Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Stratégie de campagne : le droite devrait prendre exemple sur François Hollande

Lu dans Les 4 Vérités à propos du discours de François Hollande dimanche :

"S’il n’y avait qu’une chose à retenir de son discours, ce serait celle-ci : il va faire campagne à gauche, et non au centre, comme tous les pseudo politologues des médias nous l’annoncent depuis des mois. Et il faut reconnaître que c’est une bonne stratégie. À vrai dire, faire campagne sur ses idées est même la seule stratégie qui ait une chance d’obtenir des résultats. De ce point de vue, la droite ferait bien de prendre exemple sur Hollande. Il est bien connu qu’il vaut mieux être battu sur ses idées que de gagner sur celles des autres, mais il semble que la « droite parlementaire » se refuse, le plus souvent, à tenir compte de ce bon sens. Du point de vue idéologique, il est évident que faire campagne sur les idées de l’adversaire ne fait que renforcer ce dernier. Et on peut perdre les élections en faisant avancer ses idées. Mais, même du point de vue électoral, on ne peut rassembler au-delà de son camp, au deuxième tour, qu’à la condition expresse d’être le représentant d’une forte tendance. Et donc d’avoir massivement rassemblé ses sympathisants au premier tour. […]

Ce discours montre que Hollande est bel et bien un homme de gauche. Il est probable qu’à titre personnel, il soit un homme affable et un social-démocrate pondéré. Mais cela ne change rien à son positionnement politique : il est clairement à gauche, beaucoup plus enclin à l’alliance avec les communistes qu’à la discussion avec la droite. Au cours de ce discours du Bourget, il a annoncé qu’il serait « le président de la fin des privilèges » (ce qui, pour un nanti du régime, ne manque pas de sel !). Il a pilonné le bilan de Nicolas Sarkozy. Il a dénoncé, avec des accents mitterrandiens, son « véritable adversaire », le « monde de la finance » (dont on sait bien qu’il finança naguère la révolution bolchevique…). Et ses rivaux de gauche ne s’y sont pas trompés: Chevènement a salué un Hollande « authentique et sincère », « L’Humanité » a applaudi « un discours de gauche, bien loin des eaux tièdes sociales-libérales ». La gauche est en ordre de bataille. Et la droite ?"

Partager cet article

7 commentaires

  1. Quand on voit son salaire…

  2. “la fin des privilèges” du PS et du GO ? Voilà une bonne nouvelle.

  3. Une fois élu, il va se coucher comme tout à chacun aux exigences de Bruxelles…

  4. C’est pas ça le pb de la droite. Ne vous inquiétez pas pour elle pendant la campagne. Sarkozy fera bien campagne à droite, comme en 2007. Aucune inquiétude là dessus. Vous verrez ce que vous verrez ! C’est en général après que ça se gâte, à droite… alors que la gauche, elle, applique le plus souvent son programme, la droite mène une politique de gauche… et ça, c’est vrai que c’est stupide !

  5. Où est la droite en France, entre étatisme jacobin et socialisme de la redistribution ?
    Comme le mot libéral a gardé en France son sens archaïque du début du 19 ème siècle, et que la gauche en interdit tout autre signification, comme la majeure partie de la droite catholique et nationale est plus opposée à la caricature de ”l’ultralibéralisme” qu’au socialisme bien réel, et confond libertés et loi du pplus fort, où est la droite en France ?
    Quel est le lieu de réflexion, le club, l’institut le cercle, le mouvement, la sensibilité, etc…. où on aborde les sujets importants, moraux, sociaux, économiques politiques culturels dans une globalité de droite ?
    A ma connaissance, il n’ y en a pas.
    Que Hollande gagne n’aurait rien d’illogique, bien au contraire : il aura déjà les voix d’une majorité du clergé français et du monde de l’enseignement catholique.

  6. Le problème de la droite c’est bien sûr son refus de toute alliance avec le Front National. Sans cela la gauche n’existerait plus dans le pays depuis 25 ans.
    La gauche s’allie par contre sans scrupule avec les extrémistes de gauche autrement plus dangereux que les 5 millions de braves gens qui font confiance au Front National.
    Voilà pour moi le seul et unique problème de la droite.

  7. “Le problème de la droite” c’est d’être vraiment de droite avec des vraies valeurs celles de la seule vraie religion, pas celle de Mammon.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services