Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France / France : Laïcité à la française

Burqa : le parlement joue avec le feu

Sur son blog, Patrice de Plunkett commente avec justesse le point numéro 7 de la proposition de résolution rédigée et proposée au vote de l'assemblée nationale par mission parlementaire sur le port du voile intégral.

"Que signifie la phrase n° 7 : « La liberté de conscience ne peut s'exercer que dans le respect du principe de laïcité » ? Si « laïcité » veut dire interdiction des signes religieux sur la voie publique,  ce principe peut mener loin. D'autre part, la phrase a l'air de dire qu'une convertie à l'islam, décidant de porter la burqa par bravade, n'a pas sa « liberté de conscience »… Pour soutenir une chose pareille, il faut n'avoir jamais discuté avec une de ces converties. Je l'ai fait et je n'ai pas eu l'impression que leur conscience était aliénée – même si je n'approuvais pas ce qu'elles me disaient. Par ailleurs, je doute de la « liberté de conscience » des gamines qui arborent quant à elles un look érotomane, sous la pression de la mode commerciale de masse. Le cardinal archevêque de Paris a signalé ce problème. Il a eu raison. Il faut toujours braquer les projecteurs sur la vraie cause de la cagade occidentale : le matérialisme mercantile."

Toute cette agitation autour de la burqa est en effet très dangereuse car elle ne se fait pas en réaction à l'islamisation de notre société mais au nom de la laïcité et de la dignité de la femme. En cas d'adoption d'une loi interdisant la burqa, qui pourra nous assurer que l'on n'essaiera pas ensuite d'interdire la vie cloîtrée des religieuses catholiques suivant le même principe ou l'agenouillement dans les églises ou à la prière au nom de la non humiliation des personnes ?  

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule<;

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

9 commentaires

  1. Cette hystérie quant à l’extension éventuelle de la loi en interdiction de tous signes religieux est contre productive.
    Les élus, tétanisés par le politiquement correct, ne peuvent aborder ce problème QUE sous l’angle de la laïcité. Donc laissons-les faire.
    Après, une nouvelle donne psychologique autant que législative sera à l’oeuvre.
    Les Français non chrétiens et non musulmans ont besoin d’une avancée et voilà que les catholiques, et donc demain les juifs et les protestants empêcheraient toute défense authentique au nom d’une crainte non inscrite expressément dans le texte?
    Cela s’appelait “discuter du sexe des anges” sur les remparts de Constantinople.
    Patrice de Plunkett, avec qui j’ai partagé l’estrade lors de réunions publiques dans les années 90, était pour le moins froid sur le front de l’immigration, et cela transparaît dans ses éditoriaux. Il utilise tous les ressorts de l’analyse pour combattre ce qu’il ressent comme de la xénophobie. De même que l’épiscopat français et le cardinal Vingt-trois en particulier.
    Dommage, en cette période d’unification des européens contre LE DANGER.

  2. La loi du nombre commence à produire ses effets, les rapports de force commencent à changer;
    “l’espoir changea de camp, le combvat changea d’âme”

  3. On sait très bien depuis la révolution que les fanatiques laïcistes sont toujours à la recherche d’une guerre contre l’une ou l’autre forme d’expression ou d’existence religieuse.
    Et quand bien même on peut douter de la “religiosité” du symbole visé, le prétexte est toujours bon à prendre.
    A ce titre , il y eu le guerres napoléonniennes pour saper l’Europe chrétienne. Il y eu la “grande guerre” déclenchée contre la très chrétienne famille des Habsbourg etc etc…
    Le but constant étant d’imposer une dictature de la pensée utilitariste, soit la destruction de l’homme par l’homme.

  4. Bravo. Le problème de la burqa n’est pas le problème de l’invasion du religieux ni le problème de l’humiliation de la femme. C’est le problème de l’islamisation. Nous avons parfaitement le droit de ne pas vouloir que la France devienne une terre d’Islam. Du reste, il est facile de faire entrer la burqa dans la catégorie plus vaste et non religieuse de “cagoule”. On interdit aux civils de circuler dans l’espace public masqués, et voilà tout.

  5. Pourquoi ne pas s’être contenté d’appliquer la loi qui consiste à interdire de se cacher le visage pour des raisons de sécurité ? Pourquoi avoir voulu faire compliqué quand la solution simple et sans ambiguité existe ?

  6. Danger pour la Liberté Religieuse
    Il suffisait de faire appliquer la Loi explicite : visage découvert dans la rue.
    L’approche permettant de rapprocher le législateur de l’expression de la Foi est extrêmement dangereux et cache certainement une volonté de légiférer en cette matière, volonté qui pointe le bout de son nez à travers la mise en oeuvre de l’idéologie du Genre par l’Europe.

  7. En effet, quand on voit Ni putes ni soumises se braquer face à la beurk’a, on se doute que ce n’est pas pour lutter contre l’islamisation…
    Et cette loi est bien inquiétante car elle concernera toutes les religions. Les islamiques profiteront de cette loi pour l’imposer aux prêtres et aux religieux.
    Portes vos médailles de baptême fièrement dans la rue tant que vous y avez droit !!

  8. En effet, et encore une fois d’ailleurs, la loi actuelle interdisant la dissimulation du visage – à l’exception du jour du carnaval ! – suffit largement contre la burqua.
    Elle est également utilisable contre les foulards + capuches.
    Ces deux accoutrements signifiant également un refus de la civilité et une provocation à l’égard de notre pays.
    => pas besoin de stigmatiser une religion.
    => pas besoin de voter une nouvelle loi.

  9. tout à fait d’accord avec tonio. De toute façon les forces de police elles vont faire comment pour l’appliquer cette loi-burka, et dans les écoles coraniques (pardon les centres culturels) où les mamans voilées eméneront leurs enfants qui n’iront pas à la laïque, cela leur fera ni chaud ni froid la loi sur l’interdiction de la burqua ou la loi tout court “ne pas se couvrir le visage sauf pendant carnaval”. Idem pour l’accès dans les banques des pétrodollars installées dans les mêmes quartiers., etc.
    A ajouter sur la dignité de la femme, que certaines femmes, des convertis ( toujours plus déterminés un récent converti) le mettent elles mêmes le voile et sans qu’on les oblige.
    Le problème n’est pas dans le voile, il est plus large que cela, ils se voilent (c’est le cas de le dire) la face les politiques. Encore des gesticulations non productives. “Le sexe des anges” tandis que les Ottomans sont sous les murs de Constantinople” . Bien trouvé, Clément!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services