Si c’est cela l’honnêteté

En 1995, Patrick Balkany avait déclaré :

"je suis l’homme le plus honnête de la terre".

B Dans un rapport sévère, la chambre régionale des comptes d’Ile de France pointe la gestion de la ville de Levallois-Perret, dont le maire est Patrick Balkany (UMP) et la première adjointe sa femme Isabelle : explosion des dépenses, cérémonies coûteuses, utilisations abusives des véhicules de fonction

La CRC note, par exemple, que l’endettement a progressé de 51% entre 2000 et 2006 passant de 156 à 236 millions d’euros.  En outre, la CRC précise que la ville a émis des billets de trésorerie pour plus de 200 millions d’euros non intégrés dans le calcul de la dette, ce qui pose «un problème de sincérité du niveau d'endettement (…)».

Au chapitre des dépenses, le rapport souligne le coût des «fêtes et cérémonies», passé de 239.951 euros à 484.052 euros entre 2000 et 2005, voire « même à plus d'un million d'euros, en tenant compte des 525.000 euros de dépenses réalisés par l'association Levallois Communication », subventionnée par la ville.

5 réflexions au sujet de « Si c’est cela l’honnêteté »

  1. Xtophe

    J’imagine Saint Paul nous dire : “Je suis l’apôtre du Christ le plus saint !”
    Sachant que Saint Paul n’a jamais eu la vanité de prononcer un tel jugement de valeur, je ne suis pas étonné outre mesure de la déclaration de Balkany.
    La ville est endetté ? Fort bien, l’ardoise n’a qu’à être régler par les Levaloisiens, puisque ce sont eux qui ont élu Balkany. Pas un centime pour les bourgeois de Levallois Perret ! Qu’ils se débrouillent avec leur propre fortune !

Laisser un commentaire