Bannière Salon Beige

Partager cet article

Liberté d'expression

SOS Racisme porte atteinte à la liberté d’expression

Lu sur Valeurs Actuelles :

"Alors que Laurent Obertone devait se rendre dans une librairie à Grenoble, pour présenter son dernier livre, Utoya, son déplacement a été annulé après des pressions exercées par SOS Racisme sur le libraire.

Dans une vidéo montée par Ring, l'éditeur de Laurent Obertone, un employé de la librairie qui devait accueillir l'écrivain, raconte les pressions qu'il a subies pour annuler sa venue.

Mécontents de la visite à Grenoble de l'auteur à succès de La France Orange Mécanque, tiré à plus de 120 000 exemplaires, les militants de SOS racisme ont tout fait pour l'empêcher de répondre à l'invitation.

Contacté dans l'enregistrement, Jacques Savine, le président de SOS Racisme en Isère, membre du PS, explique qu'il n'est "pas favorable […] à faire de la publicité pour un torchon". Il poursuit, "Je ne veux pas perdre de temps avec ce genre de bouquin […] A grenoble on ne veut pas de ça. Ca nous pose un problème". Il revendique dans l'enregistrement n'avoir rien lu de Laurent Obertone et ne pas en avoir l'intention.

[…] L'attachée de presse de Laurent Obertone stupéfaite, rappelle tout de même à son interlocuteur que l'annulation de la visite a eu lieu après les menaces de débordements de perturbateurs reçues par la librairie… Ce à quoi répond le président de SOS Racisme en parlant de ses militants: "Ce sont des jeunes qui sont très vigilants […] On les calme de temps en temps mais on ne les calme pas toujours". A bon entendeur. […]"

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

15 commentaires

  1. Et, bien sûr, la maréchaussée du cru n’a pas songé à assurer la protection ponctuelle de la librairie.
    Mission impossible, diront-ils : Grenoble, l’Arlequin, ces cités repaires où cela brûle, s’éventre, où l’on trouve des enfants de neuf ans égorgés dans les sous-sols. La routine d’une France démissionnée.
    Alors, une protection un jour… Mais les nuits suivantes ?
    Too much. Fuyons.

  2. On est tombé sur de fameux défenseurs de la liberté d’expression et de la démocratie avec SOS Racisme ! Les derniers à voir agi comme eux, ce sont les SA dans l’Allemagne nazie, et les “gardes rouges” de la “révolution culturelle” de Mao-Tsé-Toung. On a les références qu’on mérite.

  3. SOS Racisme fidèle à lui-même : socialiste intégralement

  4. Ce monsieur Savine est un totalitaire en herbe. Son emphase, l’importance qu’il se donne, ses grands airs de tartufe et de justicier, ses appels à la violence, ses menaces et chantages, plus dignes d’une mafia que d’une association respectable et loyale, font qu’il joue contre lui-même : non seulement il se déconsidère, mais il donne en plus l’envie d’acheter ce livre.
    En tout cas, en procédant ainsi, il lui fait sûrement une excellente publicité et ternit encore la réputation de SOS-Racisme.

  5. Non, cela ne se passe en Corée du Nord mais en France. Hallucinant !

  6. Jacques Savine profère des menaces.
    Ah les défenseurs de la liberté qui sont hostiles à la liberté…
    Rappelons que la violence était une vielle habitude du fameux “service d’ordre” de SOS racisme sous la présidence d’un certain monsieur Désir …

  7. SOS Chats perchés: Noirs, arabes, juifs,gays.et autres jouent à merveilles ce jeu du chat perché que l’on jouait dans la cours des petits:”CHAT PERCHE!! et nul n’avait le droit de toucher celui qui s’était “perché”. En France l’immunité s’acquiert par l’appartenance à une communauté dite “menacée”, qui par l’abus qu’elles font de cette immunité menacent tous les “non perchés”. Patience, le truc du jeu, c’est que ce n’est pas toujours les mêmes qui sont perchés. Après 30 ans, ce serait juste d’inverser, non? SOS Breton perché!!SOS Basque perché!!

  8. Ah mais pardon , une parole malencontreuse d’une gamine de 10 ans vis à vis d’une ministre c’est bien plus grave que des violences et menaces et pression du sacro-saint SOS racisme où là la violence qui passe aux actes est pleinement encouragée ! Faut même la comprendre!
    Faudra pas s’étonner que ce message une fois de plus brouillé porte en lui des germes de haine et de révolte!

  9. Hallucinant ! Il dit lui même n’avoir jamais rien lu de L. Obertone (ni ce livre ni les autres), comment se fait-il son opinion ??? Critiquer un ouvrage que l’on ne s’est même pas donné la peine d’ouvrir…
    Mais non ! Pas de sectarisme, d’idées préconçues ou de parti-pris chez ces bien-pensants… Quelle ouverture d’esprit !!!

  10. La camelote antiraciste est un creneau rentable pour une clique subventionnée qui en profite pour inciter à la haine anti-blancs sommés de se taire et ne rien critiquer pendant que les blancs sont assassinés au quotidien par les vrais racistes qu’ il est interdit de dénoncer pour ce qu’ils font aux notres dans les faits et réalités !
    Obertone a clairement démontré dans son livre “France Orange Mécanique” tout le système dévoyé offrant l’impunité au racisme anti-blancs .
    SOS racisme est une imposture raciste qui veut interdire la liberté d’opinion aux seuls blancs/chrétiens !

  11. Hé oui les lobotomisés antifa et assimilés sont bien utiles au régime pour faire taire les voix discordantes mais à part cela nous sommes dans un pays de liberté et comme chacun sait certains sont plus libres que d’autres. Bien entendu nous pouvons attendre longtemps les cris d’indignations des médias aux ordres contre cette atteinte à la liberté d’expression.

  12. Dans “SOS Racisme”, le O est de trop !

  13. “Ce sont des jeunes qui sont très vigilants […] On les calme de temps en temps mais on ne les calme pas toujours”. A bon entendeur. […]”
    Avec Hitler le “national socialisme” se disait “nazi”, il y avait les “SA” pour terroriser, les “miterrandiens” utilisent les “SOS” et autres “antifas”…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services