Sectes et école à la maison : l’amalgame facile de Fenech

F Georges Fenech – ex-député UMP – est un triste sire que nous ne connaissons que trop dans ses tentatives pour interdire la liberté scolaire (ici, ici, ici). Nommé président de la mission de lutte contre les sectes (Miviludes), il rend un rapport aujourd'hui. Il déclare :

"Xavier Darcos a décidé de recenser tous les enfants qui bénéficient d'une instruction à domicile. Grâce à cette enquête lancée depuis janvier, on disposera pour la première fois d'une vue générale de la situation et on connaîtra les motivations des familles, en général tout à fait légitimes. On pourra ainsi déceler les enfants évoluant dans des communautés à caractère sectaire."

A ceux qui me rétroqueraient que j'ai la critique facile, ajoutons que Georges Fenech ne fait aucune mention des mouvements à caractère satanistes, pourtant bien présents en France.

6 réflexions au sujet de « Sectes et école à la maison : l’amalgame facile de Fenech »

  1. senex

    Sectaire.”Qui témoigne d’un esprit étroit”(Larousse)Secte:ensemble de personnes qui professent la même doctrine”
    Il faut donc avoir: l’esprit “large” et ne partager aucune idée avec autrui pour ne pas courir le risque d’être “hors la loi”
    Préparez vos Catacombes…..!

  2. Olivier

    Bonjour,
    Vos articles sont majoritairement bien documentés.
    Néanmoins vous dite en fin d’article que “(…)Georges Fenech ne fait aucune mention des mouvements à caractère satanistes(…)”.
    Et bien, un gros chapitre (de la page 19 à 37) du rapport diffusé aujourd’hui par la MIVILUDES en parle. Je sais, on n’en fait jamais assez, mais il semble que le problème soit pris en compte…
    Extraits :
    “Le satanisme continue de sévir en France tout en présentant un visage
    informel et se développant de manière diffuse, essentiellement sur
    Internet ou par le bouche à oreille, dans les concerts de Black Metal,
    les nights-clubs spécialisés ou lors de soirées privées. Le nombre
    important des profanations de sépultures recensé depuis plusieurs
    années et la signature de leurs auteurs confi rme par ailleurs que la
    France n’est pas à l’abri du pouvoir de nuisance des satanistes.”
    “Dès lors le principe de précaution s’applique avant tout pour les
    mineurs, tant en ce qui concerne la navigation sur Internet, que l’adoption de
    la culture gothique et de la musique Black Metal.”
    “Depuis plusieurs années, la Miviludes analyse et surveille le phénomène
    du satanisme en attirant l’attention des pouvoirs publics et de la population en
    général sur les dangers de cette mouvance.”
    Après, que la MIVILUDES confonde “secte” et école à la maison, c’est une autre histoire (que je trouve comme vous très pénible…).
    [Bien vu. Je faisais référence à son entretien dans Le Figaro (en lien de ce post) dans lequel il retient l’école à la maison et non le satanisme. On voit ainsi où sont ses priorités. MJ]

Laisser un commentaire