Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

“S’opposer aux Verts et à l’extrême-gauche est un devoir moral”

“S’opposer aux Verts et à l’extrême-gauche est un devoir moral”

Voici des paroles politiques que l’on n’avait plus l’habitude d’entendre. Elles ont été prononcées par Philippe Meunier, vice-président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, qui n’a pas confirmé la candidature de Laurent Wauquiez bien que celle-ci ne fasse aucun doute :

Je suis un homme de droite. Il fallait à tout prix faire barrage (aux municipales et métropolitaines ndlr). S’opposer aux Verts et à l’extrême-gauche est pour moi un devoir moral“.

Il faut dire que la gauche essaye de personnaliser les élections en attaquant Laurent Wauquiez (voir ici).

De son côté, le RN vient d’investir officiellement Andréa Kotarac, ancien conseiller régional de la France insoumise (entre 2015 et 2019), qui avait quitté le mouvement de Jean-Luc Mélenchon en 2019 pour rejoindre le parti de Marine Le Pen lors des élections européennes. En 2020, c’est lui qui avait mené la liste RN dans la Métropole de Lyon.

Et pour le moment, la droite pèse déjà 51% dans les sondages.

Partager cet article

16 commentaires

  1. Najat veut revenir ???

  2. oui mais au final y aura-t-il une entenyte RN et LR ou les LR seront-ils toujours à la remorque des gauchiasses comme d’habitude?

  3. C’est aussi s’exposer à un risque de dissolution par Moussa!

  4. Les Verts et les animaux de compagnie (rats, punaises de lit…).
    “Il faut avoir un regard bienveillant sur ces animaux”
    https://twitter.com/RebeccaBreitman/status/1365356300801101824

  5. Une bataille hommes-femmes ?

    3 femmes à l’extrême gauche, un homme au centre gauche et deux autre hommes plus ou moins à droite. C’est rigolo, non ?

    Je me sens de bonne humeur ce matin !

  6. Et s’opposer à la gauche M. Meunier ?????????????????????

  7. Paulette Guinchard, ex-Secrétaire d’Etat aux personnes âgées du gouvernement Jospin, ancienne députée (PS) du Doubs, est allée en Suisse se faire “suicider”, comme dans le film “Soleil Vert” avec Charlton Heston. Fille d’agriculteurs du Doubs, infirmière psychiatrique, Paulette Guinchard a longtemps été conseillère municipale de Besançon et conseillère régionale de Franche-Comté. La ville de Besançon “est aujourd’hui en deuil”, a déclaré jeudi la maire écologiste Anne Vignot. Les drapeaux seront mis en berne le jour de ses obsèques et une minute de silence doit être observée ce vendredi.
    Martine Aubry, qu’elle côtoya au Ministère de l’Emploi et de la Solidarité, s’est souvenue d’une “femme merveilleuse d’engagement qui incarnait les valeurs de générosité et d’humanité. Une grande dame de la politique française, une femme de gauche s’en est allée”, s’est émue la maire de Lille dans un communiqué.
    “Aujourd’hui, le chagrin est immense”, a salué la présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté, Marie-Guite Dufay (PS). “Jusqu’au bout elle a combattu la maladie avec les armes que nous lui connaissons, courage, lucidité et détermination”, a-t-elle souligné. “Sa décision ultime, le suicide assisté, que la loi de notre pays n’autorise pas, nous invite encore à réfléchir et à avancer pour mieux appréhender la fin de vie en toute dignité, en toute conscience et en toute liberté. Grande leçon de vie !”, a ajouté la présidente de région.
    Les hommages des élus PS, EELV et LREM de Franche-Comté ont afflué jeudi pour applaudir son travail en faveur des personnes âgées. “Nous t’aimons Paulette”, a écrit dans un communiqué le député LaREM du Doubs Eric Alauzet. “Avec cet ultime acte de liberté, tu as choisi la seule voie possible pour toi, celle de la dignité”. A droite aussi, le maire LR de Belfort, Damien Meslot, a fait part de son “grand respect” pour “cette infatigable militante de gauche”. “Le vieillissement de nos proches, le nôtre, Paulette Guinchard nous poussait à regarder cette réalité sur laquelle trop longtemps notre société avait fermé les yeux”, a observée l’élue de Besançon. Une émotion partagée par les acteurs du secteur social.

  8. Le RN devrait se retirer… au risque de faire perdre encore le pays, comme en 2017 face à Macron.

    • Et pourquoi le RN, mais pourquoi ces prétendus gens dits de droite ne pourraient -ils pas s’allier avec des gens du RN au lieu de forniquer avec micron? soit ils sont de droite et il font barrage à cet imposteur et s’allie avec le RN soit ils appellent à voter le psychopathe et alors ils ne sont plus de droite , ils sont du parti des girouettes et des lécheurs de babouches de la gauche mais il faut qu’ils le disent clairement

  9. il est temps que les gaulois cessent de s’abstenir
    tous doivent aller voter afin de virer les bobos des manettes

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services