"Si vous ne travaillez pas plus et pas mieux, vous ne pourrez plus vivre"

Le PDG de Titan International Maurice Taylor, s'explique dans Le Figaro sur sa lettre à
Arnaud Montebourg :

T"Je n'ai pas voulu insulter les Français. Ce que j'ai voulu dire c'est
que le syndicat de l'usine d'Amiens est tombé sur la tête. Je veux que
les ouvriers travaillent. Si les ouvriers français travaillaient, ils
seraient aussi compétitifs que les Allemands, les Britanniques ou les
Américains. Et ils seraient plus compétitifs que les Indiens ou les
Chinois. Le problème est que les Français sont trop chers à cause
notamment de leurs avantages sociaux
. Je voudrais dire que je ne
suis pas celui qui a rendu cette lettre publique. Ceux qui l'ont fait
avaient des motifs. Vous pouvez les deviner.

Mais, dans cette
lettre, je ne dis rien que je n'aie pas déjà dit aux ouvriers de
l'usine: si vous ne travaillez pas plus et pas mieux, vous ne pourrez
plus vivre
. Vous n'aurez plus l'argent pour vous payer le bon vin
français. Vous serez inondés de pneus indiens et chinois.

Vous n'avez pas voulu garantir les emplois au-delà de 2-3 ans?

J'ai
proposé une garantie sur 2-3 ans. Mais le syndicat est idiot. Il ne
comprend pas que si j'investis des millions dans une usine, si je forme
des équipes, ce n'est évidemment pas pour plier bagages deux ou trois
ans après.

Qu'est-ce que le gouvernement français aurait dû faire?

Il
aurait dû dire au syndicat: «Arrêtez votre délire. Goodyear ferme
l'usine. Vous allez tout perdre.
» Il aurait dû expliquer que le profit
n'est pas un mot dégoûtant
. Il aurait dû comprendre que notre métier est
de racheter des usines de pneus en difficulté. Nous savons les
redresser. Notre objectif est que des Français achètent des pneus
faits en France, pas en Chine ou en Inde comme cela commence déjà à être
le cas.

N'y a-t-il aucune chance que vous reveniez sur votre décision?

Je
ne dis jamais «jamais». Avec un effectif plus petit, une meilleure
organisation, une bonne formation, l'usine serait compétitive.

Je
connais le pneu. Je ne passe pas mon temps dans les salles de réunion.
Je descends dans les usines. Je me salis les mains. Je transpire. Je
sais ce que c'est qu'une machine.
Je peux parler aux ouvriers dans leur
langue. Et pourtant, je ne parle pas de langue étrangère et je ne parle
pas correctement l'anglais non plus! J'aime la France. J'aime les
femmes françaises. Je n'ai pas oublié que La Fayette nous a sauvés. Il
faut que les Français comprennent: leur mode de vie va disparaître s'ils
ne changent pas leurs habitudes
."

Aux Echos, il déclare :

"Quand j'ai visité l'usine j'ai remarqué que les
ouvriers travaillaient, aussi bien qu'ailleurs, pendant trois heures,
mais après, le reste du temps, ils avaient leur pause d'une heure et
puis ils bavardaient, ils glandaient. J'ai dit aux représentants
syndicaux que ça m'inquiétait. On m'a répondu que c'était comme ça en
France et que ça resterait comme ça. 

Qu'est-ce qui ne va pas en France selon vous ? Est-ce
le rôle des syndicats, l'implication du gouvernement, les mentalités ?

C'est que vous ne voulez plus
travailler ! Qu'est-ce que vous croyez ?
Que vous allez pouvoir aller au
restaurant, manger et boire du vin si vous ne travaillez plus et ne
produisez plus rien ? Et émettre une opinion sur tout en prime ? Vous
allez finir comme la Grèce, c'est une question de temps
. […]


La France n'a-t-elle pas encore, tout de même,
de nombreuses multinationales qui connaissent le succès, et des
domaines d'excellence ?

Quoi ? L'industrie de la
mode ? Saint-Laurent et compagnie ? Mais toute la fabrication est partie
depuis longtemps. Vos constructeurs automobiles perdent de l'argent,
toute l'industrie va disparaître.
[…] En Allemagne c'est bien
mieux, ils veulent travailler, eux, ils ont la tête sur les épaules.
Cela dit, le meilleur lieu de production en Europe, c'est l'Angleterre,
eux ils font le boulot, et ils n'ont pas d'imbéciles au gouvernement. Je
vous dis la vérité. Je ne suis pas politiquement correct."

22 réflexions au sujet de « "Si vous ne travaillez pas plus et pas mieux, vous ne pourrez plus vivre" »

  1. Judith

    Rm 8:31- “Que dire après cela ? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ?
    Rm 8:32- Lui qui n’a pas épargné son propre Fils mais l’a livré pour nous tous, comment avec lui ne nous accordera-t-il pas toute faveur ?
    Rm 8:33- Qui se fera l’accusateur de ceux que Dieu a élus ? C’est Dieu qui justifie.
    Rm 8:34- Qui donc condamnera ? Le Christ Jésus, celui qui est mort, que dis-je ? ressuscité, qui est à la droite de Dieu, qui intercède pour nous ?
    Rm 8:35- Qui nous séparera de l’amour du Christ ? la tribulation, l’angoisse, la persécution, la faim, la nudité, les périls, le glaive ?
    Rm 8:36- selon le mot de l’Écriture : A cause de toi, l’on nous met à mort tout le long du jour ; nous avons passé pour des brebis d’abattoir.
    Rm 8:37- Mais en tout cela nous sommes les grands vainqueurs par celui qui nous a aimés.
    Rm 8:38- Oui, j’en ai l’assurance, ni mort ni vie, ni anges ni principautés, ni présent ni avenir, ni puissances,
    Rm 8:39- ni hauteur ni profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté dans le Christ Jésus notre Seigneur.”
    sAINT pAUL / ÉPÏTRE AUX rOMAINS.

  2. Maïe

    Nom d’une pipe ! Même les Américains ont remarqué les “imbéciles au gouvernement”.
    Si nous espérions faire illusion, c’est foutu, même l’élégant Maurice Taylor s’en rend compte…
    Bon, ceci dit, c’est assez injuste pour les ouvriers, cette diatribe, car le niveau de productivité des ouvriers français est comparable à celui des Allemands et même supérieur en certains domaines.
    Par contre, le poids des charges est bien plus élevé.
    Il m’étonne qu’un type aussi brutal que ce Maurice Taylor n’ait pas su dire aux “imbéciles au gouvernement” que les gars travaillaient bien pour un salaire réel très inférieur à celui des Allemands, très compétitif avec celui des Anglais, mais que l’administration française (au sens américain du terme) épuisait la bête à trop lui sucer le sang.
    Hey Guy : encore un effort, t’es plus à ça près Maurice, dis leur qu’ils sont des sangsues à ces “imbéciles au gouvernement”.

  3. charles

    A quand des hommes de cette trempe à la tête de la France ? Il nous faut un meneur d’hommes, un homme que sache se retrousser les manches et qui donne envie à tous de s’en sortir. Mais les français sont anesthésiés par quarante ans de socialisme rampant et d’assistanat organisé…

  4. St Ethoscope

    Taylor, Poutine… Voilà le type d’homme qu’il faudrait aux commandes de la France.
    Les avantages acquis! Et bien quand les affaires vont mal ces avantages doivent être réajustés.
    L’artisan ou le libéral diminue obligatoirement son train de vie lorsque pour diverses raisons son chiffre d’affaires vient à diminuer. Il doit en être naturellement de même pour les salariés. Et la CGT et les démagogues gauchistes n’y pourront rien. Sauf à mettre le pays en faillite.
    La semaine des 35 heures, la retraite à 60 ans, un smic toujours plus haut, des prestations sociales multiples délivrées sans contrôle, des subventions délirantes à de multiples associations, une immigration ruineuse imposée aux français par de multiples gouvernements… Les patrons dégoûtés par le montant des charges sociales et des indemnités à verser en cas de licenciements… Comment voulez vous avec tous ces boulets faire diminuer le chômage?
    Les délocalisations et les dépôts de bilans sont malheureusement inévitables.

  5. jo

    Ce ne sont pas des imbéciles qui sont au gouvernement, mais des gens dénués de la conscience du bien commun, et plus assoiffés de pouvoir que d’envie de relever la France.
    Le yankee, il ne dit pas que des conneries, et sa lettre est mal traduite,Ce ne sont pas les impôts qui vont relever la France, Tout ce que l’état vient chercher dans les poches du contribuable, il va bien falloir qu’on s’en débrouille, tout le monde va payer de plus en plus, les usines vont continuer à fermer, et en refusant de se remettre en cause, on va finir effectivement comme la Grèce.
    Les Français savent travailler, et il va falloir le prouver sinon, ce sont eux qui seront au pain sec.

  6. St TG

    Quand on pense que Phelipot du FN veut faire augmenter les salaires, garantir à tout prix la survie de notre ruineux et calamiteux système de protection sociale, et fermer nos frontières à la concurrence stimulante, et grâce à l’Etat stratège, faire de la France le pays de l’obsolescence d’Etat, on lui souhaite de lire et surtout de comprendre M. TAYLOR. Ce n’est certes qu’un ”amerloc” qui n’a pas ”fait l’ENA” , mais son pays a montré ce que veut dire sacrifices et remise en cause.
    Rien ne sert de dire qu’en quittant l’€uro, ”l’Allemagne paiera” comme promis après 1918 (on a vu comment elle s’est payée sur la bête ensuite….) par un coup de baguette enchantée : c’est du Phelipipo.
    Qu’il lise et relise M. TAYLOR. Et que comme les gens de la CGT dont il partage les vues et principes, il se remette en cause. Cela ferait du bien aux fRAN9AIS que M. TAYLOR ait au moins un parti qui ait ses analyses à l’esprit.

  7. Jean 84

    Attention, ce genre de requin libéral ne vaut pas mieux que le syndicalistes CGT qu’il dénonce.
    De plus, j’ai travaillé longtemps aux USA et lire un américain se moquer de la productivité française ne manque est assez comique. Les Américains contrairement à ce que l’on croit ne sont pas des champions au travail et leur économie fonctionne en grande partie grâce à une abondante main d’oeuvre clandestine totalement exploitée. Mais s’il fallait compter sur les “Américains de souche” (disons, présent depuis au moins 2 ou 3 générations) et bien il n’y aurait pas grand-monde sur le bitume, sur les chantiers ou dans les champs.
    Tout ceci est assez lamentable, en fait Taylor et Montebourg se méritent réciproquement. Marions-les puisque c’est d’actualité.

  8. xenophon

    My Taylor is rich!
    Son discours, brut de décoffrage, fait plaisir à entendre sur beaucoup de points!
    Mon expérience pendant 25 ans de lutte contre la cgt dockers dans un grand port français m’autorise à dire que les pratiques dénoncées par le texan avaient déjà largement cours; les trafics traités dans ce port(et bien d’autres!) ont été détournés sur les ports belges ,neerlandais ou italiens et espagnols!

  9. Exupéry

    Et dire que le pouvoir de la CGT en France remonte à De Gaulle, Lequel avait besoin de l’accord de l’URSS pour installer un gouvernement gaulliste (dont cette dernière attendait une plus grande indépendance à l’égard des USA).
    Autrement dit les conséquences de la puissante victoire de l’URSS de 1945 se font encore fortement sentir en France, plus de 60 ans après !
    Mao cessait d’être débile en disant “le pouvoir politique est au bout du fusil!” Mais nous, depuis des années, nous démolissons consciencieusement notre armée…

  10. Harthur

    Le problème, c’est que l’ouvrier est représenté par des syndicats qui représentent 8% des travailleurs. Syndicats payés par nos impots !
    La majorité silencieuse est prête à faire des sacrifices, travailler plus pour sauver leurs emplois et leur entreprise, mais il y a la dictature des syndicalistes. Ceux qui vous empêchent de travailler quand ils font la grêve, ceux qui veulent toujours plus d’avantages et qui ne sont pas capables de se mettre autour d’une table en disant … “l’entreprise va mal, on va la sauver ensemble et faire des sacrifices” . Il faut aussi que l’ascenseur revienne en sens inverse quand l’entreprise fait de bons profits et que les patrons arrosent leurs employés.
    Regardez en Allemagne, les employés de Wolsvagen et Audi . Certains ont touché jusqu’à 6000 Euros de primes en pleine crise !
    Il est grand temps de mettre fin à la dictature des syndicats et réconcilier les ouvriers avec leur patron .

  11. Judith

    Je vous ai transmis la lettre aux romains parce-que ce ne sont pas les hommes sans Jésus-Christ qui vont sauver l’économie. La CGT est une torpille fumante mais ce n’est pas ce mondialiste babylonien qui peut redresser la France. Il veut des robots mobiles, précaires, jetables et interchangeables et il croit les avoir trouvés dans les chinois, indiens, et tous les autres peuples payés au lance.jpgerres.
    En tant que consommatrice, je voudrais lui dire que les produits finis que nous achetons sont de la camelote et tout le monde le constate. Ce n’était pas le cas il y a 15/20 ans. Quelle étrange conception de la préservation de la terre ! On n’a jamais autant créé de déchets imputrescibles ! Et c’est vrai pour tout : les vêtements, les meubles, l’électroménager, les voitures, le bâtiment, et j’en passe. Donc, pour tous ces gens, le but c’est le profit. Bref, comme les hébreux, nous avons l’Égypte derrière et la Mer Rouge devant.

  12. Nicou

    Les ouvriers, ingénieurs, employés français étaient parmi les meilleurs grâce à leur intelligence, leur courage et leur “inventivité” ; maintenant le sont-ils encore, bien emmitouflés sous le manteau de la CGT.
    Il est intéressant de savoir qu’ils garderont leurs avantages acquis quand ils n’auront plus rien. Demain, après-demain ?
    Mais ils y a encore des français formidables regardez Lejaby ! Des femmes françaises ! est-ce celles-là dont parle Monsieur Taylor ?

Laisser un commentaire