Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Seulement 39% des Français adhèrent au projet de loi Taubira

Au lendemain du vote en première lecture par l’Assemblée nationale du
projet de loi Taubira, Alliance VITA a demandé à l’IFOP de réaliser un sondage sur l’adhésion réelle des Français à ce projet.

Jusqu’à aujourd’hui, les sondages ont séparé la question du
mariage et de l’adoption, or, dans la loi française, ces deux réalités sont
indissociables
. Le projet de loi sur le mariage de deux
personnes de même sexe implique nécessairement l’adoption
d’enfant.

Alliance VITA a donc choisi de poser les 3 questions réellement en débat aujourd’hui :

A“Vous savez qu’actuellement en France, le mariage ouvre
automatiquement la droit à l’adoption, c’est-à-dire qu’on ne peut
dissocier mariage et adoption. Dans ces conditions, êtes-vous plutôt
favorable :

  • Au droit au mariage pour des personnes de même sexe, assorti du droit d’adopter  : 39%
  • A une union civile, qui accorderait davantage de droits que le PACS, sans pour autant permettre le droit à l’adoption : 36%
  • A aucun de ces deux projets : 21%
  • NSP (ne savent pas) : 4%

Tugdual Derville, délégué général d’Alliance VITA et porte-parole de la Manif Pour Tous, commente :

«Les
membres de nos équipes VITA engagés sur le terrain rencontrent tous les
jours des Français qui ignorent encore que le texte voté mardi dernier
permet qu’un enfant soit adopté par deux hommes ou deux femmes
. Or,
notre sondage interroge les Français sur la réalité de la loi, et non
sur la présentation édulcorée que la formule « mariage pour tous » en
donne. Par souci de transparence, nous avons décidé d’adresser la
totalité des résultats de ce sondage à chaque parlementaire
, afin qu’il
se prononce en connaissance de cause. Contrairement à ce qu’on entend
trop souvent, seulement 39% des Français adhèrent à l’essentiel du
projet de loi Taubira. Or, ce chiffre ne prend pas même en compte les
perspectives de la procréation artificielle, face auxquelles les
Français montrent encore plus de réticences. Selon nous, c’est le moment
de se mobiliser avec force pour ne pas laisser la suite du processus
législatif se dérouler sans opposition
. Ce que les élus vont découvrir,
c’est que la baudruche se dégonfle, puisque que l’on passe d’un taux
d’adhésion de 66% à un modeste 39%, qui nous ramène à la réalité. Par
ailleurs, ce sondage révèle que c’est une idée fausse de prétendre que
la Gauche est unanime sur ce sujet, quand on voit la proportion
importante d’électeurs de cette sensibilité qui n’y adhérent pas,
notamment 43% des électeurs de François Hollande».

Partager cet article

4 commentaires

  1. très bien ces seulement 39 % pour la loi TAUBIRA. l’alliance civile défendue par Mme Frigide Barjot et l’UMP ne s’impose que dans les rangs des députés ; les sondés n’en veulent pas. on peut les approuver car l’Europe obligerait à l’adoption, si cette alliance était réservée aux homos : les élus sincères doivent empêcher leurs dirigeants et la plupart de leurs amis de tromper les gens qui ont marché le 13. Nous sondés, n’en voulons pas plus que de la Taubira.

  2. que vient faire le PACS ils l’ont déjà, et ils ont au niveau des droits de succession les mêmes droits que les concubins!
    ce qu’ils ne veulent pas comprendre ou ne peuvent plus dire, c’est que le mariage est la suite logique du PACS!
    l’art de tourner en rond!

  3. Nous, qui sommes si exactement informés par le SB, nous devons savoir que sur notre palier, parfois dans nos familles, des gens pensent que cette loi n’aura aucune incidence sur leur vie, qu’elle ne concerne que quelques huluberlus déguisés, et donc, pourquoi ne pas leur accorder ce mariage si ça leur fait tant plaisir ?

  4. Depuis de nombreux mois jusqu’au dernier sondage IFOP de début février 2013 pour Atlantico, l’astuce consistait à poser séparément les deux questions du “”mariage”” et de l’adoption.
    Ceci permettait d’avoir un score de 66% favorable ou plutôt favorable au “”mariage”” homosexuel.
    En posant les deux questions ensemble du “”mariage”” et de l’adoption on tombe aujourd’hui à 39%
    Pour être complet, il faudrait poser une triple question incluant également la suppression des termes “père” et “mère” du code civil, suppression qui est le troisième aspect de la loi Taubira.
    On verrait alors tomber le niveau des personnes favorables à moins de 10%.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services