Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société / Homosexualité : revendication du lobby gay

SOS Homophobie se réjouit des futurs programmes scolaires

Le ministère de l’éducation nationale publie au Bulletin officiel du 25 juin 2015 les arrêtés fixant les horaires et les programmes pour l’enseignement moral et civique mis en place à la rentrée de septembre 2015. SOS Homophobie s'en réjouit et le fait savoir dans un communiqué :

"Le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a, aujourd’hui, rendu publics les programmes du nouvel enseignement moral et civique. SOS homophobie salue avec force l’intégration de la lutte contre l’homophobie dans les programmes scolaires de l’école élémentaire et du collège (…)

L’intégration de l’homophobie dans les programmes scolaires constitue une avancée historique qui permettra de lutter, dès le plus jeune âge, contre les stéréotypes et les préjugés qui conduisent à l’homophobie, d’aider chaque jeune à trouver sa place à l’École et dans notre société, quelle que soit son orientation sexuelle. Dans un contexte particulièrement difficile, elle donne aux enseignant-e-s la légitimité nécessaire pour aborder la question de la lutte contre l’homophobie à l’École.

Cette mesure constitue une décision exemplaire qui participe à la construction d’une société de tolérance, de respect et de diversité.

Néanmoins, SOS homophobie regrette que la transphobie reste exclue des programmes scolaires. Notre association sera donc particulièrement attentive à l’inclusion de toutes les dimensions des LGBTphobies dans ce nouvel enseignement, aux ressources pédagogiques et aux formations qui seront proposées aux enseignant-e-s."

Parents, vous êtes prévenus…

Partager cet article

6 commentaires

  1. Une histoire.
    Née fille, “garçon manqué”, à douze ans j’a eu un doute sur mon genre.
    Mon maître d’école, très dévoué, de tous côtés m’a ensaignée.
    Maintenant que j’ai tout appris « à fonds »,
    c’est décidé : je resterai célibataire !

  2. SOS homophobie est une association castratrice ! Elle ne pense qu’à elle ! Pourquoi ne pas parler aussi des autres ? Il y a la scatologie téléphonique, la nécrophilie, le partialisme, la coprophilie, la klismaphilie et l’urophilie… Sans oublier le masochisme, le sadisme, la zoophilie etc..
    On pourrait prévoir une centaine d’heures de cours pour que l’élève, pour son plus grand épanouissement, connaisse toutes les manières et toutes les techniques qui lui feront perdre de vue ce qu’est le véritable Amour ! N’est-ce pas le but ? Pour casser l’esprit familial, il n’y a rien de tel ! Faire en sorte que les êtres humains soient mal dans leur peau…

  3. L’intégration de l’homophobie dans les programmes scolaires constitue une avancée historique qui permettra de lutter, dès le plus jeune âge, contre les enfants qui repousseraient les avances de leurs profs !
    Mais oui, on a vu des garçons s’offusquer qu’un prof leur mette la main dans le pantalon ! C’est de l’homophobie pure et dure !
    Mais dans quelques temps, ces élèves récalcitrants seront envoyés à la gendarmerie ! Et les parents avec !
    C’est vrai quoi, ce pauvre prof ne pensait qu’à aimer tendrement ces petits ! Un peu comme celui de l’Ecole en bateau” !
    Même si, il faut l’avouer, certains continuèrent à faire la forte tête comme celui-ci qui écrivit une lettre à ses parents :
    « Les enfants se trouvaient seuls au monde, physiquement et psychiquement. Pas de visite. Pas de téléphone, aucun moyen de se tourner vers le monde connu. Les mots ‘papa’ et ‘maman’ étaient effacés, les parents étaient dénigrés. Les enfants n’avaient d’autre choix que d’accueillir les bras des adultes qui se tendaient. C’était un monde où la seule issue était la soumission. » Il écrit aussi que Léonide Kameneff ne cessait de vanter à bord « la civilisation grecque ancienne qui célébrait les relations entre adulte et enfant…La pédophilie était normalisée, car tout le monde était censé être adulte, donc responsable, donc consentant. Le maître caressait, masturbait et l’enfant faisait de même au maître. Et cela se répétait régulièrement, très régulièrement. Ah ! ils s’étaient créé un monde parfait, ces porcs ! Une petite bouche de 10 ans sur le sexe d’un homme de 40 ans ! ….Parents, où étiez-vous ? Quelle folie vous a poussés à abandonner vos enfants à n’importe qui ? Sur ce bateau où vous nous avez envoyés, mes frères et moi, sans le moindre garde-fou, sans contrôle ? Ce n’est pas de l’inconscience, c’est de l’irresponsabilité !… »
    http://prdchroniques.blog.lemonde.fr/2013/03/07/ecole-en-bateau-parents-ou-etiez-vous/

  4. Pendant que les musulmans commettent des attentats, les autres s’enfilent.
    On ne peut pas dire moins.

  5. Pas étonnant que SOS homophobie se lèche les babines. C’est une expérience sociologique historique. Une génération de jeunes garçons tellement complexée à l’idée d’être seulement soupçonnée d’homophobie qu’elle sera impatiente de connaître sa première sodomie à la puberté (ou déjà avant) qu’elle vivra comme un rite de passage et un certificat de tolérance anti-homophobie. SOS homophobie bénéficiera d’une manne de jeunes c… grands ouverts!

  6. Les pédophiles se préparent de la chair fraiche pour leurs vieux jours…
    Avec l’active complicité du Ministère de l’Éducation Nationale.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services