Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Benoît XVI / Pays : International

Syrie : ne plus armer les belligérants

Mgr Béchara Raï, patriarche de l'Eglise maronite, a déclaré lors d'une conférence de presse :

"Le pape va bien sûr appeler à l'arrêt de la spirale de violences en Syrie et de la haine, qui ne sert à rien, et appelera ceux qui financent ou arment les uns et les autres dans le conflit d'arrêter de le faire".

Cela vaut pour la France :

"Officiellement, Paris
ne peut livrer aucune arme à l'insurrection, un embargo européen sur
les livraisons d'armes touchant la Syrie. Reste que les rumeurs vont bon
train. Reuters a ainsi affirmé que Paris réfléchissait sérieusement à un
moyen de livrer aux insurgés, pour la première fois, une aide militaire.
Selon l'agence citée par le "Telegraph",
"la France pourrait rompre avec la politique occidentale et fournir aux
rebelles syriens de l'artillerie et des armes anti-aériennes
", a
indiqué un diplomate français. […] Reste qu'officiellement aucune aide militaire n'est à ce jour
programmée par Paris. "Ce que nous ne pouvons pas faire, pour que ce
soit très clair, c'est fournir des armements. Nous ne pouvons pas le
faire tout simplement parce qu'il y a un embargo sur les armes et qu'il
n'est pas question pour nous de violer cet embargo
", assure le Quai
d'Orsay. "Nous avons livré des équipements non-létaux, notamment des
équipements de radio cryptée et des équipements de visée nocturne
",
souligne le porte-parole du ministère des Affaires étrangères."

Et pour les autres pays :

"Selon le "New York Times", qui cite des responsables américains et des membres de services arabes de renseignement, les armes sont achetées par la Turquie, l'Arabie saoudite et le Qatar. Elles sont acheminées à travers la frontière turque par des opposants syriens. Ces livraisons, qui comprennent, toujours selon le "New York Times", des fusils automatiques, des lance-grenades, des munitions et certaines armes anti-chars, auraient lieu sous la surveillance d'agents de la CIA déployés en Turquie afin, justement, qu'elles ne tombent pas entre "de mauvaises mains"."

Partager cet article

6 commentaires

  1. Des appareils de visée nocturnes, des armes non létales ? On les met sur quoi à votre avis ces « appareils » ?
    Moi, je livre des munitions : ce sont des armes non létales… des crosses de fusils, des canons de fusils d’assaut, des chargeurs, etc.
    On prend vraiment les gens pour des c… !
    Remarquez qu’ils auraient torts de se priver : il faut bien avouer que les gens aiment cela. La preuve, ils en redemandent à chaque fois en plébiscitant ceux qui les insultent le plus…

  2. « sous la surveillance d’agents de la CIA déployés en Turquie afin, justement, qu’elles ne tombent pas entre « de mauvaises mains ». »
    > Et puis la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d’alu… MAIS BIEN SÛR !

  3. « Nous avons livré des équipements non-létaux, notamment des équipements de radio cryptée et des équipements de visée nocturne »:
    Belle hypocrisie en effet car justement c’est très utile pour la guerre létale…
    Et les conseillers qui sont sur place depuis des mois…

  4. « Le pape va bien sûr appeler à l’arrêt de la spirale de violences en Syrie et de la haine, qui ne sert à rien, et appelera ceux qui financent ou arment les uns et les autres dans le conflit d’arrêter de le faire ».
    Simple et clair.
    Une belle opportunité, une immense chance de prier pour et avec le Saint-Père.

  5. Le pire ces équipements dans notre droit sont considérés comme des armes dans la législation des catégories …
    Ils seraient capables d’envoyer les armes démontées et de dire qu’ils envoient du métal en pièce détachées !

  6. Ce sont nos soldats sous-équipés qui vont être contents…
    Les appareils de visée nocturne et de communication cryptée sont souvent considérés comme des armes, essayez donc – vous simple pékin – d’en acheter. Ou d’en importer depuis les US. Pas des jouets hein, des vrais utilisés par les militaires : Verboten !

Publier une réponse