Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Sarkozy pour le vote des étrangers

Dans un entretien au Parisien, Sarkozy justifie sa position. Analyse d’Yves Daoudal :

"Nicolas Sarkozy déclare qu’il est "favorable au vote" des étrangers aux élections municipales. (…) En octobre dernier, il avait dit dans Le Monde : "Je considère qu’il ne serait pas anormal qu’un étranger en situation régulière, qui travaille, paie se impôts et réside depuis au moins dix ans en France, puisse voter aux élections municipales." Il trouvait que ce ne serait pas anormal. Désormais, il dit carrément que c’est un "droit". (…)

Wfran106 Voici le propos exact de Sarkozy: "Celui qui paie des impôts a le droit de donner son avis sur la façon dont la ville où il paie ses impôts est gérée." On constate que ce qui fonde le droit de vote aux municipales est le fait de payer des impôts. Cela s’appelle le suffrage censitaire, alors que la Constitution de la République dont Sarkozy est ministre d’Etat pose en principe, et garantit, le suffrage universel. Et ce qu’expose Sarkozy, c’est même précisément l’argument utilisé (autrefois) par les partisans du suffrage censitaire : les assemblées élues ayant pour fonction première de déterminer le niveau de l’impôt et son utilisation, il est logique que seuls ceux qui paient des impôts soient aussi les électeurs.

Alors que l’on ne parle que de lutte contre les discriminations, voici que Sarkozy en invente une, et de taille. L’étranger qui paie ses impôts a donc le droit d’élire le conseil municipal, comme le Français qui paie ses impôts. Mais il se trouve que le Français à faibles revenus, qui est exonéré des impôts locaux, a aussi le doit de vote. Qu’en est-il de l’étranger exonéré ? N’a-t-il pas le droit de vote, ou doit-on faire jouer la discrimination positive pour le lui concéder néanmoins ?

Tout cela est absurde. Ce n’est pas le fait de payer l’impôt qui donne le droit de vote, mais le fait d’être citoyen. Citoyen français. Ce qui exclut les étrangers et coupe court aux considérations tordues."

Michel Janva

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

10 commentaires

  1. Pas si sûr.
    Le suffrage censitaire en général est peut-être le vrai moyen de faire bouger une France paralysée par ceux qui ont peur. Seuls les acteurs de la société (ceux qui sont suffisemment entreprenants pour gagner de quoi payer des impôts), et donc seuls ceux qui favorisent l’économie du pays et participent à son enrichissement ont peut-être envie que ce pays perdure et se dynamise (et sont informés en conséquence). Les autres n’ont peut-être envie que d’être assisté (et votent comme ils jouent au tiercé).
    Le suffrage censitaire est démocratique, et me semble une bonne solution.
    Mais on n’en est pas là.

  2. Très bonne argumentation en tous cas.
    Je pense de tte manière que tout le monde n’est pas forcement à même de décider du bien commun.

  3. Il devient curieux de vouloir donner le droit de vote aux étrangers alors que des Français ne peuvent toujours pas faire entendre leur voix (directement ou indirectement)lors des élections. En effet, si le fait de payer des impôts doit donner le droit de vote, il convient alors d’octroyer le vote familial afin que des parents puissent voter au nom de leurs enfants mineurs car ils s’acquittent d’impôts pour eux (notamment la TVA [qui rapporte à l’Etat deux fois plus d’argent que l’impôt sur le revenu]).

  4. si on suit la logique de Sarko et pour aller dans le sens de anonyme il faut alors diviser les impôts en “parts” et attribuer des droits de vote en fonction du nombre de parts payées . Qui paye beaucoup aura 10 votes qui paye peu 3,2,1 vote puis pas du tout.
    Après tout ce n’est pas plus illogique que l’idée de Sarko

  5. Je suis favorable au suffrage censitaire, seule expression démocratique possible, en raison de l’argument évoqué dans le post : il est logique, et non idéologique – en même temps utopique. Pour ce qui est du critère d’application, je propose que toute personne payant ne serait-ce qu’un franc d’impôt sur le revenu puisse voter.
    Le suffrage universel suppose que la voix d’une personne diplômée ou cultivée vaut autant que celle d’une racaille – jeune ne signifie pas mineur.
    Il est intéressant de remarquer que les francs-maçons ont longtemps été opposés au droit de vote des femmes, celles-ci étant trop réceptives aux sermonts des curés à leur goût.

  6. Le droit de vote aux étrangers aux municipales. C’était une mesure au programme de Mitteux en 1981, non appliquée. Et c’est un homme dit de “droite” qui aujourd’hui propose cette mesure stupide et suicidaire. Ce pays marche sur la tête.

  7. et si le suffrage censitaire tel qu’argumenté ci-dessus était un moyen d’intéger des immigrés désireux de construire ce pays qui est décidément le leur aujourd’hui??? En effet: comment revenir sur le passé? Nous ne pouvons pas les jeter à la mer…Il nous faut donc les intégrer, vite et bien et de manière intelligente. Au lieu de nous replier frileusement ou de nous fâcher tout rouge en montrant les dents, emberlificotons-les!!! Cela dit, je connais personnellement un couple de “français d’origine algérienne” tous deux de la 2e génération qui sont devenus de vrais amis, dignes délicats raffinés, profonds… et musulmans. Elle commence un timide chemin vers Jésus. Alors???

  8. Claire, votre exemple est sincère et touchant. Mais pour un couple d’algériens raffinés, respectueux des lois françaises et aimant la France, combien d’étrangers des cinq continents qui ne se sentent pas français? Qui ne sont là qu’en étant des charges financières pour le pays. Je travaille dans le domaine social, je sais de quoi je parle.
    Quant au terme d’intégration, dont on nous rabat les oreilles, il n’a pas de sens. C’est un dévoiement du terme originel d’assimilation. Assimilation que l’on a laissé tomber par manque de convictions et de valeurs.
    L’intégration quant à elle, bat son plein : elle vise à accueillir des étrangers tout en leur permettant de conserver l’intégralité de leur culture, leur religion, leur coutume. Exemple à Lille : pour les musulmans, horaires distincts dans certaines piscines entre hommes et femmes, au nom de la charia. Magnifique, n’est-ce pas?

  9. Fab a répondu pour moi. Sur le fond Claire, je comprends que vous puissiez avoir des amis musulmans, j’en ai aussi… – à mille lieurs de la caricature qu’on nous présente, sur des sites prétendus “patriotes” pour musulmane des jeunes racailles de banlieues – et sommes assez proches sur l’analyse de lu totalitarisme judeo-maçonnique qui asservit le monde et la France. Mais je vous dirai qu’il me paraît suicidaire de penser qu’un musulman ou un juif fera un “français”. Si on veut en faire un “français”, commençons par le christianiser. Je cite le cardinal Pie : “Vous serez davantage de votre pays, à mesure que vous serez plus chrétiens. Est-ce que la France n’est pas liée au christianisme par toutes ses fibres ? N’avez-vous pas lu, en tête de la première charte française, ces mots tant de fois répétés par l’héroïne d’Orléans: “Vive le Christ qui est Roi des Francs!” N’avez-vous pas lu le Testament de Saint Rémi, le père de notre monarchie et de toutes les races régnantes? N’avez-vous pas lu les testaments de Charlemagne et de saint Louis et ne vous souvenez-vous pas comment ils s’expriment concernant la sainte église romaine et le vicaire de Jésus-Christ? le programme national de la France est là; on est FRANCAIS, quand à travers les vicissitudes des âges, on demeure fidèle à cet esprit. Les pharisiens, tristes citoyens, n’osèrent-ils pas un jour dénier à Jésus-Christ le sentiment patriotique? Mais, c’étaient eux, reprend saint Ambroise, qui abdiquaient l’amour de la patrie en se faisant les envieux de Jésus. Je renvoie hardiment cette réplique à tous les détracteurs de notre civisme: les apostats de la France ce sont les ennemis de Jésus-Christ. Quoi qu’on fasse, il n’y aura jamais de national en France que ce qui est chrétien” ( Cardinal Pie, La Royauté sociale de .S. Jésus-Christ, d’après le cardinal Pie, P. Théotime de Saint-Just, O.M.C., Lecteur émérite en théologie, 1923, Éditions Saint-Rémi).
    Catholique et français toujours.

  10. Et pourquoi ces personnes qui sont inassimilables ne pourraient-elles pas rentrer chez elles ??? Dans LEUR pays, avec leurs moeurs et leurs religions !! On voit bien que ça ne fonctionne pas chez nous !!
    On a bien viré d’Algérie, des milliers de pieds-noirs installés depuis bien plus longtemps que nos immigrés et dans des conditions atroces !! Il y a d’autres exemples comme ça qui se sont mieux passés et où l’état a renvoyé des personnes en les relogeant (ex de la Silésie !!) et tout s’est bien passé !!
    Alors pourquoi ne peut-on pas voir que la mondialisation à outrance ne fonctionne pas ??? C’est comme tous ces couples de noirs de de blonds (blondes bien souvent) que l’on croise tout le temps dans nos grandes villes !!! Ces personnes ont été intoxiquées médiatiquement et

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services

 

Pendant le confinement, le combat ne s'arrête pas.

Le Salon beige a besoin de votre aide pour défendre les principes non négociables!