Subvention cathophobe du Conseil régional d’Ile-de-France

Mme Bavay (vice présidente -Verte- au Conseil régional d'Ile-de-France) défend un dossier dans le cadre de l'action régionale dans le domaine de la santé. Il s'agit de subventionner l'organisation groupusculaire christianophobe sobrement dénommée "Les soeurs de la perpétuelle indulgence-couvent de Paname". Elle se décrit ainsi :

I "Les Soeurs de la perpétuelle indulgence se décrivent comme des « nonnes du XXIe siècle » pour les communautés lesbienne, gaie, bisexuelle et transgenre. Le premier « couvent » de cette organisation militante a été fondé le 15 avril 1979 à San Francisco. Unies au sein de l'Ordre de la perpétuelle indulgence, ces associations utilisent l'image et «l'habit» des religieuses catholiques de façon festive et théâtralisée. L'organisme compte environ 1500 membres. Les Soeurs militent contre l'homophobie et le sida par l’accompagnement des malades et par de nombreuses actions de sensibilisation. Elles sont également organisées en faveur du droit à l’avortement. Leur costume et certaines actions comme la bénédiction de distributeurs de préservatifs provoquent l’étonnement chez les passants."

Cette association veut réaliser un documentaire destiné à des actions de prévention et d'éducation à la santé notamment en milieu festif. Suivez mon regard… Le président de l'association, René Paul Le Raton, souhaite donc réaliser un documentaire sur ses actions de prévention du Sida :

"Les Soeurs sont joyeuses, colorées, parées, maquillées, baroques et fantaisistes, elles sont extravagantes et présentes dans les luttes sur tous les fronts, l’homophobie, la visibilité homosexuelle, la lutte contre le Sida et la prévention et l’aide aux malades. Le documentaire s’attachera à répondre aux questions suivantes : qui sont les soeurs ? Quelles sont leurs actions ? Quels sont leurs combats ? Pourquoi et comment devient-on Soeur de la Perpétuelle Indulgence ? Quelles sont les principales caractéristiques de leur fonctionnement et quels sont leurs liens aux rites de la religion catholique ? Quelles sont leurs actions et auprès de quels publics ? Le reportage présentera des Soeurs, jeunes ou non, hommes et femmes, homosexuels, hétérosexuels, bi-sexuels qui raconteront leur démarche et leur investissement." (extrait du rapport pages 17-18)

Bref, la commission permanente de la région Ile de France s'apprête à voter pour la première fois une suvention à cette organisation LGBT. Le montant de la subvention régionale proposé est de 23 000€, soit 48% de la dépense totale. La ville de Paris finance elle à hauteur de 19 927€. Le vote interviendra jeudi 28 en commission permanente.

18 réflexions au sujet de « Subvention cathophobe du Conseil régional d’Ile-de-France »

  1. Exupéry

    On ne peut se moquer de Dieu de façon si odieuse et si ouvertement indéfiniment, c’est ce que signifient le destin de Sodome et Gomorrhe… Temps apocalyptiques (et pas seulement au sens de “genre littéraire” et étymologiquement de “dévoilement”, comme nous le serinnent les “bons” Pères qui dans nos églises veulent tout dédramatiser).
    Mais nous savons, qu’après, viendra la Délivrance et la Lumière de Dieu.

  2. Sancenay

    Si des subventions devaient être accordées, ce qui prouverait , si besoin était , la totale connivence de nombre de politiques avec le déchaînement catophobe actuel , je suggèrerais une appellation plus compréhensible et plus pédagogique pour le peuple, qu’il soit “d’en bas” et à “fortiori d’en haut”:
    “les matrices de la tolérance révolutionnaire”
    ou encore les ” matronnes du respect systémique”.
    Cela aurait au moins le mérite d’exposer l’esprit de la seule politique qui puisse, selon les cerveaux du système , nous sortir de “la crise”, et éviterait de nous obliger à en appeler aux casques bleus de l’ONU* pour museler cette crise de catophobie aigüe.
    * puisque l’ONU à l’invitation de nos frères Orthodoxes vient de mettre officiellement au ban la catophobie

  3. gicquel

    Bonjour,
    je trouve cette proposition choquante, et pourtant il est assez difficile de me faire sortir de mes gongs!
    C’est une injure à ce que nous croyons et au respect que nous portons aux religieuses!
    Il faut écrire à cette vertes et des pas mures pour protester de l’octroi de cette subvention!

  4. Denis Merlin

    Ces sacrilèges bafouent la liberté religieuse.
    C’est donc contraire à la Convention européenne des droits de l’homme (art. 1 § 1, article 9)
    D’autre part, la liberté religieuse étant de droit naturel (Benoît XVI), l’Etat a le devoir de la protéger par des peines convenables infligées à ceux qui la bafouent (encycliques Libertas de Léon XIII, 1888).
    Bravo à l’AGRIF pour son combat difficile devant des juges rarement impartiaux.

  5. louis

    J’ai vu ces “soeurs” il-y-a plusieurs semaines sur la place Louis Lépine (face au Palais), ils m’ont semblé de pitoyables pantomines victimes du politiquement correct et de leur handicap psycho-sexuel (homosexualité), j’en ai eu pitié alors qu’ils m’amusaient jadis.Car ces travestis, pour certains, abordent des crucifix ! Rappel de la parole de Notre Seigneur : “Pardonnes leur, Père, car ils ne savent pas ce qu’ils font.”

  6. Soutenons le Pape

    Si des temps difficiles doivent advenir, soyons dignes de la grandeur de notre Foi. Depuis 2000 ans, l’Eglise a tenu contre vents et marées. Chaque période de persécutions a fait renaître des cendres une Foi ardente et renouvelée.
    Prions, prions encore, prions toujours ! On ne prie jamais assez.
    Aujourd’hui plus encore qu’hier, soyons des exemples vivants de l’amour du Christ. Les premiers chrétiens l’ont fait ; ne pourrons-nous pas les imiter ? Les chrétiens d’Asie et du Moyen-Orient y arrivent bien ; ne pourrons-nous pas les égaler ?
    “Heureux serez-vous si l’on vous insulte, si l’on vous persécute et si l’on dit faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi. Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux ! C’set ainsi qu’on a persécuté les prophètes qui vous ont précédés.” (Mt 5, 11-12)
    “De même, que votre lumière brille devant les hommes : alors, en voyant ce que vous faites de bien, ils rendront gloire à votre Père qui est aux cieux.” (Mt 5, 16)
    Le Bon Pasteur veille sur Ses brebis. Il ne les abandonne pas quand vient l’orage, mais les appelle sans cesse à Lui pour les rassembler.
    Gardons confiance en la grâce inépuisable du Seigneur Ressuscité !

Laisser un commentaire