Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Etats-Unis

Synthèse des procédures pour fraude électorale aux Etats-Unis

Synthèse des procédures pour fraude électorale aux Etats-Unis

Jeanne Smits a traduit un article de Steve Mosher publié vendredi par LifeSiteNews, synthèse des procédures en cours pour fraude électorale. Extraits :

Après un lent démarrage, l’équipe juridique de Trump est maintenant bel et bien lancée, et elle entend démontrer que l’élection du 3 novembre a vraiment été remportée par son homme.

En Pennsylvanie, une juge courageuse a stoppé la certification des résultats tant qu’elle examinera les preuves de la fraude. Elle voudra peut-être poser cette question au secrétaire d’État démocrate : si seulement 1,8 million de bulletins de vote par voie postale ont été demandés, comment est-il possible que vous en ayez reçu 2,5 millions par la poste ?

Dans le Wisconsin, un juge examine une requête visant à rejeter 150 000 bulletins de vote potentiellement frauduleux. Cet effort est mené par Phil Kline du projet Amistad. Les pro-vie se souviendront des efforts déployés depuis des années par le procureur général du Kansas, Phil Kline, pour dénoncer les avortements tardifs et poursuivre le Planning familial dans cet État il y a quelques années.

En Géorgie et au Michigan, le procureur préféré des Américains, Sidney Powell, a lâché le Kraken. Ses deux poursuites sont remplies d’exemples choquants de fraude électorale sur plus de cent pages chacune, et elles s’accompagnent d’une pléthore de déclarations sous serment.

Quelques-unes de mes escroqueries « préférées » :

En Géorgie, au moins 96.600 bulletins de vote par correspondance ont été demandés et comptés, mais rien n’indique qu’ils aient été effectivement renvoyés aux commissions électorales des comtés par l’électeur. Ont-ils été créés en interne par des agents démocrates ?

Toujours en Géorgie, « les 900 bulletins de vote militaires du comté de Fulton étaient à 100 % pour Joe Biden ». Essayez donc de tirer à pile ou face et d’avoir « pile » 900 fois de suite.

À Detroit, il y a eu plus de votes que de personnes en âge de voter, ce qui semble peu probable à première vue.  De plus, des témoins oculaires ont rapporté que les compteurs de votes avaient pour instruction de « dater » les bulletins de vote par correspondance et qu’ils « réécrivaient » les votes Trump pour en faire des votes pour Joe Biden.

Au Nevada, un juge vient d’autoriser l’équipe Trump à présenter des preuves de fraude électorale généralisée ; l’audience aura lieu le 3 décembre.  Il s’agira notamment d’éléments tendant à prouver que 13.372 « électeurs fantômes » qui ne connaissaient pas leur date de naissance ni même leur sexe lorsqu’ils se sont inscrits, et qui ont souvent indiqué les casinos et les parcs de loisirs comme adresse de résidence. C’est pour le moins douteux.

Enfin, pour ce qui est de la fraude électorale électronique, voici ce que dit l’un des plus grands experts américains en matière de cybersécurité, cité dans le procès mené par Powell en Géorgie :

L’expert Navid Keshavarez-Nia explique que les services de renseignements américains ont développé des outils pour infiltrer les systèmes de vote étrangers, dont Dominion. Il déclare que le logiciel de Dominion est vulnérable à la manipulation de données par des moyens non autorisés et a permis de modifier les données électorales dans tous les États clefs. Il en conclut que des centaines de milliers de votes qui ont été exprimés pour le président Trump lors de l’élection générale de 2020 ont été transférés à l’ancien vice-président Biden. (Pièce 26).

Tout cela signifie que la mascarade post-électorale voulant que le candidat démocrate ait remporté l’élection est sur le point d’être balayée par un tsunami massif de preuves de fraude électorale. […]

Il semble que les actions du « président élu » Biden aient quelque chose d’étrangement irréel. Il continue d’annoncer ses choix en vue de son futur cabinet, et les grands médias rapportent chacun de ses gestes, mais de moins en moins de gens semblent y prêter attention.  Son discours de Thanksgiving n’a été suivi que par 1.000 personnes, ce qui semble bien dérisoire pour quelqu’un qui, selon les médias, a obtenu 80 millions de voix.

Même sa propre « vice-présidente élue », Kamala Harris, n’a pas encore démissionné de son siège au Sénat : ce n’est pas le comportement de quelqu’un qui croit que, le 20 janvier prochain, elle prêtera effectivement serment en tant que vice-présidente. […]

Dans une vidéo, l’historien Edouard Husson revient en détails sur les dernières avancées des avocats de Trump pour prouver la fraude électorale du camp Biden. Deux scénarios sont possibles :

  • Ou bien la justice américaine prend son temps, Biden est donc élu par le collège électorale américain et investi le 20 janvier 2021, mais la justice finira par aboutir et à reconnaître la fraude électorale. Alors, Biden sera destitué et connaîtra un sort à la Nixon.
  • Ou bien la justice et les avocats de Trump parviennent rapidement à prouver la fraude électorale, et alors Trump débutera un second mandat dès le 20 janvier prochain.

Partager cet article

13 commentaires

  1. M. Biden n’intéressait personne pendant la campagne et continue après l’élection qu’il aurait gagné à n’intéresser personne.
    Par contre on voit énormément de mouvements de foule en faveur de Trump

    Trump ayant prévu la fraude depuis longtemps, pour l’avoir constaté dans la précédente élection de 2016, il a signé un décret obligeant les services du renseignement à surveiller toute l’élection et à remettre un rapport à toutes les autorités du pays. Ils ont encore 15 jours pour le remettre…

    Trump aurait eu 4 fois plus de votes que Biden le bidon.
    Manifestement l’écrasante majorité de la fraude a été informatique et pas seulement aux USA… Le kraken va frapper le mode entier !

    Bien malin qui peut dire qui sera à la maison blanche le 21 ? Je le dis ! Sans risque aucun ! D. TRUMP !

  2. Biden, “colosse” aux pieds d’argile, vient de glisser et de se casser le pied vendredi dernier (peut-être sur les merdes de son chien ou de sa campagne ?). Mauvais départ, mais bon présage …

  3. Curieusement, autant les élections américaines étaient LE sujet d’actualité dans les premiers jours qui ont suivi le 3 novembre (tous les médias ne parlaient que du succès du “président élu”), autant le sujet à pris l’aspect d’un bouquet de violettes depuis quelque temps.
    Pour suivre les événements au fur et à mesure :
    https://www.dreuz.info/2020/11/18/elections-americaines-contestations-et-fraudes/
    puis
    https://www.dreuz.info/2020/11/29/elections-americaines-en-temps-reel/
    En réactualisant le 2nd lien, on obtient les événements au fur et à mesure qu’ils se produisent.
    Et “Dallas” (et les turpitudes de JR) est de la gnognotte à côté des agissements “démocrates”…

  4. Harris n’a pas à démissionner du Sénat avant le 3 janvier, c’est la procédure. Certes, rien ne l’empêche de le quitter, mais le fait qu’elle ne le fasse pas ne prouve pas en soi qu’elle ait des doutes quant à la suite…
    A part ça, notons qu’elle s’est arrêtée très tôt dans la course à l’investiture, car elle plafonnait à 3 %. Et pour cause, elle est encore plus à gauche que Sanders… Ce serait inimaginable qu’une socialiste accède à la présidence alors que même les démocrates n’en voulaient pas !

    • Mais c’est pourtant le but :
      1 – Faire élire Biden
      2 – Une fois élu le pousser dans sa tombe et refermer rapidement pour qu’on n’entende pas ses cris
      3 – Le remplacer par Kamala Harris
      Même un enfant peut s’en rendre compte

      Heureusement, pour lui et pour les USA, Biden ne sera JAMAIS Président ou alors Président de sa cellule à Guantanamo…

      • Bien entendu ! Biden devrait être rapidement dégagé s’il est président, qu’il soit démis de ses fonctions pour démence (Pelosi a fait une proposition de ce genre qui semble le viser) ou qu’il soit destitué pour toutes ses magouilles…

        CNN commence à envisager la victoire de Trump, mais TF0 et compagnie ne reprennent pas cette info… Si le Donald rempile pour 4 ans, on nous sortira que c’est un coup d’Etat judiciaire et blablabla… Aucun journaleux pour enquêter sur ça, alors qu’il semble que la victoire de Trump soit écrasante, non seulement dans l’écart avec Biden, mais aussi en ce qui concerne le nombre de votes en sa faveur !

        S’il y a eu tant de magouilles aussi grosses, c’est parce que les démocrates ont compris au fur et à mesure des dépouillements que le vote pro-Trump était bien plus énorme que ce à quoi ils s’attendaient et que toute la fraude déjà mise en place ne suffisait pas… Ils ont donc rajouté de la fraude à la fraude, mais à la va-vite. Et qui dit empressement, dit ratés ! C’est si énorme qu’il faut être un journaliste pour affirmer que les républicains n’ont aucune preuve !

        • Cela s’est déjà produit en 2016 et Trump a réussit a dépasser l’algorithme et a se faire élire.
          Depuis il a compris et largement préparé le terrain.
          Cette élection était piégée entièrement et les démocrates sont tombés dans le piège.

          TOUT va être dévoilé, y compris les autres Présidents élus par la fraude comme par exemple Chavez ou… Macron !!!

          es démocrates vont tomber mais aussi une bonne partie des… Républicains !!!

          Enfoncez-vous dans votre fauteuil et préparez le pop-corn.

  5. Pourquoi est-ce trop difficile de croire que tout est normal ?

  6. Le terrain devient glissant pour Biden Bouteflika et pour sa bande de bras cassés Antifas-black blocs .

  7. “Donald J. Trump
    @realDonaldTrump
    7 nov.
    I WON THIS ELECTION, BY A LOT!”
    Simplement génial !

  8. Tiens, tiens, tiens , le bidon biden marche avec une coque suite à une soi-disante fracture au pied ( en jouant avec son chien, dit-on !) et pourtant à son age, avec une fracture , il marche sans trop clodiquer …qu est ce que cache cette coque ? Tant pis, je me hasarde à une explication depassant les limites du complotisme -que j assume totalement- qu il aurait , peut etre, autour de son pied , un objet de joaillerie électronique ” prêté” de force par la Justice américaine et qu il serait , peut-être, assigné à résidence.

  9. William Barr directeur du ministère de la justice proche de Trump a brisé le silence aujourd’hui. Il déclare que le ministère n’a découvert aucune fraude qui aurait pu changer l’élection du 3 nov 2020.Les rats quittent tranquillement le navire, drain the swamp.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]