Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Si les sondages sont désagréables, il faut changer les règles du sondage

Nous connaissions la formule, si le peuple vote mal, il faut dissoudre le peuple, si bien appliquée par Nicolas Sarkozy pour adopter le traité constitutionel européen. Les socialistes proposent d'adopter une loi encadrant les sondages. Alors que nous sommes envahis de sondages depuis plusieurs années, ils se réveillent maintenant, suite à la montée de Marine Le Pen.

La publication des marges d'erreur et des commanditaires des enquêtes constitue l'essentiel d'une proposition de loi rédigée par un sénateur UMP, Hughes Portelli, et un socialiste, Jean-Pierre Sueur. Adopté à l'unanimité au Sénat, le texte est bloqué par le gouvernement, qui refuse de l'inscrire à l'ordre du jour prioritaire de l'Assemblée. La socialiste Delphine Batho insiste :

"Les récents sondages montrent pourtant qu'il y a besoin de revoir la législation française, qui est relativement indigente en la matière. Il y a urgence à encadrer les pratiques, sinon on va se retrouver en permanence face à ce type de coups médiatiques. Avec le risque d'une fabrication de l'opinion : regardez, entre les deux sondages d'Harris Interactive, le résultat de Marine Le Pen a été amplifié."

Sondage, mon beau sondage, dis-moi qui est le plus haut… Grâce au conte de Blanche Neige, nous savons déjà que si le pouvoir n'est pas satisfait de la réponse, il se met en colère…

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

10 commentaires

  1. De meme, si le peuple vote mal, il faut changer le peuple. Nos zélites et nos zélus ont la meme arrogance et le meme mépris du peuple que les nobles de l’ancien régime à la veille de 1789

  2. “Avec le risque d’une fabrication de l’opinion”
    Parce que la gauche n’a jamais joué à ce jeu là ? Pour la propagande de l’homosexualité (mariage, adoption, publicité des pratiques, etc.), pour la légalisation de l’euthanasie, des mères porteuses, pour toutes les sois-disantes avancées sociales de la culture de mort à propos desquelles la France serait ‘en retard’, les gauchiste ont toujours façonné l’opinion à grand coup de sondages truqués et questions malintentionnées.
    C’est l’arroseur arrosé…

  3. Déjà en 2002, on nous avait privé de sondages entre les deux tours, au nom de la démocratie. Quand DSarKo est en tête, ou tout autre assez “conventionnel”, ça va, les sondages n’ont pas besoin d’être encadrés… Une vraie dictature de l’opinion pour essayer de cacher aux Français ce qu’ils pensent, en plus de leur dire ce qu’ils doivent penser !

  4. Et les parrains de la candidature FN iront-ils au goulag ?

  5. Il faudrait surtout supprimer les sondages ; je ne leur trouve aucune valeur positive.

  6. Et personne ne semble se demander pourquoi M. Le Pen monte, monte, dans les sondages…

  7. Ils avouent surtout et enfin avoir par le passé manipulé l’opinion publique non avertie avec des sondages!
    Obtenir un avantage par malice ou fraude (emplois fictifs, subventions détournée, etc.) se nomme en Droit escroquerie.

  8. Il me semble qu’on a déjà joué cette partition, d’interdire la publication de résultats de sondages à certains moments proches d’une élection… sauf qu’internet n’a pas de frontières, et que ce que la loi française interdit en France, elle est bien en peine de l’interdire chez nos voisins francophones.
    Il suffira d’aller regarder les résultats des sondages dans La Tribune de Genève, le Soir de Bruxelles, Le Vaudois Libéré ou L’Outre-Quiévrain du Matin.
    Vive le Samizdat. Au totalitarisme quel qu’il soit s’oppose toujours l’ingéniosité de la Résistance.

  9. Ces chers élus, on va leur faire relire leurs classiques : Fables de La Fontaine, Blanche Neige…
    On va aussi leur envoyer des coucous empaillés avec une encyclopédie en 10 volumes sur la bestiole en question pour leur faire comprendre que la maman oiseau n’a pas à nourrir le rejeton du coucou…
    2012 et vite !!!
    En attendant, anticipons la victoire comme la défaite. La France et les Français “le valent bien”. Nos monuments aux morts et tout notre patrimoine aussi.

  10. On nous annonce l’abandon du projet de loi concernant la déchéance de nationalité pour les néofrançais de fraiche date ayant assassiné des représentants de l’Etat,puis le rappel à l’ordre du député UMP évoquant le retour par bateau des clandestins qui arrivent par vagues successives, puis le report du procès de J Chirac : voila de bonnes mesures pour faire encore monter M Le Pen dans les sondages. On ne pourrait faire mieux !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services