Bannière Salon Beige

Partager cet article

Liberté d'expression / Médias : Désinformation / Médias : Nouveaux médias

Soirée-débat avec les journalistes Eugénie Bastié, Charlotte d’Ornellas et Geoffroy Lejeune

Vidéo de la soirée débat des Veilleurs d'Espérance du mardi 20 juin au Théâtre Montansier à Versailles.

Partager cet article

6 commentaires

  1. quel dommage que ces jeunes femmes montrent tant leur jambe, cela me rappelle les conseils d’un directeur de lycée conseillant à de jeunes recrues de ne pas abuser de jupes courtes pour ne pas attirer l’attention des jeunes et les railleries.
    Eugenie Bastié est si peu féminine dans cette tenue, la société est un rouleau compresseur en ce qui concerne les tenues! on finit par penser comme on vit!!!!!!

  2. Les tenues indécentes des deux dames Eugénie bastié et Charlotte d’Ornellas sont tout-à-fait regrettables, d’autant plus qu’elles sont sur une scène, surélevées par rapport au public et sous le feu des projecteurs. Incohérence totale avec le discours dont elles sont porteuses. Manque de modestie et de pudeur. Il faisait chaud mais quand même. Lers hommes, eux, mettent bien des pantalons.

  3. Je n’ai pas encore entendu cette conférence. En revanche j’ai entendu la magistrale conférence de Patrick Buisson donnée à Versailles dans l’entre-deux tours.
    Je partage à 100% le constat et notamment que le libéral-conservatisme est une impasse.
    http://larealiteenface.overblog.com/2017/07/decryptage-conference-magistrale-de-patrick-buisson-sur-la-situation-actuelle-a-ecouter-in-extenso.html

  4. Je ne peux que m’associer aux commentaires precedents. Ces jeunes femmes sont totalement incoherentes. La Revolution c’est fondamentalement: ‘je fais ce que je veux’ et c’est ce qu’elles demontrent par leurs tenues. C’est dommage qu’elles ne l’ai pas compris.

  5. Contrairement à trois des commentaires ci-dessus, je trouve cela très bien que ces jeunes femmes ne soient pas accoutrées à la « versaillaise » bon genre ! Laissez donc ce type de reproche aux islamistes comme à Cologne ou à ceux qui voudraient élargir les trottoirs comme à Paris…
    Je trouve aussi que Charlotte d’Ornellas tient un discours d’une grande intelligence, ce qui ne l’empêche pas d’être jolie.
    Ce qui compte, ce n’est pas la longueur de la jupe mais le contenu du discours, ce qui compte ce n’est pas ce que vous mangez mais ce qui sort de votre bouche (Tiens, il me semble d’avoir déjà entendu quelque chose de similaire quelque part…)

  6. ça y est j’ai visionné la conférence… et je suis impressionné par Charlotte d’Ornellas, elle a la gravité et le sérieux qui convient à la situation actuelle.

Publier une réponse