Bannière Salon Beige

Partager cet article

Sénateur Malhuret : La crise politique et sociale qui nous guette depuis 30 ans est arrivée

France : Politique en France / France : Société / Vidéos

Claude Malhuret, sénateur de l’Allier, a participé au débat provoqué par le Premier ministre, jeudi 6 décembre, au Sénat :

« La France est le plus révolutionnaire des pays conservateurs. Et la crise politique et sociale qui nous guette depuis 30 ans est arrivée. Cette colère, nous l’avions sentie venir. Et pourtant année après année, nous n’avons pas su relever le défi. Par lâcheté peut-être. Par faiblesse sûrement. Par renoncement c’est certain. Nous n’avons pas réformé alors que tous les autres autour de nous réformaient. Et en punition, nous avons eu le pire des deux mondes. Plus de dépenses publiques et moins de services publics. Plus de dettes et moins de justice. Plus de mots et moins d’actes. »

Ancien président de Médecins sans frontières, ancien maire de Vichy et ancien secrétaire d’État de Jacques Chirac, le sénateur de l’Allier a quitté Les Républicains l’an dernier pour prendre la présidence du groupe Les indépendants – République et territoires au Sénat.  Il a dit au Premier ministre que la grande concertation qu’il propose devra aboutir à du concret.

« Si elle devait consister à noyer le poisson, à mettre la tête dans le sable en attendant des jours meilleurs, alors la colère d’aujourd’hui ne sera rien en comparaison avec celle qui saisira les Français qui depuis longtemps n’en peuvent plus des autruches. »

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

5 commentaires

  1. Mais le sénateur n’évoque pas la cause première de cette crise : notre appartenance à l’Union Européenne qui nous impose des politiques qui vont à l’encontre du bien de la France et des Français. Si il y-a une “grande concertation”, nos élus oseront – ils s’attaquer ce tabou ou faudra – t-il attendre d’être tombé encore plus bas pour réagir mais à courir le risque que cela soit trop tard. Il y a urgence !

  2. Est ce qu’ “ils” vont enfin entendre et comprendre ? Mon petit doigt me dit que non… ça fait trop longtemps que nos zélites font l’autruche, ils ne savent pas faire autre chose, et d’ailleurs ils ne veulent pas faire autre chose !

    Je pense que nous n’avons pas fini d’en baver, jusqu’au jour où ça va enfin péter… et dire qu’il faudra entendre les responsables (partis se mettre à l’abri) accuser toujours les mêmes, et prétendre être les seuls à pouvoir faire quelque chose !

  3. Bravo M. Malhuret ! Même si je ne suis pas d’accord avec l’intégralité de vos propos, je salue vos mots justes rappelant le respect dû à notre Patrie (“dégrader l’Arc de Triomphe, c’est gifler sa Mère”), mots assortis de pointes d’humour applaudies par la quasi-totalité de vos collègues.
    Une seule question, cependant : JUPITER se contentera-t-il de vous entendre ou va-t-il vous écouter et lancer les réformes que vous réclamez ?…
    🤔🤔🤔

    • Concernant Jupiter, il doit partir.
      Comment croire, en effet, que ce bonimenteur mondialiste après avoir semé le chaos dans le pays par sa politique et ses propos pourrait comprendre quelque chose et apporter des solutions à des problèmes qu’il a contribué à faire surgir.
      Tant qu’il sera là, la tension sera au plus haut niveau et il sera paralysé car sous surveillance du Peuple (et pas des élus qui en refusant même d’envisager la destitution du Président démontre leur couardise et leur égoïsme)

  4. Il me semble urgent que nous nous débarrassions de notre président imposteur et que nous envisagions un Frexit.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services
Copied!