Suite de l'affaire de la pelouse du Champ de Mars

Lu ici :

"12 janvier 2013
Le pôle sécurité signe un papier au nom de lamanifpourtous  dans lequel
il s'engage à protéger les pelouses du Champs de Mars
. En effet, suite à
un précédent dramatique, la Mairie de Parie fait retirer la veille des
manifestations les grillages de protection des pelouses, à charge aux
organisateurs de mettre des rubalises de démarcation.
L'état de la pelouse est constaté officiellement par huissier.

13 janvier 2013
Les premiers manifestants arrivant sur le Champs contournent bien les
pelouses, mais ensuite la foule nombreuse finit par occuper toutes les
surfaces disponibles.

14 janvier 2013
Le même huissier vient constater l'état de la pelouse, et l'organisateur
voit avec effroi sur le devant, au pied de l'ancienne scène, des traces
profonces de pneus
ayant visiblement pâtiné. Il peste interieurement
contre l'équipe de démontage de la scène…
Le Maire de Paris lance sa fameuse facture de 100 000 € dans la presse.
Sauf que, après vérification, en recoupant les écarts de pneus,
l'huissier est obligé de reconnaitre… que ceux sont les véhicules de la
Voierie de Paris qui ont fait ces traces
. Avec, pour corroborer cette
halluciante explication, une plainte déposée par un manifestant, revenu à
23h le soir de la manif pour chercher ses clés perdues, et témoin de la
scène de massacre de la pelouse. Ce monsieur, que nous remercions, a eu
l'idée géniale d'aller déposer plainte au commissariat d'arrondissement
!!! Etrangement, la communication fracassante de la Mairie de Paris s'est
éteinte … et vous êtes en droit, pour ceux qui avaient envoyé un
chèque de participation à la rénovation de la pelouse, de demander à
être remboursés; et pour les autres, de demander des excuses publiques
pour diffamation à Monsieur Delanoë."

15 réflexions au sujet de « Suite de l'affaire de la pelouse du Champ de Mars »

  1. jejomau

    Non. Aucune excuses publiques. Simplement il faut porter plainte pour diffamation. Et que la Mairie de Paris paye !
    De toute façon elle a de l’argent puisqu’elle fait des chèques à la journaliste Caroline Fourest pour une prestation qui n’est pas faite !

  2. Gisèle

    Gros fumeur tu meurs …gros menteur , tu pleures !!!
    Le nez des pinocchios s’allongent inexorablement à tel point qu’ils ne pourront plus rentrer à l’Elysée ou à la Chambre des Députés !!!!!!
    Ou ..qui est pris qui croyait prendre !
    Par contre … les dégâts sur la cloche de Notre Dame sont bien réels .. eux !!

  3. G

    J’ai envoyé un chèque d’un euro libellé à l’ordre du Trésor Public à la fin du mois de janvier, à l’adresse indiquée par La Manif pour tous (M. le Maire de Paris, Hôtel de Ville de Paris, Rue Lobau, 75004 Paris). Mais ils n’ont pas toujours débité la somme.
    Dois-je réclamer la restitution du chèque ? et à quel service ?
    Ce n’est pas pour la somme versée mais comme Delanoë est très généreux en subventions (Act-Up, SOS-Racisme, D.A.L., Prochoix, etc.), je ne voudrais pas contribuer à compenser l’argent public qu’il verse.

  4. Sylvie

    Vu l’info sur laposte.net et cela est à prendre cela avec une bonne et franche rigolade ce soir :
    Delanoë reçoit des milliers de chèques de 10 centimes pour “sa” pelouse que les camions de la Ville de Paris ont abîmé. Il l’a confirmé ce matin sur France-Bleue Ile de France…
    Moi, je voulais lui envoyer des pièces jaunes pour aider à l’opération “Pièces jaunes” avec madame Chirac.
    Des pièces jaunes pour remettre en état, une pelouse que je n’ai pas foulée du moins du monde mais uniquement le sable… Faut-il payer aussi pour les grains de sables abîmés par un million trois cent mille manifestants ? Je voudrais bien le savoir !
    Et le lendemain du 24 mars, faudra-t-il payer encore pour avoir abîmé le pavé de la place de la Concorde ?
    S’il y a trois millions de personnes qui marchent le long du cortège à la manif du 24 mars, je demande à voir comment on payera le prix du pavé parisien au mètre carré quand on l’aura foulé à pied, à vélo et à cheval ?
    J’ai déjà une veste à franges de préparé, des boots westerns, un stetson, et tout l’attirail de la parfaite Calamity Jane qui va aller botter les fesses à ces connards de politiciens qui ne pensent qu’à détruire l’équilibre familial de ce pays.
    Le 24 mars, tous et toutes en selle et au galop !

Laisser un commentaire