Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Euthanasie

Suicide assisté : fuite en avant du gouvernement

Suite à la publication du rapport Sicard (pdf 198 pages), Christine Boutin,
Présidente du Parti Chrétien-Démocrate réagit vivement :

"Alors que le peuple français est divisé sur la
question du mariage et de l’adoption par les couples de même sexe, alors
que la crise économique touche chaque jours de nouveaux foyers, le gouvernement
ouvre un nouveau contre-feu : la légalisation du suicide assisté !
" "Cette fuite en avant du gouvernement
démontre son incapacité à s’occuper des vraies préoccupations des
français. Ne sachant construire, n'ayant aucun projet pour
la France , ils détruisent
tout
".

"Alors qu’il nous faudrait agir
en faveur de l'emploi, du développement économique, de la consolidation du lien
social, nous voici obligés, une fois de plus, d'entrer en résistance contre ce
gouvernement qui ne respecte rien, pas même la vie humaine
. Avec le Parti
Chrétien-Démocrate nous serons ces résistants, parce que nous voulons préserver
chaque être humain et sa dignité inviolable. Nous exigeons la mise en place
d'une réelle politique d'accompagnement humain de la fin de vie, dans le
respect de la loi Leonetti".

Partager cet article

3 commentaires

  1. Ceux qui disent que le rapport Sicard ferme la porte à l’euthanasie active se trompent.
    Je rappelle que c’est bien la prescription qui est un acte médical actif, et pas son execution par l’administration ou la prise du médicament.
    En l’occurence il s’agirait d’une prescription de poison contraire au vrai Serment d’Hippocrates : “Je ne remettrai à personne du poison, si on m’en demande, ni ne prendrai l’initiative d’une pareille suggestion” (traduction d’Émile Littré)
    NB : c’est pour cela que même une simple consultation ou une simple prescription en vue d’un acte que la conscience du médecin réprouve (IVG, IMG, stérilisation, euthanasie…) est déjà une participation active à l’acte. D’où la difficulté pour certaines spécialité comme l’anesthésie de faire reconnaitre le droit à l’objection de conscience (ne parlons pas des pharmaciens).

  2. Là aussi comme pour la loi qui se prépare pour le “gay sans mariage” (pacs), ce n’est pas “avec mariage” et ou pas pour l’instant (adoption) et après ce sera procréation assistée et après “location de ventre”, puis ensuite clonage…
    L’on trompe les gens pour les faire cheminer ensemble avec des principes contraires.
    Tout est faussé. A voir tout simplement les termes “santé reproductive” comme si la grossesse était une maladie.
    Des exemples de plus en plus gros d’un monde du mal qui est l’image inversée du monde du bien.

  3. On est passé d’un état providence à un état nounou qui concède la moindre exigence à ses citoyens capricieux comme un bébé assisté par sa maman…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]