Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Soixante-huitards, idiots utiles du capitalisme

Extrait d’une tribune d’Eric Zemmour :

"les soixante-huitards […] réussirent dans la publicité, les médias, la communication. […] Ils furent les fers de lance du nouveau capitalisme, qui reposait sur la consommation, et non plus sur l’épargne, l’hédonisme et non le puritanisme, l’individualisme et non plus la famille. […] Dès 1978, Régis Debray montrait comment les libertaires soixante-huitards, en détruisant la famille patriarcale, la nation, l’Etat, les frontières, avaient abattu les derniers remparts à la domination du marché.

Avec beaucoup plus d’efficacité que les révolutionnaires soixante-huitards, les patrons du CAC 40 et leurs délocalisations, les technocrates de Bruxelles et de l’OMC, imposeraient partout la mort des frontières et l’affaiblissement des Etats. Et rétabliraient ainsi des taux de profit minés par l’inflation et la hausse des salaires.

C’est ainsi que nos « enragés de mai » jouèrent le rôle finalement peu enviable – mais très profitable à la carrière de ses figures les plus médiatiques – « d’idiots utiles » du capitalisme."

Michel Janva

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

9 commentaires

  1. “(…)en détruisant la famille patriarcale, la nation, l’Etat, les frontières(…)”
    Tous n’étaient pas idiots.
    Certains ont scrupuleusement appliqué les 4 points fondamentaux du marxisme (inscrits ds “Le manifeste du parti communiste” de Marx et Engels). Qu’il est bon de connaitre :
    abolition de la famille
    abolition de la religion
    aboltition de la propriété
    abolition de la nation
    La mondialisation libérale ne serait-elle pas un moyen du marxisme ?…

  2. Non, c’est l’inverse qui est vrai : “le communisme est l’un des moyens de la mondialisation”.

  3. Vraiment très bon ce Zemmour: c’est exactement ça !

  4. Entendu la même chose hier à Radio-Courtoisie (même mention à Regis Debray) dans l’émission avec Gilbert Comte, Dominique Venner, François Bousquet et Arnaud Guyot-Jeannin. Mention même de Maurras en 1900 dans sa critique du capitalisme qui allait dans le même sens.

  5. Le marché n’est que l’ensemble des relations volontaires entre les personnes : c’est donc une absurdité parfaite que de prétendre qu’il s’opposerait aux associations volontaires telles que la famille, les entreprises ou les associations, et autres nations acceptées.
    Eric Zemmour dit régulièrement n’importe quoi quand il parle d’économie, mais dans ce domaine il n’est que le cinq cent millième des ignorants prétentieux.

  6. @sebaneau
    “l’ensemble des relations volontaires entre les personnes”, ça fait pas mal de choses non ?
    Ne donnez-vous pas là, la définition du lien social ? Qui englobe la famille, la religion, la nation, l’économie, la charité et surement bien d’autres choses encore…

  7. Par définition, le lien social volontaire est le produit du marché et c’est aussi en son sein que vivent les organisations.
    Ce qu s’oppose au marché c’est le vol, l’esclavage et l’assassinat, c’est-à-dire le socialisme avec ses divers génocides : anti-chrétiens, anti-riches, anti-juifs, anti-bébés.
    C’est aussi la censure du socialisme qui, en s’imposant par la force,traite les gens comme des animaux et qui, pour s’imposer par la force en réduisant les gens à l’étable, a besoin de détruire les formations sociales volontaires : détruire la famille avec le féminisme et la “Sécurité sociale”, et détruire l’église et l’école pour imposer ses lubies, ces idoles à quoi il offre ses assujettis en sacrifice humain.

  8. Il me semble etre globalement d’accord avec vous sur les méfaits du socialisme.
    Mais ne voyez-vous pas que l’économie libérale AUSSI détruit ce lien social que vous dites volontaire. Personnellement et je suis loin d’etre le seul,je n’ai pas choisi le marché éco ds lequel ns vivons. Je le subis.
    L’éco libérale détruit tous ces liens sociaux car elle est vue comme une FIN en soi et non un MOYEN.
    A cette fin on justifie par exemple le travail le dimanche et pourquoi pas 24h/24…buisnes is buisness.
    Libéralisme = plus aucune règle (donc plus de morale). Bref, la loi de la jungle.
    Les conséquences on les connait : délocalisations, chomage, mobilité géo (en France ou à l’étranger = déracinement progressif), idolatrie des biens matériels, perte de sens et d’identité…et j’en passe.
    Le libéralisme, aussi, détruit autant le lien social que le socialisme.Est-ce pourquoi les socialistes sont aussi libéraux que la droite ?…

  9. Le libéralisme n’est pas l’abolition des règles ni de la morale. C’est au contraire la seule philosophie politique qui prenne au sérieux l’interdiction du vol et de l’assassinat, et plus généralement de l’agression, qui figurent dans le décalogue, et que tout le monde reconnaît comme la morale sociale naturelle voire enseigne à ses enfants quand il ne se rêve pas en homme de l’état.
    Etant une philosophie politique et rien d’autre, le libéralisme distingue le Droit, qu’il est là pour définir de façon cohérente, de la morale personnelle dont par définition il n’a rien à dire une fois précisé que le mensonge est le plus souvent une forme d’escroquerie et par conséquent d’injustice : c’est seulement au nom de la logique qu’il condamne la prétention d’imposer la morale en violation du Droit.
    Personne n’est obligé de participer à l’économie de marché, sinon par la nécessité naturelle, quand l’agression est proscrite, de servir les autres pour qu’ils vous servent en retour.
    L’autarcie et l’érémitisme sont parfaitement possibles ; ceux qui ne les ont pas choisis reculent simplement devant la perspective de la pauvreté à quoi ce choix les condamnerait.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services

 

Pendant le confinement, le combat ne s'arrête pas.

Le Salon beige a besoin de votre aide pour défendre les principes non négociables!