Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Sympathiques juges… un trafiquant de drogue remis en liberté

Sympathiques juges… un trafiquant de drogue remis en liberté

Qui jugera les juges défaillants ?

Un homme, condamné en première instance au mois de juin dernier à 6 ans de prison ferme assortis d’une période de sûreté des deux tiers, a finalement été remis en liberté sine die le 7 octobre dernier. Le détenu a ainsi pu recouvrer la liberté de manière inespérée après un « oubli  » des juges de la cour d’appel de Paris.

Ces derniers devaient statuer sur son sort dans un délai de quatre mois après l’appel déposé par son avocat, Me Yves Levano, le jour de la condamnation en première instance de son client, intervenue le 7 juin dernier devant le tribunal correctionnel de Créteil (Val-de-Marne). Finalement rejugé le 3 octobre, Lamin M., né en Gambie, a vu les juges de la cour d’appel mettre leur décision en délibéré à la date du 7 novembre prochain. Soit au-delà du délai de quatre mois impartis… […]

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule<;

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

7 commentaires

  1. La Justice est faillible comme toute institution humaine.
    Plus on l’enferme dans des contraintes procédurales le plus souvent injustifiées, plus existe le risque de telles erreurs.

  2. C’est surtout cette justice qui ne tourne pas rond

    On a dépassé le délai prévu et alors ?
    On le remet en liberté et tout le monde trouve cela normal ?
    Qu’est ce que c’est que ces règles débiles, crées par des hors la loi, pour être utilisées par d’autres hors la loi, afin de favoriser des hors la loi ?

  3. C’est que le droit et la justice sont deux choses différentes. En France, les juges s’attache à faire respecter les droits déclarés par la loi – et ils n’ont certes pas pour préoccupation principale de s’intéresser à la justice.
    Si on leur posait des questions sur cet état de fait – tout de même quelque peu préoccupant pour le citoyen ordinaire – ils seraient capables de répondre: “mais qu’est-ce que la justice?” – comme un autre fonctionnaire l’avait fait au sujet de la vérité…

  4. Le fautif est le législateur ! Depuis 40 ans il nous pond des lois toujours plus laxistes et plus insensées les unes que les autres… du point de vue de la défense des intérêts de la France ! Je suis bien d’accord avec Duport, la Justice ne tourne plus rond, et pour cause !

    Merci aussi à Basa qui nous rappelle cette chose simple : la justice et le droit, c’et pas du tout la même chose…

  5. idem pour ce juge qui, la semaine dernière relaxe le violeur d’une enfant de 14 ans au motif que la fillette aurait été consentante! à 14 ans!

    • Ce juge doit être pédophile, ou franc-maçon, ou fumer occasionnellement du tabac qui fait rire… et peut-être cumule t-il ces 3 choses là ? En tout cas, je crois deviner qu’il n’a pas d’enfant…

      Le Général de Gaulle (oui, désolé, je suis incorrigible !) ne graciait jamais les violeurs d’enfants…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Allons-nous laisser la culture de mort triompher ?

JAMAIS

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique