Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Ségolène Royal contre le rappeur Orelsan

Lu dans Présent, sous la plume de Caroline Parmentier :

"Orelsan, auteur notamment de Sale pute, « chanson » dans laquelle il évoque avec délectation des violences extrêmes et des sévices atroces contre sa compagne dont une tentative d’avortement (à la Cheb Mami), a été annulé par les organisateurs au dernier moment. Scandale et censure aux Francofolies pour plusieurs artistes […] Mais le plus virulent reste l’extrême gauchiste Cali. Il a dénoncé un «acharnement insupportable sur Orelsan». Selon lui, la manifestation «se discrédite totalement» en déprogrammant le jeune rappeur, «ce qui risque de provoquer des autocensures très peu propices à la création» (sic). «Il y aura un avant et un après Orelsan. Pour ma part, je boycotterai, avec tristesse mais conviction, tous ces lieux muselés», a-t-il déclaré, non sans emphase.

Le plus savoureux, et que lui a renvoyé dans les dents le fondateur des Francofolies Jean-Louis Foulquier, c’est que c’est Ségolène Royal qui est à l’origine de la déprogrammation d’Orelsan. Ségolène Royal, que Cali a soutenue amoureusement lors de la dernière campagne présidentielle en chantant dans ses meetings. Foulquier a affirmé que la présidente de la région Poitou-Charentes s‘était comportée en « maître chanteuse » : ou les dirigeants des Francofolies suspendaient la programmation d’Orelsan ou le festival n’avait plus les subventions de la Région. De son côté, Ségolène Royal a déclaré avoir «demandé des clarifications au festival» sur la présence d’Orelsan. Plusieurs associations ayant dénoncé dans ses textes «une apologie de la violence envers les femmes». […]

Et pour ne pas être en reste, l’UMP y est allée de son petit couplet pro-Orelsan en jugeant « intolérable » la déprogrammation du rappeur…"

Voilà qui bouscule un peu plus la frontière droite/gauche.

Partager cet article

8 commentaires

  1. “Frontière droite / gauche” !
    Je ne savais pas qu’il y en avait une.

  2. Je n’ai jamais donné ma voix à Mme Royal et je ne voterai certainement jamais pour elle. Cependant, aujourd’hui, je lui dis un grand “BRAVO”.

  3. Preuve si besoin en était qu’un conseil régional qui subventionne un festival a un droit de regard légitime et un pouvoir sur sa programmation, pour peu qu’il s’en donne la peine.

  4. Vous voulez dire plutôt:
    ‘Scandale et censure aux Francophobies ?’
    non ?
    Amusant de voir l’extrême-gauche féministe et l’extrême-gauche misogyne se bouffer le nez avec l’aveulissement de l’UMPCS qui regrette la déprogrammation du citoyen républicain démocrate (évidemment) exemplaire…
    Prions pour ces pauvres personnes – qui contrôlent tout de même la quasi totalité des médias officiels et nous haïssent particulièrement.

  5. Ce que je remarque, c’est qu’on s’acharne sur un rappeur uniquement quand il est blanc et de province.
    Des propos misogynes et insultants dans le rap, ce n’est pas une nouveauté.
    Une fois de plus, le 2 poids, 2 mesures est de rigueur.

  6. Huhuhu…
    Je croyais qu’Orelsan était un rebelle, qui dénonçait le système, tout ça…
    Ce n’est pas sensé être la consécration, normalement, d’être jeté dehors par ledit système, pour montrer qu’on n’en fait pas partie ?
    Ah… on me souffle que non, en fait, c’était pour faire semblant, pasque c’est cool, tu vois, être rebelle, tout ça…
    😀

  7. Et les féminites ? On les entend pas…
    C’est facile de pleurer sur les malheurs des femmes battues (à juste titre), mais là, c’est l’occasion de blâmer “le mâle” et lui rappeler comment on traite une femme, même si elle vous a trahi.
    Ce Mr n’a peut-être pas de religion ?
    Mme Royal à eu raison de faire “la maître chanteuse” en menaçant de supprimer les subventions, qui, on le sait, est l’argent des contribuables !

  8. J’ai lu les paroles de cette chanson et j’ai pétitionné contre cet individu !!!
    Ce qu’il écrit est absolument horrible, un barbare total qui rêve de sang, de meurtre et de chair humaine. Ce n’est pas un homme normal, c’est un barbare des plus primitifs que, dans notre pays décadent, on appelle “artiste” (les mots ne veulent décidément plus rien dire !!!). C’est un véritable appel au meurtre, un sauvage qui a appris a parler.
    La culture, c’est l’art du beau, l’harmonie des couleurs, des sons, …. Ou est le beau dans cette chanson ??? ne cherchez pas !!!!
    Un véritable nazi ce mec !!!!!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services