Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Vie de l'Eglise / Religions : L'Islam

Soumission à l’islam : le clergé cherche-t-il à faire des chrétiens des martyrs ?

De Polydamas sur Twitter :

"Donc, je connais bien un fils de chrétien d'Orient. On parlait de la situation de la région et il m'explique un peu les choses : les chrétiens, jusqu'il y a peu, étaient encore majoritaires dans certains pays d'Orient, quoi que dominés par l'islam. Comment se fait il qu'ils aient complètement disparu ? Des amis se sont rendus dans des camps de chrétiens, justement avec SOS Chrétiens d'Orient et étaient étonnés de leur passivité face à l'islam. Par passivité, j'entends les choses suivantes :

  • refus de s'entraîner militairement ;
  • refus de construire des infrastructures minimales utiles pour une population ;
  • refus de s'impliquer dans une dimension de conflit.

Et donc, alors que de nombreux musulmans, qui les entourent, qui les mettent en plus ou moins esclavage, ont juré qu'ils disparaîtraient, les mecs perdent du temps sur l'essentiel. Pourquoi ne se battent-ils pas ? Pourquoi ne veulent ils pas s'entraîner ? 

Réponse : parce que le clergé local les y incite ! Surtout, pas de vagues ! En fait, le clergé chrétien oriental est corrompu, tous partis et toutes chapelles confondues, jusqu'à la moelle. Mon ami a une jolie expression : « Rome est la capitale de la vertu par rapport au clergé oriental. » Même chez les chrétiens identitaires, les phalanges libanaises, on mélangeait sans complexe argent, drogue, mafia, clergé et armement. A la guerre comme à la guerre. Au Liban, il est connu que tel ou tel père a des dividendes sur telle ou telle boutique, qu'il prend sa dîme sur les revenus et chiffres d'affaires de celle-ci et pas forcément pour payer les messes. Bref, oui, c'est le bazar. OK, ce n'est pas exemplaire.

Et bien, de l'autre côté, c'est pareil. Sauf que la tournure que ça prend est bien plus dramatique : le clergé oriental est carrément soumis à l'islam ! Le pire est que c'est encouragé par les curés et pères chrétiens ! Pourquoi ? Parce que les martyrs sont la semence du christianisme, voilà pourquoi ! Les prêtres orientaux utilisent le noble appel du martyr pour soumettre leurs ouailles à l'islam. C'est absolument immonde et dégueulasse ! Ce qui est de l'ordre de l'appel personnel, de la relation entre Dieu et son fils, est transformé en mission collective pour un peuple entier. Folie ! Sous prétexte qu'il faille "témoigner", qu'il faille porter sa croix, le clergé oriental, bien soutenu par l'occidental, en vient à nier le besoin de survie des peuples. A tout minimiser. Cette injonction paradoxale est proprement monstrueuse : « Soyez martyrs, sinon vous n'êtes pas chrétiens ! » MAIS C'EST FAUX ! Le martyr n'impose aucunement d'être idiot, de ne pas se battre, de ne pas survivre, au contraire ! 

Et à ceux qui diront que je raconte n'importe quoi, je les invite à se reporter à cette interview et plus précisément, la fin

DOImvjyW0AAbUJH

Bref, en politique, il faut mettre les curés de côté et faire ce qui est juste. Sinon, c'est comme Ste Jeanne d'Arc : « Évêque, c'est par toi que je meurs ! »"

Partager cet article

19 commentaires

  1. voilà qui est clair ! A bon entendeur salut !

  2. Il faut revenir à l’Apocalypse pour comprendre cet état d’esprit : les chapitres 2 et 3 renferment les messages que le Christ adressa aux sept Églises différentes d’Asie mineure. Ils s’adressent non pas à des églises chrétiennes différentes (anglicane, protestante….) mais aux sept ères ou phases successives de l’Église et s’étendent sur la période entière du Nouveau Testament — depuis le moment où le Christ bâtit Son Église (Matth. 16:18), en l’an 31 de notre ère, jusqu’à Son second Avènement ! Chacun des messages renferme une brève description de la condition spirituelle de ces sept ères consécutives de l’Église. Ces ères (sauf Smyrne et Philadelphie) sont décrites comme ayant chacune sa propre collection unique de doctrines et de problèmes spirituels, obligeant de ce fait le Christ à choisir un autre dirigeant, pour établir l’ère suivante. Voici quelles sont ces ères: Éphèse (2:1), Smyrne (2:8), Pergame (2:12), Thyatire (2:18), Sardes (3:1), Philadelphie (3:7) et Laodicée (3:14.. : « …Je connais tes œuvres. Je sais que tu n’es ni froid ni bouillant. Puisses-tu être froid ou bouillant!… »
    Bref, l’Eglise actuelle est apathique…. Actuellement l’humanité a vu six des sceaux s’ouvrir. Une fois le septième sceau ouvert, une série de sept trompettes retentiront, révélant une séquence d’événements qui auront lieu sur une période de temps de trois années et demie. (voir description dans Ap.12.1 qui donne la date du début : “23 septembre 2017”)
    “Le septième ( le chiffre sept représente la complétude) ange sonna de la trompette : et des voix fortes retentirent dans le ciel en disant, Les royaumes de ce monde sont devenus les royaumes de notre Seigneur et de Son Christ ; et Il régnera aux siècles des siècles” (Apocalypse 11:15).
    En attendant, 6 anges doivent sonner de la trompette, annonçant à chaque fois des catastrophes.
    Mais avant que la troisième guerre mondiale arrive, devrait apparaître « les deux témoins », signe de l’ouverture du septième sceau. Mais quand ils auront achevé leur témoignage, la bête qui monte de l’abîme sans fin leur fera la guerre, les vaincra et les tuera” (Apocalypse 11:7). Cette bête représente une puissance européenne à l’esprit satanique. “Et leurs cadavres seront sur la place de la grande ville, qui est appelée, dans un sens spirituel, Sodome et Egypte, là même où leur Seigneur a été crucifié (Jérusalem). » (Apocalypse 11:8) Pourquoi donc l’Apocalypse compare-t-il Jérusalem à Sodome (ville du vice homosexuel) et à l’Egypte qu’aiment prendre comme source les francs-maçons ? La suite est terrible « Des hommes d’entre les peuples, les tribus, les langues, et les nations, verront leurs cadavres pendant trois jours et demi, et ils ne permettront pas que leurs cadavres soient mis dans un sépulcre. Et à cause d’eux les habitants de la terre se réjouiront et seront dans l’allégresse, et ils s’enverront des présents les uns aux autres, parce que ces deux prophètes ont tourmenté les habitants de la terre » (Apocalypse 11:9-10). La mort de ces deux prophètes ne mettra pourtant pas fin aux tourments puisque deux grandes armées s’approcheront l’une de l’autre, pour la plus grande bataille que le monde aura connu. Quand les deux Témoins monteront au ciel à la vue de tous, il y aura un grand tremblement de terre faisant s’écrouler 1/10è de la ville et mourir 7 000 personnes (Apocalypse 11:11-13). Ils auront prouvés que depuis que l’homme a décide d’agir seul, il ne peut produire une vraie liberté, une paix continuelle, un bonheur durable, la prospérité et la plénitude de vie. Maintenant, Dieu est obligé d’agir, autrement l’homme, par l’accroissement démesuré des armes de destruction massive, disparaîtrait complètement.

  3. Très éclairant. Ainsi face au pouvoirs brutaux et menaçants (soviétique ou islamique) la plupart des cadres religieux chrétiens ont une forte tendance à baisser la tête, voire à collaborer.
    Certes tout martyr est, à titre individuel, potentiellement une semence de chrétiens, mais on ne peut tolérer que toute une population soit martyrisée ou disparaisse, au nom de l’amour des ennemis. Lors des événements récents,en Irak, en Syrie, les chrétiens orientaux (ayant encore la foi majuscule d’hier), certes, n’ont pas apostasié, mais qu’en sera-t-il demain ?
    Les musulmans, à force de rétorsions, n’ont-ils-pas éradiqué le christianisme d’Afrique du Nord ? Si le pacifisme chrétien doit conduire à la “désévangélisation”, il ne peut être inspiré par l’Esprit-Saint.
    Je crois que beaucoup de clercs sont hyper-pacifistes parce que la propagande laïcarde a réussi à les culpabiliser, à les complexer avec la sur-orchestration biaisée, des croisades, de l’Inquisition, des guerres de religion, etc. Ils ne craignent plus le jugement de de Dieu, mais seulement celui du monde (dans les deux sens du terme !).
    Je comprends mieux, maintenant, pourquoi le si tonique “SOS Chrétien d’Orient” a été en butte aux criques injustifiées de certains organismes religieux œuvrant sur le même terrain !

  4. Martyr :
    du grec ancien μάρτυς / mártus,
    qui veut dire témoin… en aucun cas “mouton qu’on mène à l’abattoir”…
    Témoin de la Foi. Ni plus. Ni moins.

  5. Enfin! Il est nécessaire et vital d’aborder cette question car il me semble bien qu’il y a beaucoup de confusion dans les esprits et de fait, des comportements stupides… et des paroles affligeantes.
    De fait, je ne vais plus dans une église où j’ai entendu des propos qui sont une insulte à l’intelligence de la vie ; au bon sens.
    C’est évident que nous sommes en droit de nous défendre d’autant que ce sont les autres qui nous font la guerre et nous envahissent… et nous avons aussi le devoir de défendre nos enfants.
    Alors, si l’on va jusqu’au bout de cette absurdité dans laquelle d’aucun voudrait nous enfermer et nous maintenir, un père ne dit rien et ne fait rien si l’on s’en prend à sa femme et à ses enfants?
    Par ailleurs, si j’ai bien retenu l’Histoire de notre Pays, nos Rois ont défendu le Pays car c’était leur devoir. Il faudrait donc dissoudre les armées, si l’on écoute les soient-disant non-violents?!?
    Ce n’est pas réaliste.
    De plus, mon grand père était résistant… et personne ne me fera croire qu’il était un homme violent et stupide. Non, il a fait parti de ces hommes et de ces femmes courageux qui se sont levé contre la barbarie et ont dit NON en passant à l’action avec conscience.
    Et, j’ai aussi retenu que des Papes ont officiellement envoyé des moines soldats pour défendre les pèlerins et la chrétienté ainsi que le St Sépulcre… alors, qu’on cesse de nous raconter des balivernes.
    Tuer pour tuer, c’est interdit par notre Seigneur, c’est entendu.
    Mais pratiquer la légitime défense n’est pas un crime ni une offense au Bon Dieu.
    Il y a vraiment des gens confus donc dangereux pour eux-mêmes et pour les autres… et je ne veux pas en faire partie.
    Le Bon Dieu nous a donné une conscience tout de même et nous avons le devoir de l’utiliser à bon escient!
    Sinon, nous sommes réduit au règne des légumes… et des esclaves, bien que Spartacus se soit levé contre la barbarie des romains en son temps. Nous nous en souvenons, pourtant tout a été fait pour le faire disparaître à jamais!
    Et puis, le détachement dans l’action, ce n’est pas qu’une posture intellectuelle ou idéologique…
    Le détachement ; C’est un éveil et un état dit supérieur de la conscience.
    On peut être au cœur de la bataille et être en conscience témoin, comme on dit aussi :
    – Agir juste, tout en étant détaché ; sans état d’âme et sans haine.
    Autrement dit : être dans la Présence et agir en situation… les fruits de l’action revenant au Bon Dieu. Ce qui veut dire de ne pas se crisper dessus.
    Etre détaché des fruits de l’action ; c’est çà les conséquences de l’action juste.
    Le reste n’est que de la spéculation au mieux, au pire du délire.
    Je comprends mieux ce qui se passe au Moyen Orient!
    Donc, le Père Boulad fait vraiment parti des exceptions. Il y a aussi une sœur responsable d’un couvent en Iraq, j’oublie son nom… elle aussi parle juste et vrai!
    Il y a beaucoup d’hypocrites et de lâches par ailleurs.
    Dans le doute, j’écoute mon cœur car c’est là que se tient le Seigneur… c’est là qu’Il parle à mon âme.

  6. Comme le disait le Pape François (me semble-t-il), ce n’est pas au clergé de dire aux laïcs comment gérer la société : ils le savent mieux qu’eux. Et cela peut inclure une guerre juste.

  7. Regardez à la fenêtre twitter de Fdesouche le Proche-Orient qui se fait de plus en plus proche
    https://twitter.com/F_Desouche
    Allo Rome ? Allo la CEF ?

  8. 1- Attention aux généralisations et conclusions trop hâtives. Qu’il y ait quelques clercs orientaux non exemplaires et pleutres ne veut pas dire que tous soient à mettre dans le même panier. D’autres font preuve de grande sainteté et de courage, souffrant avec leurs ouailles et élevant la voix pour dénoncer l’islam.
    2- “Ne pas faire de vagues” n’est pas forcément une attitude lâche, mais peut être une position de sagesse quand l’ennemi en face est totalement déchainé. Là, il faut avant tout essayer de limiter les dégats, surtout quand les moyens de résistance ou de défense sont insuffisants.
    3- Le nerf de la guerre, c’est dabord la prière. Dieu suscite des chefs, des guides, des “sauveurs” lorsque le peuple, dans sa détresse, l’implore de toutes ses forces (cf par exemple les Juges de la Bible). C’est ce que nous devons faire aujourd’hui inlassablement.
    4- Méfions-nous d’une lecture trop réductrice de l’Apocalypse. Ce n’est pas un livre historique qui décrirait de manière linéaire et successive les événements, mais un livre spirituel et mystique, vrai à chaque époque de l’histoire pour nous appeler à la conversion.( Cf Véronique)

  9. Le pire reste à venir.
    Vatican 2 et surtout Assise n’ont pas encore donné tous leurs fruits de l’apostasie de la Rome conciliaire.
    Prier même le chapelet quand on met sur la touche le culte du à NSJC Souverain Prêtre et Roi, pour le remplacer ^par le culte de l’Homme, de sa “dignité” , de son absolue “liberté religieuse” ou “de conscience”, on ne voit plus comment Notre Dame puisse retenir le bras de Son Fils…
    Kyrie eleison.
    Ne l’oublions pas, Jean Paul 2 a baisé le Coran.
    Comment les chrétiens d’Orient ne pourraient-ils pas en subir malgré eux les conséquences, avant que les mêmes conséquences détruisent l’Europe oublieuse de ses racines?

  10. 1) @Véronique : où donc trouvez-vous cette date du 23 septembre 2017? Toujours pas en Ap.12.1 (“Il parut dans le ciel un grand signe : une femme revêtue du soleil…”)
    2) La formule de Tertullien sur le sang des martyrs, semence de chrétiens, me laisse plus que dubitatif. Si elle était juste, l’Église devrait être florissante en Vendée, le Mexique devrait déborder de chrétiens, l’Arménie de même… Il me semble que ce n’est pas le cas.
    3) Nous n’avons pas fini de payer — très cher — les propos lénifiants de Vatican II (Nostra aetate) sur les musulmans.

  11. A Tite.
    Merci pour votre capacité de synthèse… que je n’ai pas. Je suis une littéraire, alors je décris.
    Bien sûr, qu’il y a une confusion!
    Etre témoin, ne veut pas dire être un mouton qu’on emmène à l’abattoir.
    Combien de vies brisées et d’atrocités faudra-t’il encore pour que nous passions à l’action?
    Par ailleurs, je ne suis pas dupe… Je sais que tout ce qui se passe derrière ce chaos, réjouit certains groupes.
    A qui profite le crime?!
    Certainement pas à nous les gens du Peuple. On nous a tellement manipulés et rabaissés afin d’utiliser le moment venu notre colère légitime…
    Je m’étonne de voir par exemple, cette femme Valérie Pécresse venir avec son écharpe tricolore perturber des prières de rues… Je ne l’aime pas. Je sais qu’elle fait partie elle aussi du système, derrière sa façade lisse de petite bourgeoise bien éduquée. Elle aussi tout comme Juppé et d’autres ont été formées par le gouvernement mondial comme Young leader.
    Ils nous ont tous trahi et ils nous méprisent tous… mais, nous aussi nous les méprisons et nous ne les trouvons pas digne de nous gouverner : nous et notre Pays.
    Nous voulons un vrai chef qui ait le sens de l’honneur, de l’abnégation de son petit égo et le sens du bien commun chevillé au cœur et à l’âme. Nous voulons un vrai chef qui gouverne notre cher vieux Pays comme le ferait un vrai et bon père de famille : avec fermeté, lucidité et bienveillance pour le Peuple.
    Tous ces gens, puissants de ce monde, depuis des années se sont nourris de notre souffrance et de notre désespérance… Ils ont profité de notre cécité à voir les choses comme elles sont.
    Ne jamais l’oublier :
    la soif du pouvoir et l’avidité des biens de ce monde amènent des êtres humains à bien des extrémités et des bassesses.
    Continuons de prier et aussi agissons en conscience.
    J’ai confiance dans la sagesse du Peuple. Je ne parle pas de la foule, bien sûr… non, je parle de l’âme du Peuple de France. Parce que le tout est plus que la collection des parties et que nous avons une longue histoire en partage ainsi qu’une spiritualité avec une morale commune qui a fondé notre civilisation et notre cher vieux Pays.
    Que le Bon Dieu nous garde!

  12. Bonsoir Véronique . Les deux personnages dont vous parlez, n est-ce pas Elli et Henoch ?

  13. Il y a une chose que je ne comprends toujours pas :
    Pourquoi le Pape Jean-Paul II a baisé le coran? dans quel contexte? A t’il dit quelque chose à ce propos en situation ou après?
    Un homme qui a connu l’occupation des nazis puis des communistes et qui a participé à l’effondrement du communisme, en Pologne et dans le monde… Il y a quelque chose d’incohérent.
    C’était aussi un homme érudit et un penseur… il me semble qu’il était docteur en philosophie (?!) donc, il ne pouvait pas ne pas savoir ce que contenait ce coran, sa violence et son incompatibilité avec notre civilisation européenne et chrétienne… et le danger que représente l’islam pour l’Europe puisqu’il s’agit d’une idéologie totalitaire et conquérante avec un texte qui ne peut pas être modifié puisque soit-disant révélé par Dieu.
    Il y a quelque chose qui m’échappe dans son comportement à ce sujet.
    Il défendait la famille et donc la dignité de la femme, aussi il ne pouvait pas ne pas savoir combien les femmes sont méprisées et infantilisées dans l’islam.
    Peut-être prenait-il en considération qu’avant tout chaque être humain recherche Dieu, même s’il emprunte de mauvais chemin?
    Cela me semble tout de même curieux de conforter les gens dans l’erreur et l’ignorance.
    Bref, comment un homme intelligent comme lui a-t’il pu embrasser un coran?!
    Il y a quelque chose qui ne va pas dans tout çà… il y a un hiatus.
    D’autant plus qu’il y a eu ensuite le discours de Benoît XVI à Ratisbonne…
    Qui confirmait que la foi et la raison ne sont pas incompatibles dans le Christianisme et en Occident. Ce qui n’est pas le cas avec l’islam.
    Pour ce qui me concerne, il y a là un point d’interrogation? Où alors, il y a des éléments qui m’ont échappé… ce qui fait que je n’ai pas compris la situation dans sa globalité.
    Je n’embrasserais jamais un coran.

  14. Les Français d’Algérie auraient dû savoir, les premiers, qu’ils n’auraient aucune chance de survivre au djihad du FLN (moudjahidin) car ils cumulaient, face aux idéologies de Paris et de Rome (décolonisation, liberté religieuse), les deux repentances du monde civilisé disparaissant.
    Ils eurent toutefois, 2 occasions d’échapper au martyre et à la nakba, en prenant les armes:
    – le 13 Mai 1968 (rejet spontané du FLN par toute la population),
    – puis le 23 Avril 1961 (putsch des Généraux dont l’héroïsme ne rencontra que poltronneries).
    ” Encouragés” au “vivre ensembles” par le clergé et les politiques, ils crurent pouvoir échapper à leur triste destin. Un an après ce fut la fuite éperdue devant les couteaux des égorgeurs.
    Cerise sur le gâtisme: Les “même pas peur” abandonnèrent leurs prêtres, qui les avaient soutenus dans le malheur, à la vindicte du Clergé conciliaire qui les mis au cachot, pour aller remplir les églises des “porteurs de valises”! Là fut complète la désolation de l’abomination!

  15. Le Forez, oui mais ces deux témoins symbolisent en fait tous les maîtres dans la foi. Ceux qui sont encore envahis par la Vérité révélée, celle de la doctrine. Ceux qui, à l’échelle de l’histoire, ont toujours été plus ou moins tourmentés par le monde et par le pouvoir. Ces témoins ne leur disent-ils pas : “Ce que vous faites n’est pas permis…?”
    On comprend pourquoi à la Fin des Temps, ces témoins seront à l’échelle humaine vaincus, tués par les pro-antichrists.
    Mais ce qui est encore plus terrible, l’Antichrist est un ponte de l’Eglise du Christ. Il est décrit comme quelqu’un qui cèdera à la flatterie de “l’Ennemi diabolique”, en connaissant l’orgueil à la place de l’humilité, l’athéisme après la foi, la luxure après la chasteté, la faim de l’or après la pauvreté évangélique, la soif des honneurs après l’effacement…..
    D’où la phrase célèbre de Matthieu 24
    15 (ou de Marc 13:14) : C’est pourquoi, lorsque vous verrez l’abomination de la désolation, dont a parlé le prophète Daniel, établie en lieu saint, -que celui qui lit fasse attention! – 16alors, que ceux qui seront en Judée fuient dans les montagnes…
    Daniel 9:27 : “Il fera une solide alliance avec plusieurs pour une semaine, et durant la moitié de la semaine il fera cesser le sacrifice et l’offrande ; le dévastateur commettra les choses les plus abominables, jusqu’à ce que la ruine et ce qui a été résolu fondent sur le dévastateur.”
    Daniel 11:31 : “Des troupes se présenteront sur son ordre; elles profaneront le sanctuaire, la forteresse, elles feront cesser le sacrifice perpétuel, et dresseront l’abomination du dévastateur.”
    Daniel 12:11 : “Depuis le temps où cessera le sacrifice perpétuel, et où sera dressée l’abomination du dévastateur, il y aura mille deux cent quatre-vingt-dix jours.”
    “le sacrifice perpétuel” c’est l’Eucharistie. D’où l’inquiétude actuelle d’organiser des messes oecuméniques, c’est à dire à la mémoire du Christ et non en tant que sacrifice.

  16. Merci Florilège pour vos conseils de prudence sur l’interprétation de l’Apocalypse. Aussi pour répondre à Bernard S, sur la date du 23 septembre 2017, je préfère vous renvoyer au commentaire de Florian particulièrement intéressant ici :
    https://effondrements.wordpress.com/2012/06/02/les-trompettes-de-lapocalypse-ne-resonnent-elles-pas-deja/#comment-18397

  17. Oui, l’Eglise actuelle est non seulement apathique mais aussi déroutante. elle me fait penser à ce qu’en disait Ignace Briantchaninov (1807-1867), un évêque orthodoxe (du Caucase et de la Mer Noire) apprécié.
    « …L’Antichrist viendra dans son temps déterminé d’avance. Sa venue sera précédée d’une apostasie générale de la foi chrétienne chez la majorité des hommes. C’est par l’apostasie du Christ que l’humanité se préparera à recevoir l’Antichrist et l’accueillera dans son esprit. Dans la disposition même de l’esprit humain se développera un besoin d’inviter l’Antichrist… La société humaine émettra un cri, un appel puissant pour l’intervention d’un génie des génies capable de faire progresser le développement matériel jusqu’au plus haut degré, établissant sur la terre un bien-être factice, qui rendrait le ciel et le paradis superflus pour l’homme. L’Antichrist sera donc la conséquence logique, naturelle et bien-méritée de toute la déchéance morale et spirituelle des hommes… La plupart des hommes croient être des vrais chrétiens tout en ignorant le christianisme, qu’ils confondent avec les théories philosophiques mondiales. Les hommes veulent un Christ qui leur parle de cette vie temporelle et non de la vie éternelle. Ils désirent un Christ qui leur offre les biens de cette vie ici-bas et non de celle de l’au-delà, qu’il soit un chef de cette vie terrestre et non le Chef de la Vie future. Par cela même, les hommes se précipitent pour recevoir l’Antichrist – tout comme les juifs au temps du Christ et à toute époque depuis lors. Les juifs ont attendu le Messie pendant des siècles, et lorsqu’il vint, ils ne le reçurent pas, mais le crucifièrent. Pourquoi ? Parce que le Christ n’était pas tel qu’ils l’imaginaient ou voulaient qu’il fût. Ils attendaient un roi terrestre, un conquérant du monde qui puisse soumettre au peuple d’Israël tous les peuples de l’univers, en donnant de la force et de la gloire à ses adeptes…. Cependant en le voyant pauvre et humble, doux et plein de paix divine, en voyant qu’il leur offrait des biens célestes au lieu de biens terrestres, ils comprirent qu’il ne leur convenait pas. Il n’était pas le Messie qu’ils attendaient, mais juste son contraire. C’est pourquoi ils le crucifièrent et se mirent à attendre un autre Messie, qu’ils continuent toujours à attendre et qu’ils accueilleront enfin en la personne de l’Antichrist à venir….. Aujourd’hui, les juifs et des millions d’hommes se prétendant chrétiens, attendent un messie à la mesure de leur opinion. Ce messie là, quand il se présentera à eux, donnera aux juifs tous les biens matériels qu’ils attendaient du Christ. Ce messie les frappera par ses miracles et ses prodiges, qui effrayeront les hommes jusqu’au bout de la terre et qui tout en rampant tomberont à ses pieds. Il réunira en un seul Etat mondial tous les peuples de la terre, ce qui remplira de joie le cœur des scribes et des pharisiens. Il sera non le Christ, mais l’Antichrist….. L’Antichrist n’apparaîtra pas dans l’histoire humaine d’une manière foudroyante, il n’aura pas un aspect repoussant, car il pratiquera une morale toute humaine. Il viendra après une préparation séculaire qui a commencé depuis le début de l’Eglise – par le ‘‘mystère d’iniquité’’ (2 Th 2, 7) – et qui continue sans interruption jusqu’à aujourd’hui. Une lente apostasie sera alors consommée, préparant l’humanité à recevoir l’Antichrist qu’elle attend comme son chef idéal. Dans la personne de l’Antichrist, l’humanité verra son plus grand ‘‘bienfaiteur’’….La mort de ce monde arrivera lorsqu’il sera au sommet de sa ‘‘gloire’, au sommet de la tour de Babel, au sommet de l’orgueil humain, lorsque l’homme se trouvera au zénith de son ambition orgueilleuse et voudra se diviniser par ses propres forces, sans tenir compte de Dieu. Le plus tragique est que le mal se présentera aux yeux des hommes comme un bien.…La catastrophe vers laquelle se dirige l’humanité aura l’apparence de sa plus grande ‘‘réussite’’. Ce sera le sommet de la tour de Babel…. Toutefois, au temps de l’Antichrist, l’Arche de l’Eglise pourra difficilement être distinguée. Ce qu’on reconnaîtra officiellement comme ‘‘Eglise’’ aura par degré trahi le Trésor de la Foi et rappellera une bouillie unifiée, qui à l’aide de la ruse luciférienne possédera certaines apparences de l’Eglise. Et seuls des petits groupes épars de fidèles (avec une partie minime du clergé) auront conservé vivante la vraie Tradition. Qui donc pourra reconnaître l’Eglise du Christ dans ces petits groupes de vrais croyants orthodoxes méprisés et privés de tout éclat extérieur ? Cependant, c’est juste ces petites paroisses éparses et sans coordination, mais liées entre elles par des liens mystiques du Corps et du Sang du Seigneur, dans le Saint-Esprit, dans la seule Foi et la Tradition inaltérée, c’est justement elles qui représenteront vers la fin du monde l’Eglise Orthodoxe Une Sainte Catholique Apostolique…. En ce temps-là, même les élus risqueront de s’égarer. Il faudra une grande hardiesse pour qu’un homme ose adhérer à cette minorité de vrais croyants au risque d’être moqués par les ‘‘intelligents’’ et les forts de ce monde. Il faudra une grande sagesse pour distinguer la Vérité, là où tout le monde ne verra que de la naïveté et de la bizarrerie idiote. Combien d’entre les hommes pourront alors trouver leur chemin, lorsque tous les phares indiqueront de fausses voies ? Alors, celui qui persévéra jusqu’à la fin, celui-là sera sauvé. (Mt 10, 22) »

  18. Une chose est sûre en notre beau pays de France : ne jamais suivre un évêque français, jamais !!!

  19. En réponse à ladroite :
    La moitié de nos évêques sont franc maçons dont vraisemblablement MGR Pontier, le président de la CEF.
    Ca explique leur pusillanimité.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services