette théorie..mais je coomprends que vous voyiez d’un mauvais oeil cette pub..cependant…il y a (et il y aura toujours!) des filles qui joueront avec des petites voitures et des perceuses et des gars qui joueront avec des poupées et ça ne fait pas d’eux des détraqués!!!! mes propres frères et soeurs ne ont été un exemple…
    les préjugés sont dans la tête des adultes. Les enfants, eux, se moquent des préjugés. d’ailleurs ces enfants interviewés n’étaient pas choqués par ce qu’ils disaient! et ils ont raison!!!! ….
    Bref, laissons les gamins jouer avec de vrais jouets…ceux avec lesquels il s’amusent, que ce soient des poupées ou des grues…en fonction de ce qui les amusent!!!!!
    Et que ce temps de l’Avent nous aide à voir clair!!! [Chère Marmotte, il s’agit bien de laisser les enfants jouer avec ce qui les intéresse, pas d’en faire les enjeux d’une théorie morbide afin d’en tirer profit, comme le fait Système U. MB]

  8. Pourquoi cette levée de boucliers contre Super U ?
    En ce spot publicitaire, je vois juste une invitation à la réflexion dans le but de faire évoluer les mentalités.
    (mince, en ai-je déjà trop dit ?!)
    En apposant un jugement de valeur sur tel ou tel jouet, pourquoi priveriez-vous vos enfants de leur liberté de choisir, et donc de s’amuser ?
    Auriez-vous peur que vos garçons deviennent homosexuels s’ils s’intéressent à la danse ou s’occupent de bébé ?
    Craigniez-vous que vos filles s’émancipent trop si elles aspirent à autre chose qu’à jouer à faire le ménage ou la cuisine ?
    Autre exemple, au-delà de l’aspect mercantile, des entreprises comme LEGO cherchent de plus en plus à conquérir le public féminin…
    Ne trouvez-vous pas ça légitime au fond ?
    Mais oui, pourquoi les jeux de construction ne seraient que pour les garçons ?
    Je pense que les enfants sont suffisamment conditionnés inconsciemment par les structures parentales et scolaires pour qu’on en rajoute de façon consciente…
    Pour vous dire, ma fille de 4 ans m’a dit que les garçons à l’école lui avaient fait comprendre que les jeux de ballon n’étaient pas pour les filles ! (pardon ???)
    L’important n’est-il pas d’être à l’écoute de son enfant et de ses aspirations ?
    Une façon d’assurer leur bonheur et leur épanouissement. [Voir ma réponse à Marmotte. MB]

  9. Gaystapette = infantilisme soviétoïde

  10. Je suis comme vous très opposée à la théorie du genre qui ne respecte pas la nature masculine ou féminine des enfants. Mais cette publicité ne me choque pas du tout, car j’ai constaté moi-même avec mes propres enfants et avec ceux auprès desquels j’ai travaillé dans les crèches que les enfants jouent avec tous les jouets qui leur sont proposés. Les garçons ne seront-ils pas un jour des pères qui s’occuperont de leur bébé ? Pourquoi serait-il choquant qu’ils jouent de temps en temps à la poupée ? Les filles n’apprendront-elles pas plus tard à conduire une voiture? Tout est une question de dosage et il est normal que l’enfant imite aussi le parent du sexe opposé, le choix de l’identification n’aura pas à en souffrir et se fera tout naturellement dans la grande majorité des cas si on respecte l’enfant. Ne tombons pas dans un sectarisme qui nous décrédibilise et nous ringardise aux yeux de nos adversaires.

  11. S’il n’y avait que les “parents” lgbt qui allaient faire les courses pour “leurs” enfants chez Super U cette année, cette marque n’oserait pas nous importuner l’an prochain avec ses leçons politiquement correctes de morale à la sauce gender.
    D’ailleurs, ce n’est hélas pas la première fois que Super U se distingue ainsi.
    Il est vrai que l’enseigne ne doit pas faire de différence, non plus, entre poules pondeuses et GPA. Le fric n’a que faire de la réalité de la vie. D’autres, comme Pierre Bergé, l’ont déjà démontré à l’envi.

  12. Système U n’a pas vraiment la conscience tranquille : sur You tube les commentaires ont été désactivés !

  13. je propose d’aller acheter tout ces cadeaux, de les stocker sans les ouvrir et de les ramener le 26/12 en expliquant que votre enfants n’en veut pas. Ils seront alors difficilement vendable; Noel étant passé, U devra les solder… il faut taper là où ça fait mal c’est à dire leurs benefs.

  14. D’accord avec ml, dans mon super U une somptueuse crèche à l’entrée du magasin…

  15. merci AUchan d’avoir choisi un partenaire aussi politiquement correct
    (Auchan et Système U se sont rapprochés et la famille Mulliez est pourtant connue pour ses positions”chrétiennes”)

  16. Je mets les pieds le moins possible dans ces hangars, et en tout cas jamais au moment des “Fêtes” afin de garder mon calme et de passer Noël dans la sérénité autant que faire se peut. J’offre des livres trouvés ailleurs que dans ces temples dédiés aux divinités Laïcité, Consommation,Pognon et Profit !

  17. Ah ! si Hollande avait été élevé avec la théorie du gender, il serait peut-être aujourd’hui Conchita ! et la France serait peut-être dirigée par des hommes qui “en” ont !!

  18. Maintenant les enfants veulent tous des tablettes.
    J’ignore s’il y a des tablettes spécifiquement pour filles ou garçons.

  19. Ce qui est amusant c’est qu’à partir de 1min25 lorsque la caméra film la scène de loin(de manière objective?) on voit clairement les attirances de chacun: les garçons autour de la grue et les fille avec le bébé et à faire la cuisine.
    Le problème du gender c’est qu’une fois de plus c’est une idéologie imposée à tous par ceux qui croient résoudre des inégalités qui ne sont que dans leur tête.
    Je rejoint ce que plusieurs d’entre vous disent : les enfants se moquent des préjugés, du moins jusqu’à présent. Tâchons de ne pas les faire vieillir trop vite avec nos problèmes psychiatriques.

  20. Boycott, pour moi c’est déjà fait, Depuis deux ans, Je prends mon fioul à leclerc à 25 km plus loin et ça ne me coùte pas plus cher. ONLR.

  21. System U est allié à AUCHAN.La famille MULLIEZ s’est-elle convertie à l’ideologie du Genre? Quant au caractère inoffensif de ce spot, c’est ignorer qu’il fait partie d’un plan d’ensemble, parfaitement explicité dans le Manifeste lesbien 1999,( http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:EyDMN2_E44wJ:www.france.qrd.org/texts/manifeste_lesbien1999.html+&cd=5&hl=fr&ct=clnk&client=firefox-a) Plan que BELKACEM mets en place partout avec une détermination sans faille! Par ailleurs, ce spot est le resultat de la propagande Queer assurée dans les Grandes Ecoles par Virginie MARTIN et le fils HOLLANDE…

  22. La réaction contre cette publicité me semble excessive, “les garçons sont des filles et vice-versa” c’est un procès d’intention. ça me semble paradoxal que le SB, supposé croire à la différence naturelle entre les sexes, a peur que les enfants tournent mal si les garçons jouent à la poupée et les filles aux petites voitures. Finalement c’est le SB qui adhère (inconsciemment) à la théorie du genre en faisant comme si l’identité sexuelle était le résultat de l’éducation. Etant enfant, il m’est arrivé de jouer à la dînette avec ma soeur, qui elle même jouait aux cow-boys et aux Indiens avec ses frères, nous ne sommes pas devenus transsexuels pour autant.
    PS Que fait Marie Béthanie devant son ordinateur au lieu de passer l’aspirateur ? 🙂 [Aha, cher Professeur Tournesol, il m’arrive de passer l’aspirateur, mais aussi de jouer du tournevis sur quelque robinet défectueux ! Pour en revenir à notre sujet, qu’il soit bien clair que notre combat n’est pas de réserver le rose et la dînette aux filles, et le bleu et les petites voitures aux garçons, ce combat-là n’a effectivement aucun intérêt, car aimant plus que tout la liberté, nous laisserons nos enfants choisir les jouets qui leur plaisent. Notre combat se situe sur le plan où les ennemis de l’humanité le situent : la lutte contre l’humanité créée telle que Dieu l’a voulue, les hommes et les femmes, complémentaires et égaux, mais certainement pas interchangeables. Il faut bien se rendre compte que les termes “égalité filles-garçons” sont des termes subversifs, car si vous, dans votre honnêteté, pensez qu’il s’agit d’équité, dans l’esprit des LGBT il n’en est pas du tout ainsi. C’est un terme qui signifie pour eux une égalité sur tous les plans, physiques et psychiques et qui exprime en réalité une rébellion potentielle contre ce que Dieu a choisi pour chacun : si Dieu vous a fait homme, c’est une injustice potentielle, car qui dit qu’un jour, vous n’aurez pas envie d’être femme ? Et s’il est possible que vous vous sentiez aussi bien homme que femme, pourquoi accentuer par l’éducation à être tout l’un ou tout l’autre, ce qui passe par le choix des jouets ? Cette théorie tordue est née dans le cerveau malade de gens comme Judith Butler, a pris corps dans le lobby LGBT, et est répercuté par des idiots utiles comme Belkacem, qui veut l’appliquer de façon universelle sur nos enfants, dont elle pense pouvoir faire ses cobayes. Le système marchand (des banques aussi se font courroies de transmission volontaires) s’est engouffré dans la brèche, pas forcément par conviction, mais pour faire du fric, sentant là une opportunité de se démarquer des autres enseignes plus conventionnelles. Voilà pourquoi le Salon Beige continuera de dénoncer les organismes qui véhiculent ces idées mortelles. Bien à vous. MB]

  23. Lavaud a raison.Quand on regarde de près, on voit les petites filles qui, dans la deuxième partie se lèvent dés qu’elles le peuvent de leurs petites voitures, l’une pour aller jouer à la poupée, l’autre pour aller chercher un jouet qu’elle avait repéré et aussi la petite métis qui abandonne le coin grue pour rejoindre les autres filles à la poupée et aussi la caméraman qui essaie de convaincre le petit garçon de quitter son vélo pour la poussette.

  24. Je suis d’accord avec Lavaud ! Les pro-gender et LGBT sont des désaxés qui ne supportent pas que la nature, la vraie vie, leur démontre un démenti à leurs élucubrations…
    Et si les garçons et les hommes (exagérément) efféminés m’agacent prodigieusement, par contre les filles genre “garçon manqué” me plaisent beaucoup ! Et puis, comme l’écrit Jacques Prévert, un garçon manqué, c’est une fille réussie…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services