Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Euthanasie

Euthanasie : réaction de Mgr Bruguès

Suite à l’acquittement de l’homme qui avait tué sa femme, l’évêque d’Angers, Mgr Bruguès, estime qu’"on ne peux pas admettre de tuer même par amour". "En aucun cas, le chrétien ne peut se résoudre à penser que supprimer la vie deviendrait un progrès".

Michel Janva (via le blog pour la Vie)

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

4 commentaires

  1. Il n’a pas été souligné que le mari s’était déclaré désolé d’apprendre “après” que sa femme n’avait plus que quelques heures naturelles à vivre… S’il avait été tenu correctement au courant par l’équipe soignante, peut-être se serait-il abstenu et aurait-il accompagné son épouse par la prière et son amour plutôt que prendre cette décision épouvantable…

  2. Le châtiment de l’homicide selon Victor Hugo :
    La Conscience :
    “Et Caïn répondit : -Non, il est toujours là.
    Alors il dit : – Je veux habiter sous la terre
    Comme dans son sépulcre un homme solitaire ;
    Rien ne me verra plus, je ne verrai plus rien. –
    On fit donc une fosse, et Caïn dit : C’est bien !
    Puis il descendit seul sous cette voûte sombre.
    Quand il se fut assis sur sa chaise dans l’ombre
    Et qu’on eut sur son front fermé le souterrain,
    L’œil était dans la tombe et regardait Caïn.”
    du site http://poetes.com/hugo/conscience.htm

  3. Et peut-être que si sa femme avait eu accès à de vrais soins palliatifs et lui à un soutien (familial, amical,psychologique, religieux, etc.) ce drame n’aurait pas eu lieu. Personnellement, je ne le juge pas. Je pense qu’il faut en arriver à une immense détresse pour faire cela

  4. Bien sûr moi non plus, je ne juge ni ne condamne mais je pense que cet homme vit un enfer qu’il aurait pu s’éviter s’il avait été mieux informé et mieux formé.
    Je ne rappelle Victor Hugo que pour mettre en garde ceux qui seraient tentés par “l’euthanasie”.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services