Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

SOS Tout-Petits dans le Nord

Vn_854774_px_501__w_lavoixdunord_ La presse locale, La Voix du Nord (ici et ici) et Arras.maville.com (ici) relatent les rassemblements de SOS Tout-Petits qui se sont tenus samedi dernier à Arras et à Lille.

La Voix du Nord donne la parole à des manifestants pro-vie :

"Nous déplorons que l'avortement soit un droit et nous voulons faire savoir qu'il existe une opposition à cette loi. Nous sommes réunis pour attirer l'attention de l'opinion sur le fait que l'avortement n'est pas un acte médical mais une mise à mort. Nous souhaitons l'abrogation de la loi Veil qui est indigne d'un état de droit" (Serge, porte-parole de SOS Tout-Petits)

"L'avortement est devenu un moyen de contraception. Je suis pour que le droit naturel soit respecté" (Léon-Pierre, sympathisant)

Le journaliste de Arras.maville.com écrit :

"On croyait le débat autour de l'avortement enterré depuis bien longtemps. Mais à voir les proportions qu'ont prises les manifestations « pro » et « anti » droit à l'avortement hier après-midi dans les rues d'Arras, il est clair qu'il reste encore vivace".

Philippe Carhon 

Partager cet article

4 commentaires

  1. (voir aussi éventuellement vidéo et reportage FR3 sur http://fr.gloria.tv/?video=kxhjiddqwt6ydvoh6v19 )

  2. Le pire, c’est que ceux qui prient se font insulter par les gauchistes et sont considérés dédaignés par l’Evêque du lieu. http://fr.gloria.tv/?video=kxhjiddqwt6ydvoh6v19
    Il y a un souci quelque part…

  3. Voir aussi le très bon article de Novopress Flandre, certains faits véridiques y sont mentionnés nulle part ailleurs.
    http://flandre.novopress.info/?p=3770

  4. Sans force de l’ordre que ce serait-il passé ? Qui a demandé leur déploiement la municipalité ou l’association “SOS tout-petits”. Sans protection des forces de l’ordre et face aux sauvages vaut mieux avoir, en plus des prières (auxquelles ils sont sourds), des précautions plus matérielles. Les anarchos-gauchos comprendront plus les “bangs-bangs” que les “ave” ou les “pater noster”.

Publier une réponse