Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

SOS Homophobie : le ministère veut contourner le tribunal

Malgré la plainte de la Confédération nationale des associations familiales catholiques (CNAFC) qui a eu pour conséquence l’annulation de son agrément pour intervenir dans les établissements scolaires, le ministère de l’Education nationale a apporté son soutien à l’association.
Si le ministère prend acte de la décision du tribunal administratif de Paris, il estime que

«ce jugement ne remet en question ni la qualité du travail éducatif de l’association SOS Homophobie, ni la nécessité d’une information en milieu scolaire sur la lutte contre les discriminations fondées sur l’orientation sexuelle et l’homophobie».

Rien n'arrête la propagande d'Etat.

Partager cet article

5 commentaires

  1. Donc pour le Gouvernement, présenter une argumentation “manquant complètement de nuances” et insultante pour les convictions religieuses des parents et des élèves (dixit le Tribunal administratif de Paris) est un formidable travail éducatif.
    Cette déclaration du Gouvernement permet donc d’insulter à la fois les religions et tous les Français ayant des convictions religieuses (pour le 30ème fois cette semaine à peu près) ET le jugement du Tribunal administratif de Paris et toute la juridiction administrative par extension.
    Il semble que dans son désir dément de satisfaire un lobby ultra-minoritaire, le Gouvernement va réussir à se mettre à dos toutes les religions de France et toutes les institutions et corps intermédiaires en commençant par la justice. Magnifique.

  2. Il faut sanctionner le juge, le mettre au placard et demander un nouveau jugement. C’est ça, la tolérance !

  3. Toujours la même chose : quand ces gens ont la loi pour eux (parce qu’ils ont réussi à l’imposer), ils l’appliquent avec un sectarisme féroce et hurlent contre ceux qui osent seulement critiquer cette loi critiquable.
    Quand ils ont la loi contre eux, ils la violent allègrement.
    L’hypocrisie de cette gauche est vraiment répugnante.

  4. C’est grave ! C’est une remise en cause de la séparation des pouvoirs. Pauvre Montesquieu !

  5. Le gouvernement n’a pas à se prononcer contre la décision d’un tribunal. Ce gouvernement est incapable de respecter la nécessaire et légitime séparation des pouvoirs, condition de la démocratie.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services