Bannière Salon Beige

Partager cet article

Institutions internationales

Socialisme : le FMI veut confisquer nos biens

De Guillaume de Thieulloy dans Les 4 Vérités :

F"Quelques rares médias
français, tout spécialement
le magazine
« Challenges », se
sont fait l’écho d’un
récent rapport du FMI
intitulé « Fiscal Monitor » d’octobre 2013.
Ce rapport […]
contient à la page 49 une véritable
bombe.
Le FMI « propose », en effet, pour
rendre les dettes souveraines occidentales
supportables
(elles devraient, cette année, atteindre les
110 % du PIB, soit 35 points de plus
qu’en 2007…), de taxer les capitaux
privés à hauteur de 10 %
.
Il est bien évident que nous sommes
d’accord avec le FMI sur le fait que
les dettes publiques sont devenues
dramatiquement insupportables et
qu’elles sont désormais le principal
frein à la reprise de la croissance – et
donc de l’investissement et de l’emploi.
Mais c’est là le seul accord que nous
pouvons avoir avec cette officine de
propagande socialiste
.

Je dis bien : de propagande socialiste.
Je n’ignore évidemment pas qu’en
France, la quasi-totalité des médias et
des politiciens prennent le FMI pour
une agence « ultra-libérale ». La
réalité, c’est que l’internationalisme
défendu par le FMI est parfaitement
compatible avec le socialisme le plus
doctrinaire
.
Et, surtout, le FMI partage avec le
socialisme le plus doctrinaire une
haine du droit de propriété, que nous
voyons aujourd’hui s’étaler cyniquement
au grand jour
.
De même que le gouvernement envisage
tranquillement de taxer les
« revenus fictifs » que constitue, pour
les propriétaires, le fait de ne pas
payer de loyer, le FMI envisage de
saisir purement et simplement 10 %
des capitaux privés pour payer les folles
dépenses de l’État-providence
démagogique
.

Oh, bien sûr, il est question d’une
taxe « exceptionnelle ». Mais on sait
ce que vaut ce genre de promesse !
Se souvient-on encore que l’impôt
sur le revenu n’a pu être accepté,
après bien des rejets, qu’en 1914, à
titre exceptionnel ? Comment avoir
encore confiance ?
J’ai d’autant moins confiance que la
mesure, en elle-même, révèle une
idéologie avec laquelle nous ne pouvons
pas discuter : s’il est possible de
prendre « exceptionnellement » 10 %
des capitaux des ménages et des
entreprises, on voit mal quel principe
empêcherait que cela soit durable, et
que cela dépasse 50 ou 80 %. […] La « mesure » du FMI serait pire
encore que ce qui avait été envisagé
à Chypre. À l’époque, ce n’était
« que » les dépôts bancaires des
épargnants qui étaient visés. Cela
renvoyait déjà à l’opinion publique le
message qu’il n’y avait plus aucun
droit de propriété et que tout appartenait,
en principe, à l’État
.
Mais, là, ce serait pire encore : il faudrait
faire évaluer l’ensemble des
biens et, sans doute, pour une bonne
partie de la classe moyenne, vendre
sa maison pour payer la taxe…

Partager cet article

37 commentaires

  1. Une solution : ne rien posséder, tout convertir en pièces d’or et foutre le camp !

  2. C’est tout simplement voler les biens prives des personnes.
    Le bla bla de la dette ça n’existe pas dans le sens ou s’il y a dette
    Il faut simplement réduire les dépenses ou annuler une partie de la
    Dette qui est elle même est partiellement fictive….
    Réagir au niveau mondiial…..

  3. vendre sa maison! mais à qui? aux qataris ?

  4. Beaucoup plus simple: mettre tout le monde au travail gratuitement y compris les enfants au profit du gouvernement… Certains pays l’ont essayé, cela s’appelle le communisme et… Cela n’a pas marché. On voit où cela mène de ne plus enseigner l’Histoire…

  5. “[…]la quasi-totalité des médias et des politiciens prennent le FMI pour une agence « ultra-libérale ». La réalité, c’est que l’internationalisme défendu par le FMI est parfaitement compatible avec le socialisme le plus doctrinaire.[…]”
    C’est bien malheureux, mais c’est le discours repris par tous les partis politiques de Mélanchon à LePen. D’ailleurs, en parlant du FN, il faut croire qu’il n’y ait que le socialisme qui fasse vendre, quand on voit le programme du parti…

  6. A Chant: cela paraît intelligent de dire que l’on peut “annuler une partie de la
    Dette qui est elle même est partiellement fictive….” mais j’aimerais bien savoir quelle partie des 1900 milliards de la dette de la France détenue par des épargnants français et des étrangers est fictive. Cette dette accumulée correspond à l’excès des dépenses de l’Etat (47% pour les fonctionnaires et leur retraite, 5% pour des investissements) par rapport aux recettes. Cette dette étant selon vous en partie fictive, elle correspond à des dépenses qui le sont aussi en partie, donc si je suis votre raisonnement, on peut réduire sans douleur une partie de la paye des fonctionnaires et de leur retraite puisqu’il s’agit de dépenses fictives ou spolier sans douleur les épargnants qui ont prêté puisqu’il s’agit d’épargne fictive. Ayant une compréhension limitée de ces choses, j’aimerais bien des éclaircissements de votre part.

  7. OUI,OUI,OUI,mais que tous les planqués de la république commence par rendre tout ce qu’ils ont volé au peuple !!!
    Parlons donc comme tous ces gauchos qui nous gouvernent mal !

  8. Attali avait énoncé cette proposition comme coulant de source ,devant des économistes sidérés par son culot ,lors d’une récente émission de TADDEI.” c’est vous qui avez fait la dette donc vous devez payer ”

  9. Cette mesure est tellement Hénaurme qu’elle nous annonce la guerre civile car personne n’acceptera de se laisser spolier dans de telles proportions !

  10. Je ne comprends pas: la Grèce a fait défaut sur 80% de sa dette et pourtant le capital privé n’a pas été spolié pour autant, si tant est que l’on considère que le rétablissement de la perception des impôts n’est pas un prélèvement indu sur la propriété privée. Des pays comme l’Irlande, l’Espagne ou le Portugal ont également obtenu des haircuts importants sur leur dette publique. On oublie trop souvent que la perte enregistrée par les banques sur leur portefeuille en obligation souveraines inscrit au banking book est plus que compensée par ls gains de trading résultant du carry trade entre les différents titres obligataires de la zone euro. L’opération consistes à profiter à la source des taux quasi nuls d’emprunt en monnaie banque centrale qui financent l’achat d’obligations souveraines à haut rendement dans les pays PIGS qui sont revendues contre des obligations à faible rendement dans les pays du Nord de la zone euro pour financer des prêts immobiliers permettant de profiter des bulles immobilières, dans les banques allemandes ou britanniques (ou filiales britanniques de banques continentales). Alors quand on parle d’une taxe exceptionnelle sur la propriété privée pour réduire l’endettement public, je me permets de rire haut et fort, tellement l’argument ne résiste pas à la réalité du financement de la dette par la monnaie bancaire qui n’a absolument pas besoin de la monnaie patrimoine pour se refinancer ou se recapitaliser. Les banques disposent au contraire de tous les moyens nécessaires de création monétaire pour générer artificiellement de la “valeur” dans des quantités stratosphériques. Non, il s’agit bien plutôt d’une volonté de destruction systématique de la propriété privée afin de hâter l’avènement du Nouvel Ordre Mondial fondée sur la gouvernance économique socialiste consistant à appauvrir systématiquement les classes moyennes pour mouex les dominer.

  11. Pour la dette remercions le roi de la planche a billet ,beau souvenir dormez Français l’argent vas couler dans vos poches et oui ,vendre dite vous ? brader oui, aux rappassent qui ne demande que ça,il en fut bien de même aux USA il n’y a pas si long temps.Les servants du dieu argent n’en on jamais assez et leur existence est tellement précieuse?

  12. “La réalité, c’est que l’internationalisme défendu par le FMI est parfaitement compatible avec le socialisme le plus doctrinaire. Et, surtout, le FMI partage avec le socialisme le plus doctrinaire une haine du droit de propriété, que nous voyons aujourd’hui s’étaler cyniquement au grand jour.”
    On sent bien toute la haine de ce monsieur qui n’est pas économiste.
    Tout ce qui est excessif est insignifiant et c’est bien dommage,car cette “idée” du FMI mériterait d’être débattu sur la place publique justement de par son coté ultra libéral et non l’inverse.

  13. Je crois qu’il est question d’une ponction de 10% sur l’épargne nette positive donc sur ce qui est en banque (épargne, comptes courants), donc comme à Chypre…
    Il ne serait pas question s’englober les stocks (valeurs des biens immobiliers par ex.), sinon la majorité des propriétaires ayant fini de rembourser seraient effectivement dans l’impossibilité de payer 10% de la valeur de leur maison (surtout dans les grandes villes). [Il faudra juste éviter d’avoir vendu un bien au moment où cette taxe sera mise en oeuvre ! – ça ne va pas arranger l’immobilier, ça !]
    Il n’empêche que cette idée est parfaitement révoltante puisqu’elle taxe l’épargne, donc ce qui reste après impôts divers et variés (et parfois élevés) et qui en plus touche forcément plus les “fourmis” que les “cigales”. C’est du vol pur et simple !!!

  14. @pascal
    Confisquer la richesse des particuliers pour payer l’état, vous appelez ça une mesure ultra-libérale ? Pourquoi pas dire que l’URSS était ultra-libérale, tant qu’on y est ?

  15. Une information qui est passe inapercue lors de la campane de Hollande qui lui meme l avais annoncer que il se servirait des epargnes des Francais pour payer la dette…Cette information vient elle du FMI ou de QUI vous vous doutez, un mensonge de plus ou de moins c est du pareil au meme pour ces BOBOS

  16. Lagarde est un monstre insatiable.

  17. L’UE est reconnue aujourd’hui pour ce qu’elle est : une dictature des banquiers et des lobbies .

  18. et les oeuvres d arts il taxe quand flanby oups j oubliais il ne faut vexer bergé et fabius pas de majuscules il n en mérite pas

  19. Le poids de la dette est insupportable pour nos économies. A la fois au regard des montants qu’au regard du taux de croissance qui ne finance pas ou plus les intérêts de la dette. Nous sommes dans un cercle vicieux.
    Pour rompre ce cercle vicieux, il n’y a qu’un préalable et trois solutions possibles.
    Le préalable est de rétablir l’équilibre budgétaire. (diminution du coût de la charge publique essentiellement)
    Les trois solutions sont:
    * L’inflation (solution préconisée par le FN, NDA et qques autres dont la rhétorique de retour à la monnaie nationale cache (mal) le souhait de pouvoir battre monnaie à tire larigot et de manière non indexée). En dévalorisant l’unité de compte, vous dévalorisez la dette libellée dans cette unité de compte. C’est la voie choisie par le Japon et probablement par les USA comme nous le verrons dans les prochaines semaines. SI cela se confirme, parions que la BCE suivra le même chemin, malgré les réticences allemandes.
    * La spoliation. C’est la voie préconisée ici par le FMI. Ce n’est pas un bombe, tout le monde a toujours retenu cette hypothèse depuis toujours, elle a été utilisée par la France et l’Angleterre après la première guerre mondiale et, en ce qui concerne la France et le changement de billets, après la seconde guerre mondiale… Rien de nouveau sous le soleil pour un économiste. Etant donné les réticences de l’Allemagne et les manoeuvres anti inflationnistes qu’elle a mené depuis trois ans, j’étais convaincu pour ma part que l’Europe choisirait cette voie et c’est la raison pour laquelle mes lecteurs ont pu lire depuis trois ans mes appels à liquider leur épargne liquide pour investir dans du “tangible”.
    * Le défaut. Dans les deux solutions précédentes, le pigeon, c’est l’épargnant particulier. Dans le cadre du défaut, le pigeon (du moins en partie) c’est le prêteur, la plupart du temps des organismes financiers. Qu’un tel défaut entraîne un jeu de dominos comme celui que nous avons connu en 2007-2008 ne fait aucun doute. Et alors? C’est, vous l’avez compris, la solution que je privilégie.
    Je prépare justement un ouvrage sur le sujet qui devrait sortir d’ici quelques semaines…

  20. l’écrivain russe Igor Chaffarevitch, dans un livre fondamental « le phénomène socialiste », avait parfaitement résumé le socialisme tel que nous le vivons aujourd’hui : “c’est l’abolition de la propriété privée, la recherche d’un bien-être exclusivement matériel et… l’abolition de la famille, qui passe par la mise en œuvre de la théorie du genre…”
    http://effondrements.wordpress.com/2013/07/19/veronica-lueken-de-la-prediction-a-la-realite-sordide/

  21. Il n’y a plus aucun doute, l’ère soviétique est de retour. Staline peut se frotter les mains, les marionnettes du diable s’agitent. Prions la Vierge Marie de sauver la France, l’Europe et la Russie. Préparons-nous au combat sur le plan spirituel et plus s’il le faut. Nous n’avons plus le choix. Les Rouges sont trop heureux de rallumer la guerre en Europe, comme au bon vieux temps de l’Entre-deux-guerres et de la guerre froide.

  22. 1- Japon : dette publique de 242,3 % du PIB.
    2- Grèce : dette publique de 174 % du PIB.
    3- Italie : dette publique de 133,1 % du PIB.
    4- Portugal : dette publique de 125,3 % du PIB.
    5- Irlande : dette publique de 121 % du PIB.
    6- Etats-Unis : 107,3 % du PIB.
    7- Espagne : 99,1 % du PIB.
    8- Royaume-Uni : 95,3 % du PIB.
    9- France : 94,8 % du PIB.
    Il suffirait de laisser à nouveau chaque banque centrale des pays créer la monnaie pour la prêter sans intérêt aux états et l’endettement n’augmenterait plus ! Pourquoi ne le fait-on pas ? Parce que les peuples se laissent faire !

  23. Pierre Jovanovich en parle depuis 5 ans et il l’annonce en étayant ses dires de coupures de la presse economique anglo-saxonne.
    Je ne paierai rien du tout , qu’ils aillent crever avec leur fausse dette, revennons plutot au coup d’etat de 1973 , et de ses serviteurs qui ont mis la France en esclavage, qu’ils payent eux , je ne suis et ne serai jamais concerné par cette “dette” .
    et par pitié que les Français arrêtent d’etre naïfs ,oui il y a bien un complot et oui ils ont raison de nous prendre pour des cons, continuez a faire les autruches et par la meme occasion continuez de chercher comment payer la “dé-dette”

  24. A Carlos: on mélange des torchons et des serviettes, ces dettes n’ont pas grand chose en commun. Un exemple: la dette japonaise, la première est détenue à plus de 90% par des japonais, c’est à peu près le contraire pour la seconde, la dette grecque ce qui fait que l’on a dû annuler une partie de la dette grecque mais pas de celle du Japon.
    Créer de la monnaie que l’on prête sans intérêt aux Etats sans création de richesse correspondante est une solution aussi vieille que le monde qui n’est pas une solution miracle, cela aboutit simplement à déprécier la monnaie.

  25. @Carlo : La solution que vous préconisez à savoir, revenir à la situation d’avant 1973, est parfaitement incompatible avec le commerce international car elle favorise les investissements d’Etat (0% d’intérêt) par rapport au privé et donc, fausse la concurrence…Exemple : l’Etat détient une bonne part d’Airbus, imaginez le foin que ferait Boeing à chaque contrat…L’OMC aurait vite condamné la France.

  26. L’endettement des Etats étant une chose, la spéculation qui en est fait depuis des années une autre. Quand un épargnant détient un petit bout de cette dette française, il détient une part du “capital” et une part d’intérêts. C’est l’envol des taux d’intérêts qui fait notre malheur aujourd’hui et le bonheur des spéculateurs. Et tout cela a été parfaitement orchestré par la haute finance qui se frotte les mains. Et ces gens-là sont même tellement malins qu’ils ont foutu dans le package qu’ils vendent à leur clients une part de ces dettes “pourries”, “Junk bonds” dans le jargon. De ce fait, une partie de nos contribuables paieront double, voire triplement. Vous n’attrapez pas la haute finance, dès que vous y touchez ils menacent de faire imploser le système, de faire faillite en entraînant l’argent du pauvre citoyen dans le gouffre. Non, socialisme et FMI ne rime qu’en apparence, le FMI est à la botte de la haute finance, qui a pris le pouvoir sur tout, elle contrôle votre argent, elle contrôle l’industrie et l’enrichissement va dans SA poche et plus nulle part ailleurs et c’est cela le drame de notre économie, les industriels manquent d’argent, de trésorerie, les banques ne jouent plus leur rôle. On est dans le monde de l’argent virtuel !

  27. A petrocor “je ne paierai rien du tout” Mais vous payez tous les jours. Je ne sais pas si vous le savez mais le service de la dette est le poste principal du budget de l’Etat, ce qui fait que chaque fois que vous prenez un litre d’essence ou buvez un café au comptoir vous payez pour la dette. A moins que vous viviez en autarcie sans famille dans une yourte au fin fond de la Lozère.

  28. A JAN:
    Il n’est pas question de faire perdre de l’argent aux épargnants, mais une dette doit être productive, l’état n’y veille absolument pas…
    Principe d’anatocisme.
    La dette annulable est celle qui comprend les intérêts sur intérêts….
    Est-il normal de ne plus avoir le droit d’emprunter à la banque européenne? mais de passer par des systèmes qui nous ruinent?
    Chypre a fait une mauvaise expérience en voulant surtaxer..
    Croyez-vous que les américains vont jouer à ce jeu?
    Il faudrait que l’Europe se réveille en bloc…

  29. Pour faire vite :
    – “loyer” sur les résidences principales payées, après revalorisation réelle de la valeur locative,
    – “loyer” sur les résidences secondaires payées, après la même revalorisation,
    – abattement successoral en ligne directe (parents – enfants) ramené à 50000 au lieu de 100000 euros.
    Voilà notamment à quoi travaille actuellement Bercy.
    Un loyer, en vertu de quoi? sinon que l’Etat nous refait le coup de 1905, de 1791.
    Et nous allons rester derrière les claviers à couiner ?

  30. Depuis 1973, grâce à la loi Pompidou-Giscard,
    la France aurait payé 1400 milliards d’intérêts sur sa dette.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_n%C2%B073-7_du_3_janvier_1973_sur_la_Banque_de_France
    Les banques privées adorent les états endettés par les socialistes ou par les autres: ça rapporte énormément… jusqu’au jour où tout s’effondre

  31. En effet utiliser le terme ultra-libéralisme masque la réalité de la dictature communiste qui se met en place.

  32. J ai herite d un 2 pieces,je l ai revendu direct et je me suis achete un bateau.je les emmerde.

  33. Eric +1000
    BERNARD MITJAVILLE
    A moins que vous viviez en autarcie sans famille dans une yourte au fin fond de la Lozère.
    PILE POIL MAIS EN DORDOGNE

  34. Le FMI c’est quoi ?
    Une simple bande de brigands et de voleurs
    Quelques dizaines de DSK
    Qui veulent arnaquer plusieurs centaines de millions de gens…

  35. Le FMI c’est quoi ?
    Une simple bande de brigands et de voleurs
    Quelques dizaines de DSK
    Qui veulent arnaquer plusieurs centaines de millions de gens…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services