Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / Valeurs chrétiennes : Education

Sous prétexte de lutte contre le “séparatisme”, Emmanuel Macron annonce interdire l’école à la maison

Sous prétexte de lutte contre le “séparatisme”, Emmanuel Macron annonce interdire l’école à la maison

Après avoir dénoncé l’islamisme, avec cette curieuse phrase :

« Wahhabisme, salafisme, Frères musulmans » étaient pacifiques à l’origine mais ont « dégénéré »

Emmanuel Macron a annoncé la présentation le 9 décembre d’un projet de loi « visant à renforcer la laïcité », « 115 ans après l’adoption de la loi de 1905 ». L’obligation de neutralité va être étendue aux salariés des entreprises délégataires de service public. (Le président a cité l’exemple de Roissy-CDG).

Les motifs de dissolution des associations en conseil des ministres vont être étendus, par exemple aux motifs « d’un atteinte à la dignité des personnes » ou « pression psychologiques ou physiques ».

Emmanuel Macron annonce l’interdiction de l’école à domicile dès la rentrée 2021, sauf pour motif de santé.

Il ne s’agit pas seulement de pouvoir instruire ses enfants à la maison. L’option d’instruire ses enfants à domicile est le fondement de toute liberté scolaire.

Les écoles hors contrat feront l’objet d’un encadrement encore renforcé (…) sur le parcours des personnels, le contenu pédagogique des enseignements, l’origine des financements

Encore une fois, l’islam est invoqué pour restreindre nos libertés. Or la liberté scolaire est une liberté fondamentale, un principe non négociable, car les parents sont les premiers éducateurs de leurs enfants.

Macron veut la formation des imams en France.

« Nous allons détacher le lien de l’islam consulaire. »

Les mosquées vont être incitées à passer du statut d’association loi 1901 au statut d’association loi 1905 (statut spécifique pour les associations cultuelles). Si elles refusent, elles seront soumises aux mêmes contraintes et contrôles que les associations loi 1905, sans les avantages fiscaux. Emmanuel Macron a demandé au CFCM de « labelliser des formations d’imams en France », de prendre en charge « la certification des imams », et d’écrire une charte « dont le non respect entraînera la révocation des imams ».

Partager cet article

31 commentaires

  1. En prétextant la lutte contre l’islam(isme), JUPITER va lancer une vaste opération de destruction de l’enseignement hors-contrat avec comme cible principale les établissements Catholiques qui se sont toujours fait un devoir de se conformer aux “lois de la République”.
    Quant à l’enseignement à domicile, j’ai du mal à imaginer la police fouiller les tours des enclaves musulmanes à la recherche des enfants totalement descolarisés des écoles des kouffars.
    En revanche, la police n’aura aucun scrupule à enfoncer les portes des maisons dans lesquelles des familles auront légalement déclaré des scolarisations à domicile…

  2. “l’interdiction de l’école à domicile” serait une véritable révolution culturelle! En France, il y a depuis plus de deux cents ans une “obligation d’instruction”, et non une “obligation de scolarisation”, les familles s’étant jusqu’à présent vu reconnaître le droit de choisir le mode d’instruction le plus adapté pour chacun de leurs enfants. On voit bien que ce sinistre sire n’a, lui, comme bon nombre de gouvernants européens (et probablement pas que …) pas d’enfant et guère de probabilité d’en avoir à brève échéance.
    L’urgence serait plutôt d’instaurer un réel choix pour les familles, de type “chèque instruction” ou “sécurité d’instruction”, avec évidemment un contrôle en amont sur les organismes fournisseurs de services d’instruction, comme il y a un contrôle sur les prestataires de soins de santé: de même que la consultation d’un “rebouteux” n’est pas “remboursée par la Sécu”, le recours à des organismes d’instruction non reconnus n’offrirait évidemment aucune prise en charge par la solidarité nationale.
    Je précise que je suis un ancien formateur d’enseignants (principalement “éducation nationale” mais aussi pendant quelques années “enseignement catholique”).

  3. tout sera bon pour restreindre les libertés, celle d’élever ses enfants en priorité : les retirer des influences néfastes de l’environnement familial
    les garde fous concernant l’école existent ; encore faut-il avoir la volonté de les appliquer : combien de temps pour la fermeture de l’école coranique de Toulouse, malgré une décision de justice ?

  4. L’obligation de neutralité ne va pas être étendue à tous les politiques, aux Maires et à Macron lui même ??

    L’adoption « d’un atteinte à la dignité des personnes » ou de « pression psychologiques ou physiques » entrainera de facto la dissolution de l’islam qui atteint à la dignité des femmes et des non musulmans et exerce des pressions et menaces contre ceux qui ne se rendent pas a la mosquée…

  5. Macron s’attaque par des biais à l’école libre, en bon socialiste…

  6. Non seulement l’état ne devrait pas interdire l’école à la maison mais il devrait la soutenir financièrement comme il le fait dans de nombreux pays comme les États-Unis : les résultats sont en général meilleurs que dans l’enseignement public. De toute façon, on sait bien que même dans l’enseignement public, les résultats des élèves dépendent largement du rôle des parents dans l’enseignement.

  7. La France est une prison, pour votre avenir et celui de vos enfants la seule solution viable est l expatriation dans un pays encore préservé. Ce que je m apprête à faire.

    • Si vous vous apprêtez d’aller à Londres pour y organiser la résistance, c’est bien … hum… Mais j’ai un doute.

      Sachez que dans le cas contraire, le pays « encore préservé » ne le sera bientôt plus non plus.

    • En tant qu’expatrié au Portugal depuis bientôt six ans, je ne peux que vous donner raison. Toutefois, dans une vision long terme, il vous faudra envisager un pays hors Union Européenne car elle impose ses diktats avec férocité. Sinon, Hongrie, Pologne ? Le choix est bien difficile. J’éviterais des états très corrompus ou très fragiles, où vos biens pourraient être volatiles, de même que certains états des USA, totalement soumis au progressisme. Finalement, l’éventail est assez restreint si l’on veut un pays catholique, aux valeurs traditionnelles, suffisamment équipé en structures modernes et au peuple éduqué et civilisé.

    • Mieux vaut combattre sur notre sol .

      • Dans l’absolu, vous avez raison mais listez maintenant les moyens dont vous disposez, disposerez, pour lutter et vous verrez qu’ils sont inexistants. Pas d’argent, de réseau discret, d’armes, de moyens de com’ , rien ! Alors oui, tout cela se construit mais il faut beaucoup de temps. Au surplus, le français de 2020 est soumis, docile et consentant.

      • Pouvez m indiquer où se trouve le front et quelles sont les actions menées ?
        Cela fait plus de 20 ans que j entends cela et rien ne se passe, la situation empire dans l acceptation de tous et l apathie générale.
        Je vais mettre mes compétences , mon énergie au service d un pays qui me sera reconnaissant.
        Et continuer à rester en France et y payer ses impôts c est financer son propre remplacement. Je n ai aucune envie que mes enfants vivent dans cet enfer proche d un pays du tiers monde, où l insécurité et la violence sont énormes même les petites villes sont gangrenees ; et cela ne va pas s arranger bien au contraire.

  8. Macron vient d’opter pour le modèle allemand .L’école à la maison y est interdite . Des pères font de la prison pour désobéissance . Des familles quittent le pays …..

  9. Macron devrait en priorité s’attaquer à deux maux : L’immigration islamique et l’absence de contrôle des frontières de la France. Mais comme ses prédécesseurs, son idéologie l’en empêche.

    Les derniers chefs d’État Français n’ont pas défendu les Chrétiens, ni au Kosovo, ni en Syrie, ni au Liban, ni en Turquie, … et surtout pas en France où les actes anti-chrétiens sont de plus en plus nombreux et jamais dénoncés par nos gouvernants ! On attend la position de Macron concernant l’Arménie…

  10. Bonjour
    Je fais l’école à mes 4 enfants ! Cette annonce a fait l’effet d’une bombe dans notre famille!
    Y a-t-il quelque chose à faire pour éviter que cette loi ne passe???? Des associations vont elles se mobiliser?
    Je vous comprends Doria…

  11. Article L131-2 du Code de l’Education :

    L’instruction obligatoire peut être donnée soit dans les établissements ou écoles publics ou privés, soit dans les familles par les parents, ou l’un d’entre eux, ou toute personne de leur choix.

    • @Jerome
      Un article quelconque d’un quelconque code peut être modifié du jour au lendemain par un simple décret ministériel…

      • Il me semble que c est un droit constitutionnel; une loi serait logiquement rejetée par le Conseil d Etat.

        • @capdora
          Je viens d’éplucher la version actuelle de la Constitution du 4 octobre 1958 (joyeux 62ème anniversaire !). Je n’ai rien trouvé garantissant le choix de mode d’enseignement. Une simple loi organique doit donc pouvoir modifier les règles actuelles et serait validée sans problème par le Conseil constitutionnel.
          À moins de rejouer la mobilisation de 1984 (JUPITER avait 7 ans), les délires présidentiels risquent de passer comme tout le reste depuis plus de 3 ans.

      • Même pas certain qu il connaisse cet article. Pourtant, 2 lois ne peuvent s opposer mais même-là , tout est possible avec choupinet.

      • Le tout est de savoir si un tel décret serait constitutionnel !

  12. Là , Macron va tomber sur un os!
    En l’occurrence un problème culturel européen, à savoir celui des gens du voyage, des gitans qui vont s’assoir magistralement sur cette obligation de scolariser les enfants dès 3 ans.

  13. que dire de ce type, il n’est pas digne de s’appeler français, c’est un apatride. Il ne fera rien contre l’islamisme, d’ailleurs les islamistes doivent rigoler dans leur coin. Une ordure siège sur le trône des rois de France, dehors l’usurpateur

  14. Et bien non, la loi prévient des exceptions, pour les gens du voyage entre autres…

  15. Il est évident que l’islam sert de prétexte pour supprimer à terme les écoles hors contrat catholiques et l’enseignement à domicile. C’est le vieux rêve laïcard de nos révolutionnaires et francs-maçons de soumettre l’ensemble de notre jeunesse à l’idéologie progresso-marxo-matérialiste enseignée à l’Éducation Nationale (qu’on n’appelle plus significativement Enseignement Public).
    Quant à quitter la France pour essayer de trouver un havre ailleurs, ne rêvons pas, nous sommes en face d’un rouleau compresseur mondial et tous les pays auront tôt ou tard à affronter cette guerre ouverte déclarée. Lire toutes les déclaration de l’Unesco ou de l’ONU depuis 50 ans concernant l’éducation des enfants.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services