Sarkozy : un second quinquennat encore plus à gauche ?

Lu ici :

"certains proches du président affirment que s’il est réélu, Nicolas Sarkozy aura aussi sa liberté sur les hommes, qu’il choisira le Premier ministre qui lui conviendra. Un ex-conseiller affirme carrément : “Nicolas Sarkozy s’est em****é avec Fillon qu’il n’aime pas et qui ne l’aime pas”. On pourrait imaginer, en cas de réélection, un Premier ministre centriste et sans doute progressiste d’un point de vue des questions de société, pour marquer l’histoire avec des réformes sociétales comme le mariage homosexuel."

7 réflexions au sujet de « Sarkozy : un second quinquennat encore plus à gauche ? »

  1. VD

    A gauche toute, c’est bien ce qu’il a fait au tout début. S’il avait souhaité faire une politique de droite, il l’aurait faite tout au début, porté par l’enthousiasme de l’élection. Virer à droite (et encore !) 6 mois avant les élections, c’est un peu faible. Avons-nous la mémoire si courte ?

  2. Tonio

    C’est le problème d’un président qui n’aime pas la France, et qui gouverne en se disant “après moi le déluge”.
    Un roi transmet la France à son fils, c’est son héritage, et il a à cœur de le transmettre grandi. Sarkozy, ou la plupart des autres présidents, n’ont rien à cœur pour la France, juste leur gloire personnelle.

Laisser un commentaire