Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique / France : Politique en France

Ses réponses, c’est du vide, il brode. Rien de concret, ce n’est que de la langue de bois

La France participe pour la première fois au projet lancé en 2007, "back to school" qui consiste à envoyer les représentants des Etats membres sur les bancs de leurs anciens lycées pour "promouvoir l’Europe" et faire de la "pédagogie". Faire la propagande de l'union européenne en fait

C'est donc Harlem Désir qui s'est rendu lycée Claude Monet, dans le XIIIe arrondissement de Paris, où il fût lycéen. Ambiance :

"Vu qu’il a regardé des tableaux, c’est peut-être le ministre de la Culture?" ; "C’est un ministre ? Je ne sais pas, des Finances? " (…) A la sortie de la rencontre, Harlem Désir trouve ses successeurs au lycée Monet «très affûtés».

Les élèves, eux, sont divisés. "Ma grand-mère dit qu’il est démagogue, moi je l’ai trouvé objectif et intéressant", soutient Sarah. «C’est bien qu’il vienne, renchérit Noémie, l’Europe nous paraît naturelle, nous avons tendance à oublier qu’il faut se mobiliser pour elle». Aucun n’était en âge de voter pour les dernières élections. «Ses réponses, c’est du vide, contre-attaque Emma, il brode." "Rien de concret, embraie Lou, ce n’est que de la langue de bois." Dans le petit groupe «de gauche», l’oubli de «l’Europe sociale» a fâché. «Ce qui est paradoxal, c’est qu’il donne envie de croire en l’Europe, mais on ne peut pas s’empêcher de trouver ça utopique», achève Martin."

Ils ne sont peut-être pas tant intoxiqués que cela nos jeunes lycéens…

Partager cet article

6 commentaires

  1. La langue de bois peut être un art, telle la manière dont elle est utilisée par Franck Lepage, vidéo sur la dite langue.
    Un régal.

  2. Pourquoi ces jeunes lycéens n’ont-ils pas ouvert leurs livres d’histoire et de géographie, de maths, de français, de physique, de philo ou de science naturelle pour lui poser quelques questions simples et sans piège… Enfin, de son niveau.
    Je suis sûr qu’il ne recommencerait plus l’expérience ! Les beaux parleurs et les idéologues de métier n’y ont plus leur place.
    Au moment même où la Suisse, à juste titre, ne veut plus du Bac Français, donné à tous par souci d’égalitarisme idéologique, cela serait une claque de plus à ces prétendues élites qui n’ont rien à dire.
    Élèves, la prochaine fois, préparez vos questions … de cours !

  3. ils n’apprennent pas grand chose, le bon sens vient naturellement!

  4. Et la fameuse neutralité du service public, particulièrement à l’école ?

  5. “back to school”
    Ils ne leur vient Même pas à l’idée de décliner la langue des Bruxellois mondialisés en français courant, mais il fallait bien trouver une occupation à Monsieur Harlem ex gloire bien éteinte de la Mitterrandie.

  6. À stephe :
    Peut-être revenait-il de la salle de shoot ?
    “Salle de shoot,
    back to school !”
    Tout cela est cohérent ma foi…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services