Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Serge Dassault achète-t-il le calme dans sa banlieue ?

Serge Dassault, maire de Corbeil-Essonnes, aurait versé un demi-million d’euros sur le compte personnel d’un de ses conseillers municipaux, Samba Diagouraga, selon Le Canard enchaîné paru mercredi 5 décembre. Samba Diagouraga est présenté comme "un jeune homme reconnu et respecté de tous dans la cité des Tarterêts", déjà "condamné pour des peccadilles" (un grand frère ?). L’argent, versé en 2006 en 3 fois sur le compte de ce jeune Noir, aurait ensuite été retiré en chèque et en espèce, à hauteur parfois de 100000€ par retrait. En août 2007, le parquet de Paris a été saisi de l’affaire, mais l’affaire a été classée sans suite. La justice a considéré que cet argent constituait des fonds privés, non constitutifs d’une infraction.

Serge Dassault assure que cet argent est un "prêt" destiné à financer des "actions humanitaires" et des "projets industriels" au Mali, et n’était pas au courant des retraits en liquide du conseiller municipal, entré en 2001 au conseil municipal. Le Canard note cependant que "le calme règne" dans la "banlieue déshéritée". Serge Dassault briguera un troisième mandat aux élections municipales de mars 2008.

Michel Janva

Partager cet article

3 commentaires

  1. Ce sont des méthodes dignes des plus viles crapules. Et ce n’est certainement pas Valeurs Actuelles ou le Spectacle du Monde qui nous auraient consacré ne fusse qu’une brève à cette information. Eux qui à longueur de pages et d’éditos défendent sempiternellement la saine gestion de l’argent public.
    Alors Monsieur Dassault, comme ça, on apprend que vous opérez des transactions douteuses pour acheter la paix civile ? Le genre même de transactions qui sont régulièrement condamnées par vos amis de Valeurs Actuelles…
    C’est l’hôpital qui se moque de la charité.
    P.S. : J’espère que le Salon Beige n’a pas d’actions auprès du groupe Valmonde. Je ne me pardonnerai pas de porter préjudice au Salon Beige pour la critique que je porte à l’encontre de M. Dassault.
    [Le SB est entièrement libre et ne dépend que de ses rédacteurs bénévoles. MJ]

  2. Oh, alors, si Serge Dassault assure que c’est un “prêt” …
    Mais oui, Monsieur Dassault, les français honnêtes vous croient !!!

  3. Celà portait un nom au temps de la Rome antique: evergetisme

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]