Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Steve Bannon dresse un portrait au vitriol d’Emmanuel Macron

Steve Bannon dresse un portrait au vitriol d’Emmanuel Macron

Interrogé dans l’Express, Steve Bannon déclare à propos d’Emmanuel Macron :

Je ne suis pas surpris. Pas du tout. Ce qui se passe était écrit d’avance. Depuis le début, j’ai le sentiment que son mouvement, La République en marche, est nébuleux, sans vrai soutien populaire. […]

Les gilets jaunes n’ont peut-être pas fait Sciences po ou l’ENA, ils ne sont peut-être pas diplômés de la Sorbonne. Mais ce sont des êtres humains rationnels. Ils sont donc assez malins pour comprendre qu’ils se font avoir. Aujourd’hui, ces perdants de la mondialisation, paupérisés comme jamais, se réveillent et crient : “Stop !” La beauté de leur action est qu’elle réunit des gens de droite comme de gauche. Au pays de la Révolution française, le mouvement des gilets jaunes mène la mère des batailles. Ils sont une inspiration pour le monde entier.

Les premiers résultats sont déjà là. Le vrai visage de Macron est apparu au grand jour lors de son allocution télévisée après la grande manifestation des Champs-Elysées. On voyait bien qu’il était déstabilisé. Il n’a même pas eu le cran de s’adresser aux Français dans les yeux, en direct. Les gilets jaunes ont donc remporté le premier round contre les élites. Maintenant, Macron se rend en province pour servir la soupe aux Français. C’est un classique des moments révolutionnaires. Bien sûr, c’est contraint et forcé. Ça m’étonnerait que la France rurale l’amuse… Il préfère mille fois des cénacles comme le Forum économique mondial, à Davos.

Parce que c’est un pantin. Il est hors sol. Sous son costume, il n’y a rien. Je connais bien ce genre de profil : j’ai connu plein de banquiers d’affaires chez Goldman Sachs, dans les années 1980. Ces types-là voient les choses de loin, de manière abstraite. Pour eux, rien n’est jamais concret ou réel. A leurs yeux, un plan social avec 5 000 suppressions de postes, c’est une présentation PowerPoint pour [le cabinet de conseil] McKinsey. Rien d’autre. Ils ne comprennent pas comment vivent les gens, ne savent pas à quoi ressemble une fin de mois difficile.

Partager cet article

15 commentaires

  1. Excellente analyse

  2. C’est qui ce Steve Bannon ?
    Dans ma province, on ne le connaît pas !
    Vous devriez le présenter, par simple respect des lecteurs

    • C’est notamment l’ancien conseiller de Donald Trump et le présidet de Breitbart News.

    • J’ai du mal à vous croire quand je vous lis … Vous plaisantez ou vous êtes sérieux ? Si vous vous y intéressiez un peu, vous le connaîtriez.
      Donnez-vous la peine de taper “Steve Bannon” sur Startpage.com, ou google, ou wikipedia, ou ce que vous voudrez, et là, pas de problème, vous trouverez des milliers de pages en Français. D’autre part le SB parle régulièrement de lui. C’est bizarre que vous n’ayez jamais entendu parler de lui si vous lisez régulièrement le SB !
      C’est loin d’être un inconnu. Dans certaines parties du monde, il est bien plus connu que Macron ou ce genre de zigoto.

    • Dans ma province on le connait bien. C’est le B.A. BA de la politique internationale, si vous vous intéressez aux affaires américaines un minimum vous devez le connaître.

      Dans ma province on connait également google et autres joyeusetés qui sont extrêmement utiles comme par exemple pour voir où en sont les parcs “Puy du Fou” pour les russes.

      En revanche, dans ma province, on ne crache pas sur un média qui refuse de prendre ses lecteurs par la main pour n’importe quoi. Les lecteurs ignorant qui est Steve Bannon ont des dizaines de façons différentes de savoir qui il est ne serai-ce qu’en se référant à d’autres articles du SB qui en parle régulièrement.

      Il m’a suffit que quelques secondes en utilisant le moteur de recherche du SalonBeige pour trouver tout ce qu’il y a à savoir sur Steve Bannon.

    • Vous avez entièrement raison periscope.

      Rappelons Jean-Marie LE PEN qui donnait une leçon de journalisme avec son “Victor HUGO, grand poète français, …”

      Je comprends très bien que dans votre province et même à Paris, tout le monde ne sait pas qui est Steve Banonon.

      N’y-aurait-il que l’élite informée qui visite le SB ? Je n’en crois rien.

      • Bien sûr, je voulais écrire :”Je comprends très bien que dans votre province et même à Paris, tout le monde ne sache pas qui est Steve Bannon.” … mais même mon clavier a protesté !

  3. Monsieur Macron se résume en trois mots : arrogant , séducteur et inutile .Et son mouvement LREM n’a jamais signifié autre chose que Le Roi Emmanuel Macron .Pauvre royaume !

    • C’est insultant pour nos rois !

      • Oui d autant que Bannon , pour le coup , dans son 1 Er paragraphe , se trompe de revolutionnaires car c est plutôt Macron et son gouvernement et globalement toutes les ” zelites entre Paris , Bruxelles, Washington et Jérusalem ” qui actionnent la roue des révoltés , de la révolution anti chretienne, anti-monarchique et anti-familiale. Si la roue n a jamais cessé de tourner , de nos jours , elle aurait tendance à s emballer. Pour le reste , c est une tres bonne analyse pleine de justesse ! En plein dans le mille .

  4. Il dit si vrai
    Et pourtant la bien pensance le traite de fou !

  5. Un portrait très juste je ne vois pas de vitriol.

  6. M Pascal Prevot, ce que vous dites est insultant pour nos rois. Cela me rappelle une photo de Hollande portant une perruque Louis XVI. J’ai trouvé que c’était insultant pour Louis XVI. On ne peut comparer la haute valeur morale d’un roi profondément chrétien, qui préférait perdre son pouvoir temporel plutôt que verser le sang des Français à la décadence d’un soixante huitard qui ne sait pas ce que veut dire Aimer.

    • Je suis bien d’accord avec vous quand vous évoquez la haute valeur morale du malheureux Louis XVI… mais notre roi-martyr a peut-être aussi manqué à son devoir de souverain ayant reçu l’onction sainte à Reims en refusant d’agir en roi protecteur de son royaume…

      Le 10 août 1792, il avait encore la possibilité de balayer l’émeute révolutionnaire, grâce aux fidèles officiers et gardes suisses qui l’entouraient, en refusant de le faire, il a permis que l’horreur révolutionnaire ensanglante le pays tout entier, et notre malheureux roi l’a payé de sa vie !

      La leçon n’a pas été oubliée par les gens du Directoire quand ils ont appelé Bonaparte pour réprimer la manif royaliste devant l’église St Roch à Paris…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services