Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Ségolène Royal exalte la Révolution

Hier, lors d’un meeting, Ségolène Royal a exalté La Marseillaise :

"La Marseillaise, c’est le chant de la lutte contre toutes les forces de la tyrannie, c’est le chant du peuple qui s’est levé contre toutes les forces de l’Ancien Régime, c’est la chant qui a été repris dans tous les pays où il a fallu secouer le joug de l’oppression, c’est le chant que Louise Michel [militante anarchiste sous la Commune, NDMJ] faisait chanter à ses élèves".

Ce n’est donc plus l’hymne national, rassembleur, mais le chant révolutionnaire, qui divise la France. Le comble, c’est que pendant que la salle chantait, la dame du PS n’a pas desserré les lèvres.

Michel Janva

Partager cet article

9 commentaires

  1. Hélas, “La Marseillaise” est bien un hymne révolutionnaire et nous la chantons avec Jean-Marie Le Pen.Théoriquement, c’est plus l’hymne des socialos et francs macs issus de cette révolution qui pour eux se poursuit que l’hymne des conservateurs nationaux et catholiques que nous sommes, en général.Mais le peuple l’ignore et lorsque j’étais enfant, le 11 novembre ou le 14 juillet, nous étions tous rassemblés ( y compris Monsieur le curé) autour du monument aux morts et quand retentissait La Marseillaise, nos coeurs battaient à l’unisson.Ce chant aux paroles sanguinaires est en effet celui de la Nation qui elle même est la “famille des familles”.
    Quand j’entends Ségo, Sarko, Bayrou, de Villiers et autres diviseurs de notre famille, je suis profondément écoeuré alors que LE PEN, s’il m’a souvent déçu, rassemble les simples gens en qui je me reconnais et a les accents de la vérité;De la triste vérité ! Ne nous trompons pas de bulletin dans un mois ! ET VIVE LE SALON BEIGE !

  2. Tout a fait d’accord avec le commentaire de Louis. Bien sûr, c’est l’hymne national, mais comment chanter “qu’un sang impur abreuve nos sillons” quand on sait qu’à l’origine il s’agissait du sang des Vendéens, des Chouans… d’ailleurs, cette notion de sang impur est elle compatible avec l’amour du prochain ? Je préfère le deuxième couplet…

  3. Il n’y a qu’une Marseillaise, et vouloir faire croire qu’une immonde et sanguinaire chanson révolutionnaire peut s’entendre aussi comme un hymne national est une dérisoire imposture.

  4. @louis : svp, ne mettez pas Villiers dans les chanteurs de l’hymne révolutionnaire, de l’hymne national oui, mais lui, le vendéen, créateur du Puy du Fou ne peut être soupçonné de collusion avec les “socialos et les francs macs” !

  5. Bonjour,
    Comment ces gens qui divisent la nation, en reniant l’histoire de la France avant 1789 (aussi bien Ségolène Royal que Bayrou ou même Sarközy qui tous ont eu des déclarations tendant à dire que la France n’avait que deux cents ans…), comment ces gens peuvent-ils en même temps donner des leçons de “civisme”, prétendre être des “démocrates”, défendant la “république” (res publica “chose publique”, donc chose de TOUS…), la “tolérance”, l'”ouverture”, et le “rassemblement” quand leurs actes sont l’exact inverse des “valeurs” qu’ils pronent?!!!
    Leurs actes infâmes consistent à exclure de la nation la France d'”Ancien Régime”. C’est le mot surréaliste de Ségolène Royal : “c’est le chant du peuple qui s’est levé contre toutes les forces de l’Ancien Régime”. Des actes infâmes, surréaliste et mensonger quand on sait que “1789, c’est une minorité qui s’empare du pouvoir et se le dispute…. Conduite au nom du peuple, la Révolution s’est effectuée sans le consentement du peuple, et souvent même CONTRE le peuple” (Jean Sévillia, Historiquement correct, pour en finir avec le passé unique).
    La “république” de Ségolène Royal n’est donc pas la “res publica”, la chose publique de TOUS, c’est la chose d’une minorité, une oligarchie, une caste ploucrate qui se coopte entre elle (mandats, députations inféodées aux partis). Cette bourgeoisie d’affaires – aristocratie de l’argent – qui a remplacé l’aristocratie terrienne de l’Ancien régime, occupe le pouvoir, à tour de rôle. C’est une aristocratie qui en a chassé une autre et qui tient à garder jalousement le pouvoir pour elle toute seule. Oligarchie bourgeoise qui fait des choix, distingue, discrimine entre les Français…, entre les “racistes” et les autres…, entre ceux qui font partie du Peuple français issu de la Révolution et ceux qui n’en font pas partie… (“les forces de la tyrannie”…), cette caste cooptée est une corruption du vrai libéralisme et de la démocratie.
    Leurs actes visent à diviser la nation en reniant son histoire et son passé, la culture et la civilisation de la France avant 1789, bâtie sur le Christ et l’Evangile, pour imposer le règne matérialiste de l’argent-roi, le règne du capitalisme “social démocrate” ou “démocrate social”, comme on voudra…. Ces gens fondamentalement égoïstes, sectaires, extrémistes et fanatiques dans leurs choix, renient la France d'”Ancien Régime”. Ils ne peuvent donc en aucun cas se dire ni “démocrates”, ni “républicains” (au sens noble de défenseurs de la chose de TOUS, la chose publique), ni “tolérants”, ni “rassembleurs”… Il faut que cela soit dit, redit et su. Ces gens sont des imposteurs, des escrocs manipulateurs et menteurs.
    Aujourd’hui, le seul qui réponde aux définitions mises en avant par les “démocrates” et qui le prouvent par ses actes, c’est Le Pen. Lui au moins ne rejette pas une partie des Français…, ni une partie de son histoire… “Le Pen Le Peuple”, “Le Pen Le Rassembleur” sont des slogans vrais. On pourrait donc le dire en toute justice.
    Le Pen la république, Le Pen la démocratie.

  6. La Marseillaise est avant tout l’hymne national qui devrait rassembler tous les Français.
    Royal et Sarkozy se moquent du monde lorsqu’ils veulent se faire passer pour des patriotes.

  7. Il faut avoir chanté “la Marseillaise” avec Le Pen,afin de vibrer et comprendre l’amour pour la FRANCE…..même si vous êtes seulement un français de coeur!
    Oui en effet, si on aime vraiement LA FRANCE pour nous et pour nos enfants il ne faut pas se tromper et voter celui qui a prouvé son amour pendant…toute une vie!

  8. On appelle ça “L’illusion lyrique”Mon Dieu, faites qu’ils se réveillent!

  9. [Le comble, c’est que pendant que la salle chantait, la dame du PS n’a pas desserré les lèvres.]
    si Marie-Ségolène ne chante pas juste, je trouve normal qu’elle se taise pour ne pas faire souffrir les oreilles de ses militants. Cette correction l’honore, tout en n’ajoutant pas un motif de grief contre elle. Nonobstant, ce silence serait-il un aveu discret de son “royalisme” digne de l’ancien régime? Un souvenir paternel?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services