Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Sénat : droite et gauche se sont-elles arrangées pour faire passer la loi Taubira ?

De Roland Hureaux sur Atlantico :

"Il n’est pas sûr que le Conseil économique,
social et environnemental (Cese) se remette de son refus de prendre en
considération la pétition de 700.000 signatures lui demandant de se
pencher sur le projet de loi instituant le mariage entre personnes du
même sexe. Même si la démarche des pétitionnaires était juridiquement
incertaine, le moins qu’on puisse dire est que le Jean-Paul Delevoye,
président du Conseil, n’a pas eu la manière, à la fois par la sécheresse
de son refus et parce qu’il donné l’impression fâcheuse qu’il était aux
ordres du Premier ministre. 

Le Sénat,
autre institution contestée dans un pays où l’antiparlementarisme,
malheureusement, progresse, pourrait subir sur le même sujet un coup
analogue.

Le sénateur Patrice Gélard a fait il y a quelques jours dans Le Monde
une déclaration d’autant plus étrange qu’il est le porte-parole désigné
par le groupe UMP dans le débat sur le "mariage pour tous" qui doit
débuter le 4 avril.

Alors que ce débat n’a pas
encore eu lieu, l’intéressé annonce déjà que "le texte va passer dans
les deux assemblées".
Reprenant complaisamment les arguments du
gouvernement – entièrement fallacieux puisque ces sujets ne sont
absolument pas séparables – tendant à disjoindre mariage, adoption et
PMA, renvoyant celles-ci à un texte sur la famille et ne se privant pas
d’une pique contre Christine Boutin, il semble même tout fier de
rappeler que "le projet de loi a été adopté en commission avec des voix
des sénateurs UMP, Christian Cointat et Christophe-André Frassa".
Quelle combativité !

Il
est vrai que pour lui, la manifestation du 24 mars, peut-être la plus
nombreuse de l’histoire de la République, "ne change rien". En
tous les cas pour le Sénat. Car elle pourrait par contre influencer,
dit-il, le Conseil constitutionnel : "C'est une institution qui se
prononce sur des questions juridiques, mais qui prend en compte aussi
les situations politiques."

Professeur
agrégé de droit, Monsieur Gélard fait du Sénat un lieu de discussion
technique et renvoie au Conseil constitutionnel la prise de
responsabilité politique !
N’est-ce pas le monde à l’envers ?

Quand
nos élus nationaux comprendront-ils que ce que l’opinion leur reproche
d’abord, c’est de ne pas prendre leurs responsabilités – et donc de ne
paraître servir à rien ? Entre les directives européennes, les
proliférantes "autorités administratives indépendante" et maintenant le
Conseil constitutionnel, les alibis ne leur manquent jamais ! […]

Il y a plus grave : comment le
pronostic péremptoire du porte-parole de l’UMP sur l’issue du vote,
avant tout débat, n’ouvrirait-il pas la porte au soupçon que, entre la
droite et la gauche, les choses seraient déjà arrangés en coulisse, que
les rôles auraient été distribués ?
Les défections à droite
viendraient compenser à point celles des gens de gauche qui,
courageusement, comptent faire prévaloir des convictions sincères sur
les logiques de parti.

Si l’homme qui doit être le
principal porte-parole de l’opposition au Sénat prend les choses aussi
froidement, par qui se sentiront représentés les millions d’opposants au
projet ? Et pour qui voteront-ils aux prochaines élections ? Si
l’opinion a le sentiment que droite et gauche se sont arrangées pour
laisser passer le texte, un coup fatal serait porté à l’image de la
Haute assemblée et peut-être de la République. Que le texte voté soit
différent, ouvrant la voie à une navette à l’issue incertaine, ne serait
pas non plus satisfaisant dans le contexte actuel.

[…]Si
le Sénat votait le texte, surtout s’il le votait grâce à des absentions
ou des voix de droite laissant supposer des connivences douteuses, son
crédit s’en trouverait singulièrement affaibli."

Partager cet article

38 commentaires

  1. patrice gelard c’est surtout le président de la cocoe qui a trafiqué les votes de la primaire ump. donc il semble crédible que les votes du sénat soient truqués.

  2. M. HUREAUX sait sans doute que ce qui lie UMP et PS au Sénat, c’est le seul groupe parlementaire non déclaré, la Fraternelle maçonnique interobédientielle.
    Le sénateur GELARD au tablier en peau de cochon est ce personnage grotesque à chaque apparition médiatique qui présidait la COCOE et la commission des conflits ou des procédures de l’UMP quand COPE s’est fait élire en annihilant le votre filloniste de deux fédérations. Pour ce qui est d’être un paravent, il a du métier. Cette fois il annule 1,8 million de manifestants.

  3. JP Delevoye ,créature de Chirac , il n’y avait rien à en attendre ce que on aurait tendance à oublier

  4. Croyez-vous vraiment que l’UMP soit contre la loi Taubira ? Je n’en suis pas si sûre… Aurions-nous eu besoin de tant manifester si tout l’UMP était contre ? Il y a au contraire beaucoup de “personnalités” dites de droite favorables au mariage homosexuel (Bachelot, NKM, etc.)

  5. Si le résultat des présidentielles avait été autre, le résultat final sur le sujet évoqué ici aurait été le même. Et ceci sans reprendre le slogan du FN avec son UMPS. C’est une certaine lame de fond de dimension planétaire, avec son centre actuel dans le monde anglo-saxon chez la première puissance mondiale, transversale aux partis ; l’opportunisme du jour de ces joueurs de poker, c’est comment surfer sur la vague populaire pour se propulser au pouvoir. Les uns avançant plus sournoisement que les autres, mais au fond, tous ensemble d’accord vers le même objectif : “changer les temps et la loi”. Cela rappelle quelque chose pour ceux qui ont l’attention éveillée (de même que l’expression “commerce de corps et d’âmes d’hommes”). Il y a un temps pour tout, dont pour celui du mépris, et l’avenir aura soin de lui-même comme d’habitude.

  6. Oui hélas. L’opposition à la loi Taubira qui est manifestée par certains élus de l’opposition parlementaire semble n’être qu’une façade afin de solliciter les prochains suffrages.
    L’approbation du projet Taubira en commission des lois du Sénat avec les voix de l’UMP témoigne pour le moins d’une certaine duplicité et/ou ambiguïté de l’appareil de l’UMP.

  7. Ce qu’il n’ont pas encore compris, c’est que la coupe est pleine, la colère grandissante et qu’une lame de fond se soulève.
    Anesthésiés, aveuglés parce qu’ils se croient tout puissants, ils ne voient pas, ils n’entendent pas, ils ne comprennent pas.
    Bientôt, pour eux ce sera trop tard.
    Car nous ne lâcherons rien.

  8. pseudo droite ou gauche coco ils sont tous francs-maques ce sont des s…….. qui veulent la fin de la France; debout les braves, en avant calmes et droits !!! ON NE LACHE RIEN !!!

  9. Qu’un tel article paraisse sur Atlantico (je répète : sur Atlantico, qui est très proche de l’UMP) est la preuve absolue que les “magouilles” dénoncées sont bien réelles.
    Simplement, elles ne font pas l’unanimité au sein de l’UMP, et certains, effrayés des conséquences possibles (discrédit du Sénat… et de l’UMP !) essaient de les empêcher pendant qu’il est encore temps.
    Il est évident que les “fraternelles” maçonniques (qui, aussi bien au sénat qu’à l’assemblée nationale, joignent allègrement députés de gauche et de droite) sont très actives, en ce moment.
    Cette FAUSSE opposition de l’UMP est vraiment dégoûtante.
    Il importe de la dénoncer très clairement, afin que les cathos ne soient pas, une fois de plus, les dindons de cette mauvaise farce…
    (On rassemble des millions de personnes dans la rue, mais sans aucun danger : ils sont trahis par leurs députés UMP, pour lesquels ils voteront pourtant bien tranquillement dès la prochaine élection, persuadés de se délivrer de la dictature PS…
    Pouah……)

  10. Presque tous des coquins, copains comme cochons.
    Tout ce qui les intéresse, c’est le fromage qu’ils se partagent.

  11. “il a donné l’impression fâcheuse qu’il était aux ordres du Premier ministre.”
    Mais non !!
    Il ne donne aucune impression, il EST aux ordres, il a écrit une lettre claire, noir sur blanc, où il demandait l’autorisation au premier ministre ?
    Est-ce que j’ai rêvé ?

  12. A contrario, quel panache pour le Sénat s’il rejettait cette loi !
    Il s’affirmerait ainsi contre la péremptoire Assemblée Nationale.

  13. A part quelques “angélistes” indécrottables, tout le monde sait bien que les ténors de l’UMP n’ont pas voté CONTRE le projet lors du vote à l’Assemblée Nationale, mais comme Kosciusko-Morizet se sont simplement abstenus…
    C’est le secret de polichinelle: l’UMP avait (ou plutôt directement Sarkozy avait) un projet de mariage gay dans ses cartons…
    Evidemment vu l’immense impopularité qu’ils ont su accumulé en trois ans, il n’était plus question d’en parler par la suite…
    Aujourd’hui pour récupérer le pouvoir, Coppé est prêt à tout, même à aller à la Manif pour tous, c’est dire!
    Mais sur le fond…UMPS un seul et même combat contre la société française…

  14. ils ne servent à rien, mais voyons donc, ils servent à se servir, se remplir les poches au détriment du peuple, il est grand temps de préparer les “fourches” pour virer cette bande de sangsue.

  15. L’actualité donne raison au FN,l’UMPS est bien une réalité entre maçons on ne peut que s’entendre pour tuer la famille.Plus que jamais RESISTONS et pour les prochaines échéances électorales nous pourrons faire le tri!

  16. Bien sûr, PS et UMP, et beaucoup d’autres avec eux, sont le doigt sur la couture du pantalon pour obéir aux injonctions des loges et du nouvel ordre mondial. Il y a eu, cependant, lors du débat à l’assemblée, des opposants que je crois sincères, qui sont montés au combat avec conviction. Mais ils ne représentaient qu’eux-mêmes et leurs électeurs (ce qui, pour le parti en place, est quantité négligeable). Si l’UMP avait été unanime et courageuse, il aurait été nécessaire d’exclure les députés collabos qui se sont prononcés pour le texte ou qui se sont abstenus ; hélas, rien n’a été fait. Il est vrai que le lobby lgbt a des arguments en espèces sonnantes et trébuchantes auxquels les ténors du parti n’ont sans doute pas été insensibles. Les brebis ump du politiquement correct ont reconnu en Bergé (qui fut un soutien de Jacques Chirac) la voix de leur maître.

  17. Certains Sénateurs vont jouer leur réélection,leur nom sera connu.

  18. à voir la servilité des média ,de certains UMP et bien sûr des PS ,on se dit que la gaystapo socialiste doit être bien redoutable , à moins que ce soit la gaypéou ?

  19. “Par qui se sentiront représentés les millions d’opposants au projet ? Et pour qui voteront-ils aux prochaines élections ?”
    En voilà une devinette pas trop difficile…

  20. C’est facile de livrer des gens en pâture à la vindicte publique.
    On oublie quand même que la très grande majorité des députés UMP et UDI avaient voté contre le projet Taubira.
    C’est exactement ce qui se passera au Sénat.
    Dans ces deux assemblées, l’UMP et l’UDI sont numériquement minoritaires.
    Tant que la gauche détient l’ensemble des pouvoirs, il est impossible d’empêcher l’adoption d’une loi de gauche.
    D’où l’utilité de voter à bon escient aux municipales de 2014. Les conseillers municipaux sont les grands électeurs des sénateurs.
    La loi Taubira comme d’autres lois sociétales et financières, ont été adoptées dès juin dernier, à l’issue du résultats des élections législatives.

  21. Je suis d’accord avec JPR, le NOM +les loges veulent la destruction de tous les repères afin d’asservir les peuples. Regardez ce qui se passe partout … En Europe c’est catastrophique, cela l’est aussi aux Amériques, en Orient, en Asie etc. Et c’est pourquoi le Mouvement du Printemps Français est tellement important, il doit servir d’exemple de résistance à notre destruction.
    Refuser cette caricature d’union, refuser la lobotomisation de nos enfants (théorie du genre, Histoire de France etc.), désinfecter une bonne fois pour toute l’Assemblée, le Sénat, la Justice etc. Seule l’union fera la force, à condition de ne pas laisser LMPT se laisser corrompre par l’UMPS et les Associations musulmanes, dont je doute éminnement de la sincérité.

  22. En attendant, la loi n’est pas votée et l’on prétend nous imposer les mentions de déclarant1 et déclarant2 dans nos déclarations d’impôt !
    Or, une telle novation ne figure pas (a priori) dans la loi de finances pour 2013 !
    Il ne peut donc s’agir que d’un décret ou d’un arrêté susceptible d’un recours pour excès de pouvoir devant le Conseil d’Etat.
    Si le décret est postérieur au 3 février, on peut donc encore l’attaquer. Le recours est dispensé du ministère d’avocat.

  23. Il y a eu des appels très explicites à retrousser nos manches et à nous mêler concrètement de la gestion du bien public, localement ou à plus grande échelle.
    Une génération neuve est prête à assurer la relève et prend les choses en main, il va falloir les appuyer.
    Vive La Manif Pour Tous
    Vivent les Municipales Pour Tous.

  24. Monsieur le Sénateur,
    J’ai lu attentivement votre intervention dans les colonnes du Monde. Je ne sais pas si « Christine Boutin croit au père Noël », pour reprendre vos propos…, mais comme elle j’étais présent à la manifestation dimanche.
    Je suis venu du Cameroun, où je vis, pour être présent. Oui, nous voulons le retrait de ce projet ; oui, nous comptons sur vous, sénateurs de l’opposition, pour empêcher que la dénaturation du mariage ne passe en force. On peut être ou pas d’accord avec ce projet ; ce qui est ahurissant, c’est la forme employée par le Gouvernement. Le passage en force ; le refus du débat ; le mépris de la contradiction. Pour un Président qui déclamait « moi Président de la République » pour signifier avec des trémolos qu’il serait le Président de la conciliation, du dialogue et du rassemblement, c’est non seulement un mensonge éhonté mais un crachat sur l’honneur politique. Laisser passer le projet ainsi créera, quoiqu’il en soit, une défiance encore plus grande du Peuple vers les responsables politiques. Est-ce ce que nous voulons ? On se plaint de la mauvaise santé de notre démocratie, des records systématiques de l’abstention, élections après élections… ne serait-il pas temps de rétablir la confiance ?
    Vous parlez de « débat » à l’Assemblée. Quand l’opposition a déposé 5000 amendements et que la majorité a refusé de les discuter afin de ne pas perdre de temps. Où est le débat ?
    « Le texte va passer », mais c’est bien ce que nous vous demandons de ne pas accepter. Vous connaissez déjà les arguments de fond qui s’opposent à ce texte. J’en ajoute un qu’on entend trop peu : l’Etat n’a rien à faire dans la chambre à coucher. Il n’a pas à définir des normes de l’amour. Il n’a pas à s’engager sur le sentiment de personnes entre elles. Il promeut, par le mariage, la meilleure structure pour la stabilité de la société toute entière et pour le bon développement des enfants. C’est tout. Il n’est aucunement question de discrimination. Sinon, au titre de quel argument vous opposerez vous demain au mariage de 3 personnes ? « si elles s’aiment » et « on connaît des enfants plus heureux avec 3 parents que 2 parents »…
    Monsieur le Sénateur, j’en appelle à votre conscience. Oui, le Sénat est traditionnellement plus sage que l’Assemblée. Notamment parce qu’il a une vision de l’homme qui prend davantage de hauteur, il joue moins avec le feu, les sénateurs sont moins « apprentis sorciers ». On ne peut se contenter de savoir que l’opposition va « croiser les doigts » devant le Conseil Constitutionnel ! L’opposition en est-elle réduite à « croiser les doigts » ??? N’a-t-elle pas d’arguments rationnels à faire valoir ?
    Je termine ce courriel déjà trop long. Je compte et nous sommes des millions à compter sur vous. A minima, des Etats-Généraux sur la famille et l’enfance doivent être convoqués. Ces tensions qui naissent dans la société française peuvent être l’occasion d’une grande réflexion commune si nous le voulons. Une telle réflexion, à l’instar des Etats-Généraux de la bioéthique il y a quelques années, sera un élément d’unité, unité qui nous fait tant défaut ces temps-ci. Une unité autour de la famille, « valeur refuge » plébiscitée par les français en ces temps de crise, peut-on en faire l’économie ? Je ne le crois pas. La France toute entière en sortirait grandie.

  25. Certes la pression médiatique empêchera bon nombre de voter FN, mais il est clair que le score FN va exploser tant la différence de politique entre l’aile gauche (plus libertaire et étatique) et l’aile droite (plus libérale) de l’UMPS apparait comme faible et surtout rend ces gens incapables de nous sortir de la crise.

  26. si tel est le cas, il ne faut plus voter. vote blanc ou vote nul uniquement pour montrer que l’on se déplace seraient les seules solutions ; a moins de transformer la manif pour tous en parti politique pour tous.

  27. Oui, je me pose la question suivante : comment se fait il que le groupe UMP de l’Assemblée nationale n’est pas.obtenu gain de cause face à la furie Taubira, alors qu’il avait à sa disposition une multitude d’experts , de spécialistes en tous genres ?

  28. Ce we, Marine etait invitée dans une émission et elle a clairememt dit qu’elle en avait rien a faire du mariage, c’est d’ailleurs pour cela qu’elle n’est pas mariée .
    Ne pas compter non plus sur le fn!

  29. Ne cherchez plus, la question a été réglée depuis longtemps dans les loges et réunions des fraternelles parlementaires…
    CQFD !

  30. N’oubliez pas la dimension mondiale de cette attaque contre la famille. Les lois “Taubira” sont en ce moment votées partout dans le monde, par des partis dites de “gauche” ou de “droite”, L’enemi est plus fort et mieux organisé que beaucoup entre nous pensons. Mme Taubira est seulement un malheureux outil, qui n’a même pas compris ce qu’elle est en train de faire. Pareil pour les tristes figures LGBT.

  31. Ca veut bien dire que l’affaire a été discutée pendant des semaines au niveau des loges maçonniques, les instructions ont été données au frères sénateurs FM et ils savent déjà à l’unité près combien le projet de loi va recueillir de voix.
    C’est une chose déjà bordée. La loi va passer au Sénat. Reste le Conseil Constitutionnel, dernier rempart. Mais auront-ils les c..lles de censurer cette loi? J’en doute

  32. “Certes la pression médiatique empêchera bon nombre de voter FN, mais il est clair que le score FN va exploser”
    Je ne lis pas dans le marc de café. En revanche, je compare avec des situations historiques ayant existé. Aux élections législatives de 1967, le parti gaulliste (UDR), au plus fort de sa popularité, avait obtenu 31,4 % des suffrages et avait dû contracter des alliances avec d’autres partis ayant une assise électorale pour obtenir la majorité absolue.
    Aucun parti n’a obtenu à lui SEUL la majorité absolue.
    Donc SI, en 2017 (échéance lointaine et il faut tenir la distance), le FN obtient le plus grand nombre de suffrages, avec quels autres partis politiques AYANT une assise électorale (attention, je ne parle pas des micro-partis constitués de quelques déçus de l’UMP) pourra-t-il constituer une majorité pour gouverner ?

  33. Analyse dépassionnée de la polémique sur le mariage pour tous
    Est ce qu’on est dans un débat ou dans un rapport de force? Les citoyens sont ils prêts pour cette réforme majeure? Dans ce rapport de force, qui va gagner?
    1-Tout d’abord est ce qu’on est dans un débat ou dans un rapport de force?
    Certains disent que le débat a eu lieu il y a 15 ans lors du PACS. C’est évidemment un peu facile, car ce ne sont pas les mêmes qui doivent débattre et le périmètre de la réforme n’est pas le même. Il y a bien évidement eu débat à l’Assemblée Nationale, mais force est de constater qu’il n’était pas serein. En outre, il y a eu des tromperies: Les auditions en commission des lois ont favorisé les experts partisans de la loi par rapport aux autres dans un ratio très dissymétrique. Quand aux sondages commandités, ils ont tout tordu la réalité puisque les deux questions concernant mariage et adoption étaient proposées séparément. On pourrait même dire qu’il y a eu mensonge envers le lobby LGBT puisqu’ lui a présenté cette réforme comme allant passer comme une lettre à la poste.
    Résultat: Des deux côtés, il y a une grande frustration, une grande crispation et le dialogue et le débat sont rompus.
    2-Est ce que l’opinion, les citoyens sont prêts pour cette réforme majeure?
    Il faut d’abord préciser cette question: Si 50%, ou 30% de la population est opposée à cette réforme, est ce que le parlement peut quand même la faire passer?
    50% ça correspondrait à ce qu’il faut pour une réforme de type politique: l’alternance a été validée, et le gouvernement va appliquer son programme dans ce qu’il a d’essentiel (emploi, santé, éducation) avec sa sensibilité propre, le socialisme.
    En effet, même s’il y a beaucoup d’opposition à une telle loi, sans doute la même qu’aux élections, mais celles-ci ont été gagnées, alors ces 50% doivent se plier à la décision démocratique.
    Mais dans le cas du “mariage pour tous”, et en supposant (arbitrairement, mais j’y reviendra plus loin) que 30% soient opposés, il s’agit d’une réforme de type sociétal, qui heurte la conscience de nombre de français.
    En outre, est elle justifiée? Justifiée par la morale, par le bon sens ou par un quelconque “sens de l’histoire” qui a pu être évoqué, en la comparant à l’abolition de la peine de mort ou la loi sur l’avortement?
    Je schématise tout simplement parce qu’on ne connait pas les chiffres. Un sondage réalisé par l’IFOP pour Alliance Vita avec la vraie question “êtes vous pour le mariage ET l’adoption pour les personnes de même sexe” ne donne que 39% d’opinions favorables.
    Ce sont seulement des questions, mais la réponse me semble malheureusement devoir être donnée par le rapport de force.
    Mais un autre aspect de cette seconde question est la maladresse de la 31° proposition du programme présidentiel: Il a fait croire “au père noël” à une partie de la population, représentée par un lobby assez influent. Celui-ci va être très déçu si la loi ne passe pas. D’un autre côté, les parlementaires socialistes refusent en bloc toute alternative d’alliance civile renforcée, ce qui décrédibilise le but affiché de réponse à des problèmes concrets d’éducation.
    J’aurais donc tendance à dire que les citoyens ne sont pas prêts pour cette loi, dans le sens où leur réaction exacerbée et d’une grande ampleur va dans le sens contraire de la cohésion sociale recherchée par le gouvernement.
    3-Enfin, dans ce rapport de force, qui va gagner?
    Pragmatiquement, et cela rejoint la précédente question, les citoyens sont ils prêts à cette réforme et dans le cas contraire, quand seront ils prêts?
    Il me semble que les manifestants par centaine de milliers ont exprimé: “Moi vivant, la loi ne passera pas”. Les partisans de la loi devraient bien écouter cette affirmation et pourraient la reformuler pour eux en “Cette réforme sociétale passera mieux dans 50 ans, lorsque les objecteurs ne seront plus là”.
    En effet, cette réforme est très idéologique, puisqu’elle fait intervenir la théorie du genre. Et on a vu les reniements pour le moins choquants de personnalités comme Elisabeth Guigou, expliquant qu’à l’époque du PACS, il fallait surtout ne pas faire peur aux français mais que mariage était bien le but visé à long terme.
    A l’inverse elle n’est pas pragmatique, puisqu’elle refuse les alternatives d’union civile renforcée.
    Alors, pour moi le rapport de force est là, très précisément: Les objecteurs sont majoritairement (75%?) des personnes portées par la religion. Or toute la gauche table sur leur disparition du paysage sociologique à court terme. Voilà la réponse: Comme cette réforme est idéologique, elle se fera dans 50 ans si ou lorsque le paysage sociologique se sera fortement modifié. Mais ne nous voilons pas la face, à court terme, la gauche comme la droite vont se recomposer sous la pression d’une objection forte à la déshumanisation galopante de la société (un intervenant à la manifestation du 24 mars, Ilan Simon, se disant trotskiste a analysé ce projet de loi avec ce qui en découle comme une avancée de la marchandisation absolue)

  34. Bonsoir à tous,
    Il n’est pas trop tard pour envoyer un message aux sénateurs. Sur le site sénateurspourtous, si la liste est à jour, beaucoup à l’UMP et à l’UDI voire a RDSE et Divers sont encore indécis ou abstentionnistes.
    Je propose un message clair aux sénateurs : “Voter pour le mariage, c’est voter pour la PMA et la GPA en application de la jurisprudence europénne. C’est tout ou rien. Est-ce vraiment ce que vous voulez ? Déconnexter mariage et PMA et GPA, ce que dit Patrice GELARD, est un mensonge (un de plus).”

  35. Au Salon Beige nous savons que voter pour le mariage pour les personnes de mêmes sexe, c’est voter pour la PMA et la GPA.
    Beaucoup encore l’ignorent. Comment faire pour avertir nos concitoyens et nos élus ? Qui connaît un journal qui pourrait en faire sa “Une”, presse nationale ou PQR? Harceler les radios et TV est-il perdu d’avance ?
    Le temps maintenant est compté. L’article 1 sur le mariage pour les personnes de même sexe risque d’être voté avant la fin de la semaine au Sénat.

  36. Il devient évident que les politiques qui nous soutiennent sont peu nombreux, car ils essaient encore de sentir ou va le vent. Il doivent comprendre, il faut qu’ils comprennent que toute cette histoire va déboucher sur une recomposition de la gauche comme de la droite. Une recomposition “DES JUSTES”. Ils n’ont rien à espérer d’autre, car notre mouvement ne s’éteindra pas. Et les justes seront récompensés. Et il faut qu’ils le comprennent avant le vote au Sénat.

  37. Même si le combat est à 1 contre 1000… il faut y aller quand même pour pouvoir se dire ensuite et avec réalisme : j’ai tout perdu fors l’Honneur !

  38. Mr Gelard nous l’indique par son attitude stupide nous n’avons plus le choix de notre vote. ils ne nous reste en effet comme espoir que de sortir les sortants opposés à notre action sinon celle-ci n’aura servi à rien. Il nous faut donc aller jusqu’au bout dans les urnes même s’il nous en coûte !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services