Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France

Sarkozy privilégie les musulmans

Le 1er juillet, une nouvelle législation, contraire à la loi de 1905 sur la séparation de l’Eglise et de l’Etat, entrera en vigueur. Il s’agit d’une ordonnance signée par Nicolas Sarkozy sur l’exploitation par des organisations cultuelles de lieux de culte. Une collectivité publique pourra faire bénéficier une association cultuelle d’un bail emphytéotique (une bouchée de pain) en vue de l’affectation d’un bien immobilier pour un édifice de culte ouvert au public. Une redevance pourra même être perçue à l’entrée de ce lieu. Ce que demandaient les associations musulmanes. Quelle coïncidence…

Michel Janva (via Faits et Document)

Partager cet article

8 commentaires

  1. Pauvre France.

  2. Sarkozy est un traître!

  3. Un traître ?
    Il n’a jamais emballé que des gogos…

  4. Et les associations catho pourraient-elles en bénéficier??? il y a peut-être un moyen légal???

  5. SARKOSY ne sera pas au 2éme tour,ni Ségo.

  6. Sarkozy a déjà institutionnalisé l’islam en créant l’UOIF. Cette nouvelle mesure est bien dans le prolongement de sa politique antérieure. Ce n’est pas un revirement.
    Il met en oeuvre la politique de ses maîtres Américains : pro-islam en Europe, autrefois pro-talibans. Toute une politique à double face, assez déroutante, qui n’envoie pas un signal clair (euphémisme).

  7. @ jean-françois
    la politique de l’administration Bush, à propos de l’islam, n’est pas si compliquée que cela à comprendre, il suffit de lire quelques livres et quelques articles sur le sujet, par exemple:
    http://www.amazon.fr/exec/obidos/tg/detail/-/books/2020829312/reviews/ref=cm_rev_more_2/171-2686107-2397046
    L’Islam de marché : L’autre révolution conservatrice
    de Patrick Haenni
    http://www.lexpansion.com/Pages/PrintArticle.asp?ArticleId=130015
    Patrick Haenni: Islamisme, management, et vidéoclips
    L’Expansion 01/04/2005
    Ce sociologue suisse décrit l’émergence dans le monde arabe d’une religiosité branchée, libérale et apolitique. Mais toujours aussi rigoriste.
    [..]
    Des islamistes convertis à la littérature de management ?
    -Oui. Tout a commencé à la fin des années 80, quand de jeunes islamistes irakiens, koweïtiens et palestiniens sont partis étudier aux Etats-Unis. Ils y ont découvert cette littérature dans les facultés d’économie, et l’ont rapatriée dans le monde arabe, certains en tentant de l’islamiser. Elle avait tout pour séduire : elle visait, comme le projet islamique originel, à transformer la société par une réforme morale des individus, elle leur offrait une éthique conforme à leur nouveau monde – l’entreprise – et une utopie non polémique.
    Et cela aboutit à ce paradoxe : le nouvel islamisme n’est plus éloigné des valeurs de l’Amérique de Bush…
    -A choisir entre les deux universalismes – le français et l’américain -, l’islam postmilitant table sur la modernité à l’américaine. Plutôt que l’Etat, la raison et l’égalité, ses promoteurs choisissent la religion, l’individu, la morale et la responsabilité. Ils rejoignent, sans probablement en avoir conscience, les critiques des néoconservateurs américains contre les Lumières françaises. Ils ne puisent pas leur inspiration chez Voltaire et Rousseau, mais dans la littérature de management, qui, empreinte de morale, contourne l’Etat et correspond aux valeurs de la culture d’entreprise.

  8. Je ne saurais que trop conseiller un sursaut des ouailles catholiques que nous sommes auprès des mairies et des diocèses de notre beau pays.
    Le site France Echos (qu’on peut ne pas apprécier sur d’autres questions de société) déploie toute son énergie pour nous y aider : http://www.france-echos.com/actualite.php?cle=9445

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services